Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Emploi: la Commission propose une aide du Fonds d’ajustement à la mondialisation de 1,3 million d’euros pour les anciens travailleurs de Flextronics au Danemark

Commission Européenne - IP/12/1121   19/10/2012

Autres langues disponibles: EN DE DA

Commission européenne

communiqué de presse

Bruxelles, le 19 octobre 2012

Emploi: la Commission propose une aide du Fonds d’ajustement à la mondialisation de 1,3 million d’euros pour les anciens travailleurs de Flextronics au Danemark

La Commission européenne a proposé aujourd’hui d’accorder au Danemark une enveloppe de 1,3 million d’euros du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation (FEM) pour aider 153 travailleurs licenciés par Flextronics International Denmark A/S, fournisseur de services de conception et de fabrication de produits électroniques destinés aux fabricants d’équipements électroniques d’origine. La proposition va maintenant être soumise à l’approbation du Parlement européen et du Conseil des ministres de l’Union européenne.

Le commissaire européen à l’emploi, aux affaires sociales et à l’inclusion, M. László Andor, a souligné l’importance d’un soutien aux travailleurs licenciés dans leurs efforts pour retrouver un emploi au plus vite: «Cette proposition de 1,3 million d’euros du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation aidera à préparer ces travailleurs à de nouvelles possibilités d’emploi dans d’autres secteurs prometteurs. Il est important de les aider à faire face à ces transitions difficiles et le Fonds d’ajustement à la mondialisation a démontré son utilité à cet effet au fil des ans.»

La demande danoise fait suite à 303 licenciements intervenus chez Flextronics International Denmark A/S, fournisseur de services de conception et de fabrication de produits électroniques destinés aux fabricants d’équipements électroniques d’origine. Les 153 travailleurs licenciés dont la réinsertion sur le marché du travail présente le plus de difficultés bénéficieront de mesures financées par le FEM.

Le dispositif vise à aider les travailleurs en leur proposant une évaluation des compétences et des qualifications acquises, des formations professionnelles et techniques ainsi que des activités d’éducation conçues en fonction de leurs compétences, une aide individuelle à la réinsertion et à la formation d’entreprises ainsi que les indemnités de subsistance nécessaires. Ces mesures ont été soigneusement étudiées pour aider les travailleurs à retrouver un emploi dans des secteurs d’avenir.

Le coût total du dispositif est estimé à 2 millions d’euros, dont 1,3 million d’euros seraient versés par le FEM.

Contexte

Flextronics International Denmark A/S a été créée en 2004 comme filiale de Flextronics International Ltd., elle-même créée en 1990 à Singapour à partir d’une société américaine née dans la Silicon Valley en 1969. D’après CircuitsAssembly.com, Flextronics occupait, en 2011, la deuxième place dans le classement mondial selon le chiffre d’affaires des sociétés de services de fabrication de produits électroniques.

Flextronics Denmark était un important fabricant de cartes de circuits imprimés, composant incontournable de tout appareil électronique comme les cartes à puce, les jeux électroniques, les appareils photographiques numériques, les téléphones portables, les ordinateurs, etc. La société ayant sous-traité cette production à une filiale, Multek, l’un des fournisseurs de circuits imprimés les plus connus au monde, qui propose des solutions d’interconnexion uniques dans le secteur de l’électronique, la production de Flextronics Denmark et le marché européen du circuit imprimé n’ont plus intéressé Flextronics International Ltd.

Les licenciements de Flextronics Denmark sont une conséquence directe des mutations structurelles majeures du commerce mondial dans le domaine des services fournis par Flextronics Denmark. Flextronics a suivi la nouvelle tendance que connaît la production des équipements électroniques: la délocalisation en Asie. Le siège, situé à Singapour, a ainsi décidé de fermer l’entreprise danoise et de privilégier l’expansion hors d’Europe.

Le territoire le plus touché par les licenciements est la municipalité de Skive, dans le nord-ouest du Midtjylland. Bien qu’il s’agisse d’une région rurale, l’industrie jouait un rôle important, employant trois travailleurs du secteur privé sur dix. Cependant, depuis 2006, de grandes sociétés comme Metallic, Nørhaven, Jamo, Royal Greenland, Bodisen et Danish Crown ont fermé ou quitté la municipalité et, entre 2008 et 2010, Skive a perdu environ 2 000 emplois industriels.

Depuis sa création, en 2007, le FEM a fait l’objet de 101 demandes d’intervention, pour un montant total de quelque 443,3 millions d’euros, en faveur d’environ 92 000 travailleurs. Ces demandes proviennent d’un nombre croissant de secteurs et d’États membres.

L’ouverture des échanges commerciaux avec le reste du monde a, globalement, des effets positifs sur la croissance et l’emploi, mais elle peut aussi provoquer la perte d’emplois, en particulier dans des secteurs vulnérables et au détriment de travailleurs peu qualifiés. C’est la raison pour laquelle le président de la Commission, M. Barroso, a proposé la création d’un fonds destiné à aider ceux qui doivent s’adapter aux conséquences de la mondialisation. Le FEM, créé à la fin de l’année 2006, a été conçu pour montrer la solidarité de tous ceux qui bénéficient de l’ouverture des marchés à l’égard de la minorité de travailleurs qui perdent soudain leur emploi. Le règlement régissant le FEM a été révisé en juin 2009 dans le but de renforcer le rôle du Fonds en tant qu’instrument d’intervention rapide dans l’arsenal déployé par l’Europe pour répondre à la crise financière et économique. Avec la nouvelle version de ce règlement, qui est entrée en vigueur le 2 juillet 2009 et qui s’est appliquée à toutes les demandes reçues entre le 1er mai 2009 et le 30 décembre 2011, le taux de cofinancement de l’Union européenne est passé de 50 % à 65 %.

Compte tenu des résultats obtenus grâce au FEM depuis 2007 et de la valeur ajoutée de celui-ci pour les travailleurs bénéficiaires et les régions touchées, la Commission a proposé de maintenir le Fonds dans le prochain cadre financier pluriannuel 2014-2020, tout en en améliorant le fonctionnement.

Informations complémentaires

Site web de M. László Andor: http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/andor/

Site web du FEM

Reportages vidéo:
L’Europe agit contre la crise: le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation réformé

Relever le défi de la mondialisation – Le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation

Pour recevoir gratuitement le bulletin d’information électronique de la Commission européenne sur l’emploi, les affaires sociales et l’inclusion, inscrivez-vous sur: http://ec.europa.eu/social/e-newsletter

Suivez László Andor sur Twitter: http://twitter.com/#!/LaszloAndorEU

Responsables:

Jonathan Todd (+32 22994107)

Nadège Defrère (+32 22964544)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site