Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 26 septembre 2012

Stratégie numérique: l'UE finance des travaux de recherche visant à rendre «l'informatique en nuage» plus écologique

Un microprocesseur 3D spécial mis au point dans le cadre d'un projet de recherche financé par l'UE devrait permettre de diminuer considérablement les coûts en électricité et les coûts d’installation des serveurs dans les centres de calcul «en nuage», permettant ainsi à l’Europe de s’imposer comme le «point central de l'informatique verte».

Un centre de données en nuage – des milliers de serveurs informatiques dans un seul lieu - peut atteindre la taille d’un terrain de football et consommer autant d'électricité que 40 000 foyers. Or, les centres de données sont essentiels car ils rendent possible la révolution de l'informatique en nuage: services aux consommateurs, tels que Facebook, Gmail ou Spotify, applications mobiles et services aux entreprises tels que les bases de données clients.

Le projet Eurocloud a adapté la technologie des microprocesseurs à faible consommation, normalement utilisés dans les téléphones mobiles, en l'appliquant sur une échelle beaucoup plus grande. Des mesures préliminaires montrent que l'utilisation de ces technologies permet de réduire les besoins en électricité de 90% par rapport aux serveurs conventionnels.

Ces résultats peuvent rendre les investissements dans les centres de données plus abordables pour les entreprises européennes et permettre l'essor d'une industrie nouvelle, tout en offrant aux clients des centres de données en nuage la possibilité d'économiser des milliards d'euros.

Mme Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne, a déclaré à ce sujet: «La voracité en énergie des centres de données en nuage est insoutenable à long terme. Le projet de puce Eurocloud s'attaque au cœur du problème de consommation d’énergie. J'espère que la poursuite du développement de la puce Eurocloud renforcera la position des entreprises européennes dans un secteur actuellement dominé par des non Européens.»

Le projet de serveur Eurocloud associe des chercheurs du Royaume-Uni, de Belgique, de Suisse, de Finlande et de Chypre. Il a bénéficié d'un financement de l'UE de 3,3 millions d'euros sur 3 ans (1/1/2010 – 31/12/2012) (63% du budget total de 5,4 millions d'euros).

Contexte

D’ici à 2020, l’univers numérique atteindra 35 zettabytes (1 000 000 000 000 000 Mo) – contre 1,8 zettabyte en 2011 (soit une augmentation de 1844 %). Sans innovations telles que la puce et le serveur Eurocloud, l’alimentation et le refroidissement de ces centres de données deviendra une tâche insurmontable pour les entreprises européennes.

Eurocloud a pour objet de mettre au point des puces pour serveurs qui coûteront dix fois moins à l'achat et consommeront 10 fois moins d'énergie en mode fonctionnement, par rapport aux serveurs actuellement disponibles. Cette invention permettra d'intégrer des centaines de cœurs de microprocesseurs dans un serveur unique, rendant possible dans le futur la création d'un centre de données comportant 1 million de cœurs de microprocesseurs. La mise au point du serveur sur puce 3D permettra de construire des centres de données super-efficaces, écologiquement propres et compacts, à mêmes d'offrir des services en nuage «verts» en Europe. Précurseur en matière de centres de données «verts», l'Europe renforcera encore sa primauté et son excellence dans le domaine de l'informatique «verte».

Le projet de serveur Eurocloud vise à rassembler des cœurs de processeur et des mémoires à faible consommation d'énergie dans un environnement proche et en trois dimensions. L’accès aux mémoires sur puce requiert une quantité nettement moindre d'énergie, puisque les distances physiques entre les composants sont raccourcies et que les électrons ont moins de «jonctions» à franchir entre la mémoire et le processeur. Le projet a également porté sur la conception d'outils d'analyse des coûts totaux de possession (CTP) des centres de données, qui aideront les personnes chargées de la planification des centres de données ou de la conception de serveurs à évaluer rapidement les incidences financières de leurs décisions sur toute la durée de vie du centre de données.

Les domaines de recherche spécifiques du projet sont les suivants:

  • Virtual Prototype Specifications of 3D Servers: allant au-delà des puces classiques bidimensionnelles, le projet explore la troisième dimension pour des puces pour serveurs utilisant des microprocesseurs et une mémoire intégrée «à consommation réduite» ("3D stacked server chips");

  • Characterisation of Cloud Applications: l'exécution de logiciels sur des centres de données en nuage présente des caractéristiques nouvelles et nécessite des plateformes serveurs spécialement optimisées. Le projet consiste à mesurer et à analyser le comportement des applications en nuage afin d'orienter la conception de la puce pour serveur.

  • Scalable 3D Architecture Specifications and Power Management: les puces pour serveur destinées au «nuage» doivent être à la fois à l’épreuve du temps et à basse puissance. Le projet se concentre sur les techniques requises pour atteindre ces deux objectifs.

  • On-chip Hierarchies and Interconnects: une puce pour serveur à trois dimensions offre une plus grande quantité de mémoire. Dans le cadre du projet sont définies de nouvelles méthodes pour organiser cette quantité accrue de mémoire sur puce et accéder à cette mémoire.

  • Reliability, Availability and Fault Tolerance: le projet porte sur les mécanismes nécessaires pour répondre à la difficulté majeure que présente le fonctionnement 24h sur 24 et 7 jours sur 7 des serveurs dans les centres de données.

Liens utiles

Eurocloud server project

Eurocloud server project factsheet:

Computing Research on Cordis

Site web de la stratégie numérique (en anglais)

Site web de Mme Neelie Kroes (en anglais et en néerlandais)

Suivre Mme Kroes sur Twitter: Twitter

Contacts:

Ryan Heath (+32 2 296 17 16), Twitter: @ECspokesRyan

Linda Cain (+32 2 299 90 19)

Michael Jennings (+32 2 296 33 88)

Monika Wcislo (+32 2 298 65 95)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website