Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

L’UE arrive en tête en matière d’efficacité énergétique et d’investissements étrangers, mais les performances industrielles des États membres sont inégales

Commission Européenne - IP/12/1086   10/10/2012

Autres langues disponibles: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 10 octobre 2012

L’UE arrive en tête en matière d’efficacité énergétique et d’investissements étrangers, mais les performances industrielles des États membres sont inégales

La Commission européenne a publié aujourd’hui un ensemble de propositions visant à donner un coup de fouet à l’industrie. Elles sont constituées des trois documents suivants: une communication sur l’industrie encourageant les investissements à court terme et ciblés dans des secteurs industriels clés à fort potentiel de croissance, le tableau de bord 2012 sur les performances des États membres en matière de compétitivité industrielle ainsi que le rapport 2012 sur la compétitivité européenne, qui propose des pistes pour améliorer la compétitivité des industries européennes.

Il ressort du tableau de bord que plusieurs États membres ont réalisé de belles avancées en renforçant le caractère durable de leur industrie, en soutenant davantage les petites et moyennes entreprises (PME) et en réformant leur administration publique. Le tableau de bord fait clairement apparaître une transition continue vers une économie reposant davantage sur la connaissance, caractérisée par une productivité accrue et un niveau élevé de compétences. La plupart des pays ont engagé des réformes pour améliorer les perspectives des entreprises et renforcer leur compétitivité.

Cependant, la convergence entre les pays qui innovent le plus et les autres semble s’être ralentie ces dernières années. L’écart en matière d’innovation risque de se creuser entre les États membres en raison des réponses diverses qu’ils ont opposées à la crise économique. Des défis considérables restent à relever en ce qui concerne la promotion de la recherche privée et le renforcement de la compétitivité des industries de réseau (énergie, télécommunications et transports). Dans une majorité d’États membres, l’accès aux financements est devenu plus difficile, en particulier pour les PME.

Le rapport annuel sur la compétitivité européenne doit contribuer à l’analyse qui sous-tend la politique menée par l’UE pour améliorer la compétitivité. Parmi les principales constatations de ce rapport, on citera la baisse de la demande intérieure, qui n’est pas entièrement compensée par la demande émanant des pays tiers, le rôle de premier plan que joue l’UE en matière d’efficacité énergétique ainsi que sa capacité à attirer des investissements directs étrangers.

Antonio Tajani, vice-président de la Commission chargé de l’industrie et de l’entrepreneuriat, a déclaré: «Les rapports 2012 sur la compétitivité présentés aujourd’hui mettent en évidence les forces et les faiblesses de l’industrie européenne. J’appelle instamment les États membres à poursuivre le processus de réforme afin de renforcer encore leur compétitivité industrielle et de réduire les déséquilibres entre les régions.»

Pour en savoir plus

IP/12/1085 et MEMO/12/759 Grâce à la révolution industrielle, l’industrie fait son retour en Europe

MEMO/12/760 Tour d’horizon de la compétitivité dans les 27 États membres

MEMO/12/761 Rapport 2012 sur la compétitivité européenne

Contacts:

Carlo Corazza (+32 2 295 17 52)

Sara Tironi (+32 2 299 04 03)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site