Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE BG

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 16 novembre 2012

Aide humanitaire aux victimes des violences intercommunautaires en Birmanie/au Myanmar

La Commission européenne accroît d'un million d'euros son aide aux victimes des récentes violences intercommunautaires perpétrées dans l'État de Rakhine en Birmanie/au Myanmar, à l'issue desquelles des milliers de personnes se sont retrouvées à la rue.

Cette aide supplémentaire, qui permettra de fournir de la nourriture aux personnes concernées, sera mise en œuvre par le Programme alimentaire mondial, déjà présent dans la région.

L'annonce de ce jour porte à 8 millions d'euros l'enveloppe octroyée par la Commission en 2012 pour fournir une aide humanitaire à la population de l'État de Rakhine. Plus de 110 000 personnes, pour l'essentiel des musulmans Rohingya, ont été contraintes d'abandonner leurs foyers depuis juin.

«Je suis extrêmement préoccupée par les actes de violence perpétrés dans l'État de Rakhine», a déclaré Mme Kristalina Georgieva, commissaire européenne chargée de l'aide humanitaire. «Cette enveloppe supplémentaire permettra de fournir à toutes ces personnes ayant dû laisser derrière elles biens et habitations une assistance visant à assurer leur survie, pour autant que nos partenaires sur le terrain puissent circuler librement dans cet État.»

En juin dernier, la Commission a dépêché des experts humanitaires dans l'État de Rakhine, afin d'y évaluer la situation. Ils confirment que les populations doivent faire face à des besoins urgents en matière d'alimentation, d'abris, d'eau potable, d'installations sanitaires de base, d'hygiène et d'autres produits de première nécessité.

Lors d'une visite récente dans le pays, Jose Manuel Barroso, président de la Commission européenne, a également fait part des vives inquiétudes de l'UE concernant la situation dans l'État de Rakhine.

Contexte

Aux mois de juin et d'octobre 2012, l'État de Rakhine a été le théâtre d'importantes flambées de violence entre communautés musulmane et bouddhiste. Le mois dernier, la violence s'est ravivée et 37 000 personnes - des Rohingyas pour la plupart – ont été déplacées, tandis que 5 000 habitations et autres bâtiments étaient détruits.

Nombre de personnes déplacées ont été contraintes de s'entasser dans des camps mal pourvus en installations sanitaires. Elles sont tributaires de l'aide extérieure pour couvrir leurs besoins essentiels, tels que la nourriture et l'assistance médicale de base.

Pour de plus amples informations:

Site web de Mme Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_fr.htm.

Aide humanitaire de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm.

Contacts:

Irina Novakova (+32 22957517)

David Sharrock (+32 22968909)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website