Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE LV BG

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 3 octobre 2012

L’UE place la résilience au centre de son action de lutte contre la faim et la pauvreté

M. Andris Piebalgs, le commissaire responsable du développement, et Mme Kristalina Georgieva, la commissaire chargée de la coopération internationale, de l’aide humanitaire et de la réaction aux crises, ont proposé aujourd’hui une nouvelle politique pour aider les communautés vulnérables des quatre coins de la planète à renforcer leur résilience face aux crises futures.

Dans cette nouvelle communication, intitulée «L’approche de l’UE sur la résilience: tirer les leçons des crises de sécurité alimentaire», la Commission tire les enseignements de la réaction aux crises alimentaires récentes et expose les mesures qui permettront à l’Union européenne d’aider les populations vulnérables à réduire les incidences des crises et des catastrophes à venir.

Le commissaire chargé du développement, M. Andris Piebalgs, a déclaré à ce sujet: «Des catastrophes naturelles, des crises alimentaires ou des chocs économiques inattendus peuvent compromettre sérieusement les résultats de notre travail dans les pays en développement.» Et d’ajouter: «Nous devons concentrer notre action sur les causes profondes des crises récurrentes au lieu de nous contenter de traiter leurs conséquences. Cette approche est non seulement plus efficiente, mais aussi beaucoup moins onéreuse. En période de difficultés économiques, plus que jamais, nous devons faire en sorte que chaque euro dépensé le soit de la manière la plus efficiente qui soit, tant pour les personnes que nous aidons sur le terrain que pour les contribuables européens.»

Mme Kristalina Georgieva a quant à elle déclaré: «Depuis que je suis chargée de la réaction aux crises au niveau de l’UE, j’ai vu toutes les sortes de catastrophes possibles et imaginables – sauf peut-être un astéroïde s’écraser sur la Terre – et j’ai pu constater que, lorsque leurs effets sont intensifiés par le changement climatique, la croissance démographique et l’urbanisation, elles touchent plus de personnes que jamais.»

«Si nous voulons que notre aide soit efficace, y compris sur le plan des coûts, nous ne devons pas nous contenter de panser les plaies – nous devons contribuer à trouver un remède. Pour ce faire, il est nécessaire que le monde humanitaire et les acteurs du développement aient une vision commune et s’engagent ensemble à agir. Aujourd’hui, nous faisons une promesse en ce sens au nom de l’Europe.»

Le renforcement de la résilience est indispensable à la réussite des politiques humanitaire et de développement. Dans cette nouvelle communication, la Commission européenne énumère toute une série d’activités destinées à renforcer la résilience, allant de l’amélioration de l’accès aux denrées alimentaires à des mesures visant à faire en sorte que les gouvernements concernés soient alertés rapidement lorsqu’une crise survient, en passant par l’aide aux pays partenaires.

D’autres éléments comprennent des lignes directrices sur la manière de veiller à ce que les marchés restent accessibles aux ménages les plus pauvres et à ce que les ressources naturelles telles que l’eau soient protégées.

La coopération étroite entre les travailleurs humanitaires et les spécialistes du développement est un autre élément essentiel au renforcement de la résilience. C’est pourquoi la Commission s’engage à établir un lien entre ses programmes d’urgence et ses programmes de développement et à combiner les réactions à court terme et les réactions à moyen ou long terme. Faire face à des situations d’urgence tout en investissant dans la résilience nécessite des efforts d’assistance coordonnés – en lien avec les autorités nationales et les organisations régionales – afin de réduire la vulnérabilité des ménages les plus pauvres aux chocs et de s’attaquer aux causes profondes de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

Contexte

La résilience est la capacité d’une personne physique, d’un ménage, d’une communauté, d’un pays ou d’une région à résister, à s’adapter et à récupérer rapidement à la suite de crises et de chocs.

La notion de résilience a deux dimensions: la force intrinsèque d’une entité, à savoir une personne physique, un ménage, une communauté ou une structure plus importante, de mieux résister aux crises et aux chocs, et la capacité de cette entité à rebondir rapidement après l’impact.

Travailler avec les populations vulnérables en vue d’améliorer leur résilience constitue un élément fondamental de la réduction de la pauvreté, qui est l’objectif ultime de la politique de développement de l’UE, comme cela a été réaffirmé dans le cadre du récent programme pour le changement. En fait, ce document modifie les priorités de l’UE quant à l’aide qu’elle fournit, en concentrant cette dernière sur des secteurs qui sont essentiels à une croissance inclusive et durable et en ciblant les pays qui ont le plus besoin d’une aide extérieure et dans lesquels celle-ci peut réellement changer le cours des choses.

À travers les programmes SHARE (Corne de l’Afrique) et AGIR (Sahel), l’UE a investi 3 millions € dans HarvestPlus, qui met au point des semences plus nutritives et plus résilientes à l’intention des agriculteurs pauvres en Afrique. Les mesures prises en faveur de la résilience ont également débouché sur la mise en place de systèmes d’alerte précoce au Népal durant les inondations de 2010, ce qui a permis d’évacuer les personnes vivant dans les zones dangereuses.

Pour de plus amples informations

Communication «L’approche de l’UE sur la résilience: tirer les leçons des crises de sécurité alimentaire»:

http://ec.europa.eu/europeaid/what/food-security/index_en.htm

MEMO/12/733: "EU approach to resilience: Learning from food crises"

Joint videomessage of Commissioners Andris Piebalgs and Kristalina Georgieva (available at 14.30):

http://ec.europa.eu/avservices/ebs/schedule.cfm?page=2&date=10/03/2012&institution=0#109455

Site web de la DG Développement et coopération — EuropeAid de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/europeaid/index_en.htm

Site web du service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Site web de M. Andris Piebalgs, le commissaire européen chargé du développement:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm

Site web de Mme Kristalina Georgieva, la commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l’aide humanitaire et de la réaction aux crises:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_fr.htm

Site web de SHARE (Horn of Africa):

http://ec.europa.eu/echo/policies/resilience/share_fr.htm

Site web d’AGIR (Sahel):

http://ec.europa.eu/echo/policies/resilience/agir_en.htm

Contacts:

Catherine Ray (+32 2 296 99 21)

Wojtek Talko (+32 2 297 85 51)

Irina Novakova (+32 2 295 75 17)

David Sharrock (+32 2 296 89 09)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website