Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 17 octobre 2012

Journée de l’UE contre la traite des êtres humains: agir ensemble pour éradiquer ce fléau

À l’occasion de la sixième journée de l’UE contre la traite des êtres humains, le 18 octobre prochain, la commissaire responsable des affaires intérieures, Mme Cecilia Malmström, participera à une conférence dont le but sera de définir les actions à venir et de faire en sorte que tous les acteurs travaillent ensemble à l’éradication de la traite des êtres humains. Elle y prononcera en outre un discours. La ministre chypriote de l'Intérieur, Mme Eleni Mavrou, et la coordonnatrice européenne de la lutte contre la traite des êtres humains, Mme Myria Vassiliadou, prendront également part à cet événement, organisé par la Commission européenne et la présidence chypriote de l’UE.

La traite des êtres humains demeure un problème préoccupant dans l’Union européenne. D’après les estimations de l’Organisation internationale du travail, 880 000 personnes sont victimes du travail forcé, y compris d'exploitation sexuelle forcée, dans l’Union européenne, ce qui représente 1,8 personne pour 1000 habitants. Selon le dernier sondage Eurobaromètre, 93 % des Européens s’accordent à penser que les États membres de l’Union devraient coopérer pour lutter contre la traite des êtres humains.

«Priver quelqu'un de sa liberté, l'exploiter et le vendre comme une marchandise pour en tirer un profit constituent de graves violations des droits de l’homme. La traite des êtres humains ne peut être tolérée sous aucune forme, que ce soit en Europe ou ailleurs dans le monde. Nous avons élaboré des législations et des mesures ambitieuses pour combattre la traite des êtres humains et nous constatons qu’il existe une volonté politique des États membres dans ce domaine. Il faut à présent accorder la priorité à la mise en œuvre: nous devons traduire la législation dans la réalité. Nous avons l’obligation, tant morale que juridique, d’agir et nous devons le faire en partenariat avec les organisations internationales, les pays tiers, les organisations de la société civile, le secteur privé et tous les acteurs concernés au sein de l'UE et ailleurs. Si nous voulons éradiquer la traite des êtres humains, nous devons agir ensemble» a déclaré Mme Cecilia Malmström.

Cette conférence donnera l’occasion à la Commission européenne d’appeler les États membres à transposer dans les délais la nouvelle législation de l'UE relative à la traite des êtres humains et à mettre en œuvre les mesures concrètes et pratiques prévues dans la nouvelle stratégie de l'UE, de manière à lutter efficacement contre ce crime odieux, car les États membres ont désormais moins de 6 mois pour mettre en œuvre la directive sur la traite des êtres humains.

Cet événement rassemblera des responsables politiques de haut niveau, des représentants des gouvernements de tous les États membres, des représentants des organisations de la société civile, le secteur privé, des experts, des acteurs de terrain qui sont en contact direct avec les victimes, ainsi que des artistes et les médias. Les participants réfléchiront aux moyens de faciliter le travail des professionnels pour tous les aspects de la traite des êtres humains et de garantir une mise en œuvre cohérente des initiatives de l’Union européenne en la matière.

La conférence, à laquelle les journalistes pourront assister, portera essentiellement sur les actions à mener pour renforcer la coopération et les partenariats, la prévention, l’aide aux victimes et la protection de ces dernières, ainsi que les poursuites judiciaires à l’encontre des trafiquants d’êtres humains.

Ces questions figurent parmi les principales priorités et initiatives mentionnées dans la «stratégie de l'UE en vue de l'éradication de la traite des êtres humains» (2012-2016) (IP/12/619 et MEMO/12/455).

Pour prendre un exemple, le nombre total d’affaires portées devant la justice reste faible dans l'UE. Une première analyse des données récentes montre en effet que le nombre de condamnations pour traite des êtres humains a baissé entre 2008 et 2010. C’est la raison pour laquelle la stratégie prévoit notamment la création d’unités de répression nationales multidisciplinaires spécialisées dans la traite des êtres humains et encourage les États membres à mettre en place des équipes communes d’enquête. Mieux identifiées, aidées et protégées, les victimes participeront et coopéreront davantage à l'application effective de la loi. La stratégie souligne le besoin de mécanismes d’orientation nationaux officiels dans tous les États membres.

Une conférence de presse se tiendra au Centre de conférences Albert Borschette (salle CCAB 0A) à 13h00 le 18 octobre.

Contexte

Avec la «stratégie de l'UE en vue de l'éradication de la traite des êtres humains pour la période 2012-2016», la Commission met l’accent sur des actions concrètes qui viendront étayer et compléter la mise en œuvre de la législation en matière de prévention de la traite des êtres humains, de lutte contre ce phénomène et de protection des victimes (directive 2011/36/UE) — dont le délai de transposition est le 6 avril 2013.

Cette stratégie de l'UE est un instrument pratique qui répond aux principaux besoins et défis que l'UE rencontrera au cours des cinq années à venir sur le plan des droits de l’homme et de l’égalité entre hommes et femmes. Elle fixe cinq priorités et esquisse, pour chacune, toute une série d'initiatives:

  • améliorer la détection et la protection des victimes ainsi que l'aide aux victimes, en mettant particulièrement l'accent sur les enfants;

  • renforcer la prévention de la traite des êtres humains et réduire la demande;

  • poursuivre plus activement les auteurs d'infractions;

  • améliorer la coordination, la coopération et la cohérence au sein de l’Union européenne, avec les organisations internationales et avec les pays tiers, y compris avec la société civile et le secteur privé;

  • mieux cerner les nouvelles tendances en matière de traite des êtres humains et y répondre efficacement.

Liens utiles

Site web de Mme Cecilia Malmström

Suivez Mme Malmström sur Twitter

Site web de la DG Affaires intérieures

Suivez la DG Affaires intérieures sur Twitter

Site web de la Commission européenne consacré à la lutte contre la traite des êtres humains:

La conférence
«
Œuvrer ensemble à l’éradication de la traite des êtres humains: réflexion sur la voie à suivre» (le discours de Mme Malmström y sera publié)

Personnes de contact :

Michele Cercone (+32 2 298 09 63)

Tove Ernst (+32 2 298 67 64)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website