Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 5 octobre 2012

Concentrations: la Commission donne son feu vert à l'acquisition de l'entreprise pharmaceutique Actavis par son concurrent Watson

La Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement de l'UE sur les concentrations, le projet de rachat de l'entreprise pharmaceutique Actavis (Suisse) par le fabricant de produits pharmaceutiques génériques Watson (États-Unis) après être parvenue à la conclusion que l'entité issue de la concentration resterait confrontée à plusieurs concurrents sérieux.

La Commission a examiné les effets de l'opération proposée sur les marchés d'un certain nombre de médicaments, tels que les antidépresseurs et les antihypertenseurs, en particulier au Danemark, en Suède et au Royaume-Uni.

Cet examen a fait apparaître que, malgré une modification importante de la structure de la concurrence sur certains marchés, un nombre suffisant de concurrents crédibles et sérieux continueraient à exercer une pression concurrentielle sur l'entité issue de la concentration.

La Commission est donc parvenue à la conclusion que l'opération n'entraverait pas de manière significative le jeu d'une concurrence effective dans l'Espace économique européen (EEE)1 ou une partie substantielle de celui-ci.

L’opération a été notifiée à la Commission le 31 août 2012.

Informations sur les entreprises et les produits

Watson est une grande entreprise de produits pharmaceutiques génériques historiquement centrée sur les États-Unis.

Actavis est une grande entreprise de produits pharmaceutiques génériques présente sur des marchés géographiques plus étendus.

Les médicaments génériques sont comparables aux médicaments de marque en termes de forme galénique, d'efficacité, de voie d'administration, de qualité, de caractéristiques de performance et d'utilisation. Dans la plupart des cas, ils ne sont disponibles qu'à l'expiration de la protection par brevet couvrant le médicament princeps.

Règles et procédures en matière de contrôle des concentrations

La Commission a pour mission d'apprécier les fusions et les acquisitions entre entreprises dont le chiffre d'affaires dépasse certains seuils (voir l’article 1er du règlement sur les concentrations) et d’empêcher les concentrations qui entraveraient de manière significative l’exercice d’une concurrence effective dans l'EEE ou une partie substantielle de celui-ci.

La grande majorité des concentrations ne posent aucun problème de concurrence et sont autorisées après un examen de routine. À compter de la date de notification d’une opération, la Commission dispose en général d’un délai maximal de vingt-cinq jours ouvrables pour décider d’autoriser cette opération (phase I) ou d’ouvrir une enquête approfondie (phase II).

Une version non confidentielle de la décision de ce jour sera disponible à l’adresse suivante:

http://ec.europa.eu/competition/elojade/isef/case_details.cfm?proc_code=2_M_6613

Contacts:

Antoine Colombani (+32 2 297 45 13)

Marisa Gonzalez Iglesias (+32 2 295 19 25)

1 :

L'UE, plus l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site