Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE LV

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 16 octobre 2012

L’UE et le Malawi vont coopérer pour venir en aide aux plus pauvres et améliorer la production agricole

M. Andris Piebalgs, membre de la Commission européenne chargé du développement, et Mme Joyce Banda, présidente du Malawi, ont signé ce jour deux accords destinés à aider le Malawi à atteindre les objectifs du millénaire pour le développement. L'UE contribuera à un nouveau programme élaboré par le gouvernement malawien en vue d’améliorer la productivité agricole et d’étendre la superficie des terres irriguées. L’objectif de ce programme consiste à augmenter de deux tiers la production de maïs du pays et à pratiquement doubler les revenus des ménages agricoles. Ces mesures contribueront à réaliser l'objectif de 6 % de croissance annuelle au Malawi.

L’UE financera par ailleurs des transferts de liquidités en faveur des ménages extrêmement démunis pour les aider à sortir de la pauvreté et à ne plus souffrir de la faim. Cette mesure permettra aux familles de mieux faire face à certaines difficultés, comme l'augmentation du prix des denrées alimentaires, et d’améliorer le taux de scolarisation et la situation sanitaire. Au total, 83 000 ménages devraient bénéficier de cette aide de l’UE.

Le commissaire Piebalgs s’est exprimé dans les termes suivants à l’occasion des Journées européennes du développement à Bruxelles: «Cette première rencontre avec la présidente Banda m’a permis de lui rappeler que l'UE est prête à soutenir les efforts qu’elle déploie pour mettre le Malawi sur la voie du développement. Les deux accords signés aujourd’hui sont emblématiques de l’aide de l’UE dont l’objectif consiste à aider les populations les plus vulnérables à survivre et, dans le même temps, à soutenir la stratégie mise en œuvre par les pays partenaires pour parvenir à une croissance inclusive et durable. Nous apporterons une aide d’urgence aux plus démunis, comme les enfants dont les parents sont décédés du SIDA et qui n’ont aucune source de revenus. Quant à notre programme en faveur de l'agriculture et de l'irrigation, il vise à étayer les objectifs ambitieux du gouvernement du Malawi. Il devra engendrer une croissance importante dans ce secteur, sur lequel repose l’économie du pays.»

Amélioration de l’agriculture

L'UE soutiendra deux initiatives interdépendantes du gouvernement (63 millions €). L'approche sectorielle relative à l’agriculture (ASWAp) constitue la première d’entre elles et a pour objectif d'augmenter la productivité, en particulier celle des petits agriculteurs. Pour ce faire, des semences de maïs et des graines de légumineuses seront fournies à prix réduits et des mesures seront prises pour lutter contre la dégradation des sols.

La deuxième initiative concerne l'irrigation, l’objectif étant de faciliter l’accès des agriculteurs aux cultures irriguées et de mettre en place des systèmes d’irrigation à moyenne et grande échelles. Grâce à ces mesures, les agriculteurs seront moins tributaires de la pluviométrie pour leurs cultures et pourront faire non plus une mais trois récoltes par an.

Programme social

Le programme social de transfert de liquidités, géré par les pouvoirs publics, accordera en moyenne 6 € par mois aux ménages les plus démunis ne disposant pas de source de revenus. Les grands-mères sont en général à la tête des familles concernées par cette aide; elles s’occupent des enfants dont les parents sont morts du SIDA. Ces ménages constituent la frange de la population la plus pauvre et la plus vulnérable au Malawi car ils n’ont pas de travail rémunéré. La contribution de 35 millions € octroyée par l’UE permettra d’élargir le nombre de bénéficiaires. Cette mesure sera mise en œuvre conjointement avec l’Allemagne. Une fois qu’il aura été déployé dans son intégralité, ce programme apportera une aide à 300 000 ménages et contribuera à l’objectif que s’est fixé le gouvernement de ramener de 15 % à 7 % le nombre de personnes vivant en état d’extrême pauvreté. 83 000 ménages se trouvant dans cette situation devraient bénéficier de cette aide de l’UE.

Contexte

Le programme social de transfert de liquidités (SCTP) a été lancé en 2006 sous la forme d’un programme pilote dans le district de Mchinji et a depuis été étendu à six autres districts. Il fait figure de grande réussite. Le programme est déjà financé par l'UE, la Banque allemande de développement (KfW), Irish Aid, l'UNICEF, ainsi que le gouvernement du Malawi. Les transferts de liquidités devraient permettre de venir en aide non seulement aux ménages les plus démunis, mais également à l’ensemble de la population locale. Au cours de la phase pilote, les bénéficiaires ont pu acquérir des denrées alimentaires de meilleure qualité et en plus grande quantité ainsi que de l’engrais pour accroître leur propre production alimentaire. Les familles sont ainsi mieux à même de faire face à certaines difficultés, comme la hausse des prix des denrées alimentaires, et la nécessité d’une aide d'urgence s’en trouve réduite. Le programme accorde également 0,50 € par mois pour les enfants scolarisés à l’école primaire et 1 € pour les élèves de l'enseignement secondaire. Cette aide contribue à l’augmentation du taux de scolarisation, en particulier chez les filles. Ce financement de l'UE s’inscrit dans le cadre de l’initiative de l’UE, dotée d’une enveloppe d’un milliard €, visant à accélérer les progrès en vue de la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement. Le Malawi est l'un des pays les plus pauvres du monde. En 2010, il occupait le 171e rang sur 187 en ce qui concerne l'indice de développement humain des Nations unies. 40 % de la population vit en‑dessous du seuil de pauvreté. Le programme aidera le pays à réaliser les objectifs du millénaire pour le développement consistant à réduire la faim et la pauvreté. En ce qui concerne l’agriculture et l’irrigation, le financement mis à disposition par l'UE sera regroupé dans un fonds d'affectation spéciale rassemblant plusieurs donateurs, qui soutient sa mise en œuvre. Les mesures ASWAp portent sur le renforcement des institutions, le financement de programmes d'assurance d’assurance liée aux conditions météorologiques et le maintien d’une aide au programme de subvention pour l’achat d’intrants agricoles au Malawi, qui permet aux agriculteurs d’acheter de l’engrais, des semences de maïs et des graines de légumineuses à prix réduits. L'UE est également favorable à la mise en place du fonds national de développement de l'irrigation pour faciliter les partenariats public-privé et établir un cadre commun pour l’aide au secteur de l'irrigation.

Coopération entre l’UE et le Malawi

Au cours de la période 2008‑2013, l’UE a octroyé une aide totale de 551,1 millions € au Malawi, financée sur les ressources du 10e Fonds européen de développement. Cette aide porte essentiellement sur l'agriculture, l'alimentation, la sécurité nutritionnelle et le transport routier. L’UE apporte également une aide financière dans d’autres domaines, notamment la gouvernance, le commerce, le VIH/SIDA, l'égalité hommes/femmes, le sucre, l’eau, l’énergie et la coopération avec les acteurs non étatiques.

Pour en savoir plus

Site web de M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm

Site web de la DG Développement et coopération – EuropeAid

http://ec.europa.eu/europeaid/index_fr.htm

Site web des Journées européennes du développement:

http://eudevdays.eu/

Contacts:

Catherine Ray (+32 2 296 99 21)

Wojtek Talko (+32 2 297 85 51)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site