Navigation path

Left navigation

Additional tools

Le commissaire européen au commerce en visite au Mexique et au Pérou pour resserrer les liens commerciaux

European Commission - IP/12/1191   09/11/2012

Other available languages: EN DE ES

Commission européenne

communiqué de presse

Bruxelles, le 9 novembre 2012

Le commissaire européen au commerce en visite au Mexique et au Pérou pour resserrer les liens commerciaux

À l’occasion d’une visite en Amérique latine la semaine prochaine, le commissaire européen au commerce, Karel De Gucht, se rendra au Mexique. Il ira ensuite au Pérou pour promouvoir la ratification rapide de l’accord commercial signé par l’UE, le Pérou et la Colombie en juin 2012.

«Les échanges bilatéraux entre l’UE et le Mexique ont doublé depuis l’entrée en vigueur de notre accord commercial en 2000. J’espère que cette évolution très positive se poursuivra», a déclaré le commissaire De Gucht. «En ce qui concerne le Pérou, je salue les efforts assidus déployés par Lima pour renforcer les droits sociaux et environnementaux qui demeurent des paramètres déterminants pour le vote du Parlement européen sur l’approbation de l’accord commercial avec le Pérou et la Colombie, qui devrait avoir lieu à la fin de l’année. Nous espérons pouvoir constater peu après, sur le terrain, les bénéfices d’une intégration économique plus poussée. Par ailleurs, j’encourage vivement nos partenaires péruviens à mener à bien leurs propres procédures dans les plus brefs délais.»

Lors de son séjour au Mexique (du 12 au 14 novembre), le commissaire De Gucht rencontrera le président mexicain, Enrique Peña-Nieto, qui prendra ses fonctions le 1er décembre. La réunion aura lieu à l’occasion de la 10e édition du Forum des entreprises de Querétaro, un événement organisé par le secteur privé au Mexique et dans le reste de la région latino-américaine, auquel participent des experts, des entreprises et des responsables politiques. Le commissaire devrait également rencontrer le ministre de l’économie, du commerce et de l’industrie en exercice, Bruno Ferrari.

Lors de son passage au Pérou (du 15 au 16 novembre), le commissaire rencontrera le ministre du commerce extérieur et du tourisme, Luis José Silva Martinot. Cette réunion a lieu à un moment crucial, l’entrée en vigueur de l’accord commercial conclu entre l’UE, le Pérou et la Colombie étant imminente.

Contexte

L’UE et le Mexique ont adopté un accord complet de libre-échange qui est entré en vigueur en octobre 2000 et a posé les jalons de relations commerciales bilatérales fructueuses. Depuis cette date, le volume total des échanges bilatéraux s’est accru de 187 % et a ainsi quasiment doublé par rapport à sa valeur initiale, puisqu’il est passé de 21,7 milliards d’euros en 2000 à 40,1 milliards d’euros en 2011.

L’accord commercial avec le Pérou et la Colombie a été signé le 26 juin 2012 à Bruxelles. Il prévoit un nouveau cadre commercial stable, prévisible et exécutoire qui ouvre de nouvelles perspectives commerciales à toutes les parties. Une fois pleinement mis en œuvre, l’accord devrait permettre d’économiser au total plus de 500 millions d’euros de droits de douane par an. Du côté de l’UE, la procédure permettant une application provisoire de l’accord pourrait être menée à terme d’ici à janvier 2013. Le Parlement européen devrait se prononcer sur l’accord au cours de sa session plénière du mois de décembre.

Le commerce UE-Mexique en quelques faits et chiffres

  • En 2010, l’UE était le troisième partenaire commercial du Mexique (après les États‑Unis et la Chine) et la deuxième source d’investissements directs étrangers.

  • En 2011, les exportations de biens de l’UE vers le Mexique se sont élevées à 23,8 milliards d’euros, tandis que les importations de l’UE en provenance du Mexique ont atteint les 16,3 milliards d’euros.

  • En 2010, les exportations de services se sont élevées à 5,1 milliards d’euros et les importations à 3,1 milliards d’euros. L’UE représente 29 % du total des échanges de services du Mexique.

  • Le montant des investissements de l’UE au Mexique est de 81 milliards d’euros (chiffres de 2010), ce qui fait de ce pays la deuxième grande destination des investissements de l’UE en Amérique latine. Entre 2000 et 2010, les entreprises mexicaines ont investi 8,7 milliards d’euros dans l’UE.

  • Les échanges entre l’UE et le Mexique ont fortement augmenté depuis la conclusion d’un accord de libre-échange en 2010. Les exportations de biens de l’UE vers le Mexique, par exemple, se sont accrues de plus de 60 % entre 2000 et 2010, tandis que les importations en provenance du Mexique ont presque doublé au cours de la même période.

Le commerce UE-Pérou en quelques faits et chiffres

  • L’UE est la troisième source d’importations du Pérou, après les États-Unis et la Chine. En 2011, les importations en provenance de l’UE (2,8 milliards d’euros) ont représenté 12 % des importations totales du Pérou.

  • L’UE est le premier marché d’exportation du Pérou, les exportations de ce dernier à destination de l’UE (6,4 milliards d’euros) représentant 18 % de ses exportations totales en 2011. Le volume total des échanges de biens s’élève à 9,2 milliards d’euros.

  • En termes d’IDE, l’UE est le principal investisseur au Pérou, avec plus de 50 % du total des stocks d’IDE. Les investissements étrangers au Pérou ont atteint un total de 22 milliards de dollars en 2011 (+ 2 % par rapport à 2010).

Pour en savoir plus

Relations commerciales de l’UE avec le Mexique:

http://ec.europa.eu/trade/creating-opportunities/bilateral-relations/countries/mexico/

Relations commerciales de l’UE avec le Pérou:

http://ec.europa.eu/trade/creating-opportunities/bilateral-relations/regions/andean/

Principaux avantages de l’accord commercial avec la Colombie et le Pérou:

IP/12/690

Contacts :

Helene Banner (+32 2 295 24 07)

John Clancy (+32 2 295 37 73)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website