Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 2 octobre 2012

«Mécanisme pour l’interconnexion en Europe»: des dirigeants de grandes entreprises et des décideurs politiques soutiennent pleinement le projet de la Commission visant à investir 50 milliards d’EUR dans les infrastructures stratégiques dans les secteurs des transports, de l’énergie et de l’internet

Lors d’une conférence de haut niveau organisée à Bruxelles, des dirigeants de grandes entreprises et des décideurs politiques ont pleinement soutenu la création d’un «mécanisme pour l’interconnexion en Europe», tel que proposé par la Commission européenne au titre du prochain cadre financier pluriannuel 2014-2020. Avec une enveloppe de 50 milliards d’EUR, le mécanisme pour l’interconnexion en Europe pourrait devenir un instrument essentiel en matière d’investissements ciblés dans les infrastructures au niveau européen, en vue d’assurer le bon fonctionnement du marché unique et de stimuler la croissance, l’emploi et la compétitivité dans toute l’Union européenne.

Le président de la Commission européenne, M. José Manuel Barroso, a déclaré à ce sujet: «Nous avons besoin d’un mécanisme pour l’interconnexion en Europe ambitieux pour pouvoir investir dans la croissance européenne de demain et stimuler la création d’emplois. En effet, les citoyens et les entreprises sont bien trop souvent arrêtés dans leurs projets par des réseaux incomplets, inefficaces ou simplement inexistants. Le "mécanisme pour l’interconnexion en Europe” apporte une solution européenne à un problème européen, en mettant l’accent sur les infrastructures stratégiques et en présentant un caractère novateur et une véritable valeur ajoutée européenne. Cette dimension a été largement reconnue dans le cadre de la conférence d’aujourd’hui, et je suis convaincu que ce message sera également entendu dans les capitales de nos États membres.»

Lors de la conférence, les orateurs et les participants se sont montrés sensibles au caractère novateur et à la grande valeur ajoutée qu’apporterait le mécanisme pour l’interconnexion en Europe. Ce dernier contribuerait à un essor des infrastructures stratégiques permettant à «l’Europe de rester compétitive et de croître» dans un monde globalisé, conformément à la stratégie Europe 2020 et au pacte pour la croissance adopté récemment.

Les participants ont reconnu qu’en l’absence d’un tel mécanisme, bon nombre des investissements requis dans les infrastructures, dans les domaines des transports, de l’énergie et de l’internet dans l’UE, ne pourraient être réalisés au seul niveau national. Cela est d’autant plus vrai dans le contexte de la crise actuelle qui rend notamment l’obtention de prêts bancaires en faveur d’investissements dans les infrastructures particulièrement difficile. La plupart des participants s'attendent à d'importants investissements privés grâce aux instruments financiers novateurs liés au mécanisme pour l’interconnexion en Europe, tels que les émissions obligataires destinées au financement de projets, et aux orientations ainsi qu'à la visibilité à plus long terme qu'ils assurent.

Ils ont été nombreux à souligner l'existence de projets d'infrastructure soutenus par l'UE qui témoignent incontestablement des avantages et de la valeur ajoutée des investissements en matière d'infrastructure au niveau de l'UE, à l'exemple de l'interconnexion électrique récemment inaugurée entre l'Irlande et le Royaume-Uni ou des compresseurs permettant l'inversion des flux de gaz dans les États membres d'Europe centrale et orientale.

Des réseaux transeuropéens hautement performants, durables et interconnectés efficacement ont été jugés indispensables au plein fonctionnement du marché unique et au passage à une économie à faibles émissions de CO2 et plus durable.

Certains participants ont aussi relevé la complémentarité de la politique de cohésion de l’Union et du mécanisme pour l’interconnexion en Europe, tout en soulignant l’importance que revêt la politique de cohésion aux fins du renforcement de la compétitivité de l’Union dans son ensemble.

Les participants se sont également accordés pour reconnaître que le mécanisme pour l’interconnexion en Europe, en apportant une nouvelle conception concrétisée par une nouvelle forme de partenariat, profiterait aux Européens dans tous les États membres, aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises, dans la mesure où de meilleures interconnexions faciliteraient les activités économiques et les voyages, amélioreraient la compétitivité, créeraient des débouchés commerciaux, renforceraient la sécurité énergétique et rendraient l’économie européenne plus verte.

Nombreux sont ceux qui ont exprimé le souhait que le fort soutien général exprimé, lors de cet événement de haut niveau, en faveur du mécanisme pour l’interconnexion en Europe puisse s’étendre à d’autres parties prenantes et décideurs politiques importants et ainsi peser sur le cours des négociations à l’approche du Conseil européen extraordinaire des 22 et 23 novembre 2012 qui sera consacré au cadre financier pluriannuel.

Contexte:

À la suite de l’adoption le 29 juin 2011 de sa proposition relative au prochain cadre financier pluriannuel, la Commission a présenté le projet de règlement établissant le mécanisme pour l’interconnexion en Europe le 19 octobre 2011. Les négociations sont en cours au Conseil et au Parlement européen.

Lors du Conseil européen de juin 2012, les chefs d’État ou de gouvernement ont décidé d’un «Pacte pour la croissance et l’emploi» qui prévoit l’élimination des obstacles subsistant dans le marché unique et mentionne expressément les secteurs qui se trouvent au cœur du mécanisme pour l’interconnexion en Europe: les transports, l’énergie et l’internet. Ils sont également convenus de lancer immédiatement la phase pilote des obligations liées à des projets.

La conférence d’aujourd’hui a été organisée par la Commission européenne et a compté les orateurs suivants:

M. Leif Johansson, président d’Ericsson et président d’European Round Table (ERT);

M. Andrus Ansip, Premier ministre estonien;

M. Efthemios Flourentzou, ministre chypriote des communications et des travaux publics;

Mme Amalia Sartori, députée européenne, présidente de la commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie;

Mme Adina Ioana Valean, députée européenne, rapporteur sur le mécanisme pour l’interconnexion en Europe;

M. Wolfgang Kopf, premier vice‑président chargé des affaires publiques et réglementaires, Deutsche Telekom;

M. Maciej Witucki, président de Telekomunikacja Polska;

M. Marc Hamy, directeur général de ProSky, filiale d’Airbus;

M. Dermot Byrne, président‑directeur général d’EirGrid;

M. Pierre Mongin, président‑directeur général du groupe RATP;

M. Scott Dickens, responsable au niveau international des marchés financiers structurés chez HSBC Bank;

M. Paul O'Neill, responsable de souscription Énergie chez Allianz Global Corporate and Specialty.

Les participants étaient issus d’un large éventail de secteurs, dont les domaines concernés, à savoir les transports, l’énergie et l’internet. Au nombre des organisations et des entreprises représentées se trouvaient la Banque européenne d’investissement, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, Orange France Telecom, ThyssenKrupp, Telefónica, British Telecom, Siemens, Deutsche Bank, Alcatel-Lucent et Renault.

Outre le président M. José Manuel Barroso, les membres suivants de la Commission européenne ont pris part à la conférence: les vice‑présidents Mme Neelie Kroes et M. Siim Kallas et les commissaires MM. Johannes Hahn et Günther Oettinger.

Pour de plus amples informations:

Communiqué de presse sur le mécanisme pour l'interconnexion en Europe: IP/11/1200

Discours du président José Manuel Barroso et des autres membres de la Commission: http://ec.europa.eu/bepa/expertise/conferences/index_fr.htm

Clip vidéo sur le mécanisme pour l’interconnexion en Europe:

http://ec.europa.eu/avservices/video/player.cfm?sitelang=en&ref=I074497

Brochure sur le mécanisme pour l’interconnexion en Europe:

http://ec.europa.eu/bepa/expertise/conferences/index_en.htm

Sur la valeur ajoutée du budget de l’UE: «Le budget de l’UE: des fonds utilisés là où il faut et à votre avantage» MEMO/11/469

Sur le cadre financier pluriannuel: http://ec.europa.eu/budget/reform

Personnes de contact:

Pia Ahrenkilde Hansen (+32 2 295 30 70)

Jens Mester (+32 2 296 39 73)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website