Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE SV

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 19 octobre 2012

Emploi: la Commission propose une aide de 5,4 millions d’euros au titre du Fonds d’ajustement à la mondialisation pour les anciens travailleurs de Saab en Suède

La Commission européenne a proposé aujourd’hui d’accorder 5,4 millions d’euros à la Suède au titre du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation (FEM), afin de venir en aide à 1 350 travailleurs licenciés par le groupe Saab et par seize de ses fournisseurs. La proposition va maintenant être soumise à l’approbation du Parlement européen et du Conseil des ministres de l’Union européenne.

Le Commissaire européen chargé de l’emploi, des affaires sociales et de l’inclusion, M. László Andor, a déclaré: «La production de véhicules a chuté de façon spectaculaire en Europe et l’industrie automobile connaît actuellement des mutations structurelles pour faire face à la mondialisation. Pour une économie régionale, de telles suppressions d’emplois sont un séisme. De nombreux travailleurs de l’industrie automobile traversent de grandes difficultés. Il est par conséquent important d’accompagner cette transition difficile en faisant appel à la solidarité européenne. L’intervention proposée du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation, d’un montant de 5,4 millions d’euros, faciliterait la transition de ces travailleurs vers de nouveaux emplois.»

La demande introduite par la Suède concerne 3 748 licenciements intervenus chez Saab Automobile AB, sa filiale Saab Automobile Powertrain AB et seize de ses sous-traitants. Parmi les travailleurs licenciés, 1 350 sont visés par les mesures cofinancées par le FEM. Les mesures et les actions que la Suède propose de mettre en œuvre dans le cadre du FEM vont au-delà de ce qu’offre habituellement le service public de l’emploi. La vaste gamme d’outils proposée permettra ainsi d’élaborer des solutions personnalisées. Les mesures prévues comprennent notamment une aide à la recherche d’emploi et à l’orientation professionnelle, la validation de l’expérience, des formations au marché du travail, un soutien au placement en entreprise, des aides à la création d’entreprise et des allocations de mobilité. Toutes pourront être menées sur une durée plus longue ou de façon plus intensive qu’en temps normal.

Ces actions s’attacheront tout particulièrement à promouvoir les emplois «verts», un domaine dans lequel la Suède est l’un des principaux acteurs à l’échelle mondiale. Les prévisions annoncent dans ce domaine des pénuries de main-d’œuvre à venir, que les mesures du FEM pourraient permettre d’éviter.

Le coût total du dispositif est estimé à 11 millions d’euros, dont près de la moitié (5,4 millions d’euros) serait prise en charge par le FEM.

Contexte

En 2010, l’UE-27 n’assurait plus que 26 % de la production mondiale de voitures particulières (15,1 millions d’unités), une diminution importante par rapport aux chiffres de 2005 (34,1 %) et de 2000 (35,9 %). Au cours de la même décennie, la part de marché des pays du groupe des «BRIC» (Brésil, Russie, Inde et Chine) a bondi, passant de 8,4 % (2000) à 15,8 % (2005) puis à 33,5 % (2010). Le principal moteur de cette redistribution des parts du marché mondial est un déplacement géographique de la consommation: la croissance de la demande est notamment rapide en Asie, mais les producteurs de l’Union en bénéficient peu car ils sont traditionnellement moins bien positionnés sur ces marchés.

La situation de Saab était incertaine depuis plusieurs années, General Motors ayant annoncé en août 2008 son intention de revendre l’entreprise. Après plusieurs séries de négociations, la société néerlandaise Spyker Cars a finalement racheté Saab le 23 février 2010, mais des problèmes de liquidité ont rapidement conduit à l’arrêt de la production. Une tentative de céder l’activité à une société chinoise a échoué et le 19 décembre 2011, Saab Automobile a déposé le bilan.

La grande majorité des travailleurs licenciés résident dans les municipalités de Trollhättan, Vänersborg et Uddevalla, situées entre 70 et 90 km au nord de Göteborg, la principale ville du département industriel de Västra Götaland. Au lendemain de la faillite de Saab, en janvier 2012, le chômage dépassait 20 % à Trollhättan, soit le taux le plus élevé des 290 municipalités du pays. Les communes voisines ont, elles aussi, vu fortement augmenter leur niveau de chômage pour la même raison, même si bon nombre d’entre elles affichaient déjà un taux élevé en raison de précédentes fermetures d’usines.

Depuis sa création, en 2007, le FEM a fait l’objet de 101 demandes d’intervention pour un montant total de quelque 443,3 millions d’euros en faveur d’environ 92 000 travailleurs. Ces demandes proviennent d’un nombre croissant de secteurs et d’États membres.

L’ouverture des échanges commerciaux avec le reste du monde a, globalement, des effets positifs sur la croissance et l’emploi, mais elle peut aussi provoquer la perte d’emplois, en particulier dans des secteurs vulnérables et au détriment de travailleurs peu qualifiés. C’est la raison pour laquelle le président de la Commission, M. Barroso, a proposé la création d’un fonds destiné à aider ceux qui doivent s’adapter aux conséquences de la mondialisation. Le FEM, créé à la fin de l’année 2006, a été conçu comme instrument de la solidarité des nombreux bénéficiaires de l’ouverture des marchés à l’égard de ceux qui perdent soudain leur emploi. Le règlement régissant le FEM a été révisé en juin 2009 dans le but de renforcer le rôle du Fonds en tant qu’instrument d’intervention rapide dans l’arsenal déployé par l’Europe pour répondre à la crise financière et économique. La nouvelle version de ce règlement, entrée en vigueur le 2 juillet 2009, s’est appliquée à toutes les demandes reçues entre le 1er mai 2009 et le 30 décembre 2011.

Compte tenu des résultats obtenus grâce au FEM depuis 2007 et de la valeur ajoutée de celui-ci pour les travailleurs bénéficiaires et les régions touchées, la Commission a proposé de maintenir le Fonds dans le prochain cadre financier pluriannuel 2014-2020, tout en améliorant son fonctionnement.

Informations complémentaires

Site web de M. László Andor: http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/andor/index_fr.htm

Site web du FEM

Reportages vidéo:
«L'Europe agit contre la crise: le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation réformé»

«Relever le défi de la mondialisation – Le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation»

Pour recevoir gratuitement le bulletin d’information électronique de la Commission européenne sur l’emploi, les affaires sociales et l’inclusion, inscrivez-vous sur: http://ec.europa.eu/social/main.jsp?catId=371&langId=fr

Suivez László Andor sur Twitter: http://twitter.com/LaszloAndorEU

Contacts:

Jonathan Todd (+32 2 299 41 07)

Nadège Defrère (+32 2 296 45 44)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website