Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 9 octobre 2012

Faible augmentation des possibilités de pêche en eau profonde pour 2013 et 2014

La Commission européenne a présenté aujourd'hui ses propositions de possibilités de pêche concernant les stocks de poissons d'eau profonde dans les eaux UE et internationales de l'Atlantique du Nord-Est pour 2013 et 2014. Conformément aux avis scientifiques, la Commission propose, par rapport à l’année 2012, d'augmenter les totaux admissibles des captures (TAC) pour trois stocks, de les diminuer pour 13 stocks et de les maintenir à leur niveau actuel pour 8 stocks (y compris des TAC zéro pour 6 stocks).

Pour 2013, la Commission propose une augmentation de 77 % du TAC pour le stock de grenadier de roche à l’ouest des îles britanniques (pour le porter à 4 500 tonnes). Ces niveaux de pêche devraient permettre de ramener ce stock à des niveaux durables d'ici à 2015 [ce que l'on appelle le rendement maximal durable (RMD)]. La Commission propose également d'augmenter de 20 % et 5 % respectivement les TAC pour deux stocks de sabre noir des eaux occidentales (Ouest de l'Écosse/Irlande). Pour ces stocks également, les avis scientifiques indiquent la façon de parvenir au RMD d'ici à 2015. Pour les autres stocks de sabre noir et de grenadier de roche, il est proposé de réduire ou de maintenir inchangés les TAC actuels. Conformément à l'approche de précaution, la Commission propose de réduire de 20 % les TAC de dorade rose et de lingue bleue, car l'état de conservation de ces stocks n'est pas pleinement connu.

Mme Maria Damanaki, commissaire européenne chargée des affaires maritimes et de la pêche, a déclaré à ce propos: «Pour préserver les pêcheries d'eau profonde, nous devons suivre les avis scientifiques et ne pas surexploiter les espèces vulnérables. Néanmoins, trois des stocks concernés semblent en passe d'être reconstitués et d'atteindre un niveau compatible avec le RMD. Nous avons un objectif de gestion clair: assurer une exploitation durable à long terme de ces stocks.»

À deux exceptions près, les données disponibles sur les stocks d’eau profonde sont insuffisantes pour permettre aux scientifiques d'évaluer intégralement l'état des stocks, qu'il s'agisse du nombre de poissons ou de la mortalité par pêche. Néanmoins, les avis scientifiques se sont améliorés, en particulier pour les stocks qui offrent les possibilités de pêche les plus importantes.

Contexte

La pêche d'espèces d'eau profonde est réglementée par l'Union européenne depuis 2003 en ce qui concerne, d'une part, les totaux admissibles des captures (TAC) par espèce et par zone et, d'autre part, l'effort de pêche maximal pouvant être déployé dans l'Atlantique du Nord-Est.

Les poissons d'eau profonde sont capturés au-delà des principaux lieux de pêche du plateau continental. Ils sont répartis le long du talus continental ou peuplent les monts sous-marins. La plupart de ces espèces ont une croissance lente et une longue durée de vie, ce qui les rend particulièrement vulnérables face à la pêche.

Si les pêcheries d'eau profonde ne représentent qu'environ 1 % du poisson débarqué de l'Atlantique du Nord-Est, certaines communautés locales de pêcheurs sont tributaires, dans une certaine mesure, de ce type de pêcherie. Sous l’effet de l’épuisement des stocks, les captures – et les emplois qui y sont liés – diminuent depuis des années.

Les propositions de la Commission sont fondées sur les avis scientifiques rendus par le Conseil international pour l'exploration de la mer (CIEM).

La Commission a récemment proposé un nouveau système de gestion pour les pêcheries d'eau profonde afin d’assurer une meilleure protection des stocks d’eau profonde et de leurs habitats (voir IP/12/813).

Pour en savoir plus

Contacts :

Oliver Drewes (+32 2 299 24 21)

Lone Mikkelsen (+32 2 296 05 67)

Aperçu de l'évolution des TAC pour la période 2012-2014 (chiffres en tonnes, variation en pourcentage par rapport à l'année précédente)

Espèces

Zone

TAC 2012

Proposition de TAC 2013

Évolution du TAC: 2012-2013 proposition (%)

Proposition de TAC 2014

Évolution du TAC: 2013-2014 proposition (%)

Requins des grands fonds

Eaux UE et eaux internationales des zones V, VI, VII, VIII et IX

0

pm1

0 %

pm1

-

Requins des grands fonds

Eaux UE et eaux internationales de la zone X

0

pm1

0 %

pm1

-

Requins des grands fonds, Deania hystricosa et Deania profundorum

Eaux internationales de la zone XII

0

pm1

0 %

pm1

-

Sabre noir

Eaux UE et eaux internationales des zones I, II, III et IV

9

9

0 %

9

0 %

Sabre noir

Eaux UE et eaux internationales des zones V, VI, VII et XII

2 179

2 615

20 %

3 138

20 %

Sabre noir

Eaux UE et eaux internationales des zones VIII, IX et X

3 348

3 515

5 %

3 691

5 %

Sabre noir

Eaux UE et eaux internationales de la zone COPACE 34.1.2.

3 867

3 094

- 20 %

2 475

- 20 %

Béryx

Eaux UE et eaux internationales des zones III, IV, V, VI, VII, VIII, IX, X, XII et XIV

328

305

- 7 %

280

- 8 %

Grenadier de roche

Eaux UE et eaux internationales des zones I, II et IV

13

13

0 %

13

0 %

Grenadier de roche

Eaux UE et eaux internationales de la zone III

850

680

- 20 %

544

- 20 %

Grenadier de roche

Eaux UE et eaux internationales des zones V b, VI et VII

2 546

4 500

77 %

4 500

0 %

Grenadier de roche

Eaux UE et eaux internationales des zones VIII, IX, X, XII et XIV

3 979

3 350

- 16 %

2 850

- 15 %

Hoplostète rouge

Eaux UE et eaux internationales de la zone VI

0

0

0 %

0

0 %

Hoplostète rouge

Eaux UE et eaux internationales de la zone VII

0

0

0 %

0

0 %

Hoplostète rouge

Eaux UE et eaux internationales des zones I, II, III, IV, V, VIII, IX, X, XII et XIV

0

0

0 %

0

0 %

Lingue bleue

Eaux UE et eaux internationales des zones II et IV

56

45

- 20 %

36

- 20 %

Lingue bleue

Eaux UE et eaux internationales de la zone III

8

6

- 20 %

5

- 20 %

Dorade rose

Eaux UE et eaux internationales des zones VI, VII et VIII

215

172

- 20 %

138

- 20 %

Dorade rose

Eaux UE et eaux internationales de la zone IX

780

624

- 20 %

500

- 20 %

Dorade rose

Eaux UE et eaux internationales de la zone X

1 136

909

- 20 %

727

- 20 %

Phycis de fond

Eaux UE et eaux internationales des zones I, II, III et IV

31

25

- 20 %

20

- 20 %

Phycis de fond

Eaux UE et eaux internationales des zones V, VI et VII

2 028

1 622

- 20 %

1 298

- 20 %

Phycis de fond

Eaux UE et eaux internationales des zones VIII et IX

267

214

- 20 %

171

- 20 %

Phycis de fond

Eaux UE et eaux internationales des zones X et XII

54

43

- 20 %

35

- 20 %

1 :

pm = le TAC sera proposé ultérieurement, une fois que les avis scientifiques seront disponibles.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website