Navigation path

Left navigation

Additional tools

Libye: l'UE est prête à relever le défi humanitaire

European Commission - IP/11/983   24/08/2011

Other available languages: EN DE BG

Commission européenne - Communiqué de presse

Libye: l'UE est prête à relever le défi humanitaire

Bruxelles, le 24 août 2011 – À la suite des terribles événements qui se sont déroulés en Libye en raison de la progression rapide des troupes du Conseil national de transition vers Tripoli, la Commission européenne confirme qu'elle est totalement préparée à répondre aux besoins humanitaires qui découleront des combats et de leurs séquelles.

Mme Kristalina Georgieva, membre de la Commission européenne responsable de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises, a déclaré à ce sujet: «La Commission se prépare à cet événement depuis des mois maintenant. Nous avons prépositionné des stocks humanitaires dans les zones accessibles de la Libye et nous avons mené tous ces efforts en coordination avec nos partenaires humanitaires. Nous sommes prêts. L'Europe continuera d'aider de manière efficace et non discriminatoire tous les Libyens qui ont besoin d'une aide humanitaire».

L'action du Service d'aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne (ECHO) se concentrera en premier lieu sur le soutien au secteur de la santé, notamment en fournissant de la chirurgie de guerre et de l'aide aux hôpitaux qui devront probablement prendre en charge un grand nombre de blessés de guerre et faire face aux besoins urgents de l'ensemble de la population. L'autre priorité sera la protection, y compris par la formation au déminage et au repérage des zones à risque afin de permettre un retour des civils en toute sécurité. La Commission continuera également à financer la fourniture d'aide à tous les Libyens vulnérables et aux réfugiés qui sont bloqués dans le pays en raison de la violence des combats ces derniers mois.

Sur les 80 millions d'euros que la Commission européenne a consacrés pour réagir au conflit libyen, 10 millions étaient réservés pour porter assistance à Tripoli et aux villes côtières lorsqu'elles s'ouvriraient à cette possibilité. Les stocks humanitaires, notamment les fournitures médicales, ont été prépositionnés par nos partenaires humanitaires dans l'est du pays et dans les zones contrôlées par l'opposition. Cette planification en amont permet à la Commission d'être actuellement en mesure d'apporter une aide rapide et efficace.

Tout au long de cette crise, la Commission a constamment coordonné son action grâce à ses experts sur le terrain et à ses partenaires humanitaires, parmi lesquels figurent le Comité international de la Croix-Rouge, des agences de l'ONU et des ONG. Cette coordination permet maintenant de garantir un déploiement et un acheminement rapides et efficaces de l'aide partout en Libye.

L'Union européenne a constamment rappelé son engagement à apporter une aide humanitaire à tous les Libyens et aux personnes qui en ont besoin de manière impartiale et non discriminatoire. Cet engagement se traduit par une aide humanitaire de plus de 150 millions d'euros, faisant de l'UE le plus important donateur dans le cadre de cette crise.

L'aide humanitaire fait partie d'un ensemble d'assistance plus large que l'Union européenne apporte en réponse au soulèvement en Libye. Comme l'a souligné Mme Catherine Ashton, haute représentante et vice-présidente de la Commission, le 23 août, l'UE s'est engagée à utiliser tous les instruments à sa disposition pour jouer pleinement son rôle pour contribuer à la reconstruction et au développement du pays.

RAPPEL DES FAITS:

Réponse humanitaire de la Commission européenne à la crise libyenne:

Un financement de 70 millions d'euros (60 millions d'euros pour l'aide humanitaire à la crise libyenne et 10 millions d'euros pour la réintégration des migrants tchadiens rentrant au Tchad) a permis:

- l'évacuation de 24 000 nationaux de pays tiers (NPT), notamment de Misrata, grâce à l'Organisation internationale pour les migrations, ainsi que la fourniture d'aide humanitaire;

- le soutien aux personnes fuyant la Libye (vers la Tunisie et l'Égypte) grâce à nos partenaires humanitaires, notamment l'Organisation internationale pour les migrations, le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés, la Fédération internationale de la Croix-Rouge et l'Organisation des Nations unies pour la coordination de l'aide humanitaire;

- l'aide au rapatriement des NPT vers leur pays d'origine;

- l'aide aux personnes ayant le statut de réfugié ne pouvant rentrer dans leur pays d'origine ainsi qu'aux Libyens fuyant la Libye;

- le financement et le prépositionnement de stocks humanitaires afin de fournir une aide d'urgence en Libye.

Réponse de l'Union européenne en matière de protection civile:

Le centre de suivi et d’information (MIC) de l'UE a déclenché le mécanisme européen de protection civile.

Deux opérations distinctes ont été menées par le mécanisme de protection civile en relation avec la crise libyenne.

Au cours des premiers jours de la crise, le MIC a soutenu les opérations consulaires et d'évacuation des États membres en Libye, à la demande de la Présidence et en accord avec la haute représentante et vice-présidente de la Commission. Le MIC a sélectionné les moyens de transport, facilité et (dans certains cas) cofinancé leur mise à disposition pour venir en aide aux autorités consulaires des États membres. Cet effort conjoint de l'UE, d'une ampleur sans précédent, auquel ont participé la Commission (MIC/ECHO), le SEAE (SITCEN/État-major de l'UE) et la Présidence hongroise de l'UE, a permis d'évacuer de Libye environ 5 800 Européens.

Entre mars et mai 2011, le centre de suivi et d’information de l'UE a facilité et coordonné l'action des États membres visant à rapatrier plus de 31 700 NPT des pays voisins de la Libye (en l'occurence la Tunisie et l'Égypte).

Sur les 31 pays participant au mécanisme de protection civile de l'UE, 11 ont fourni des avions et des navires pour rapatrier les NPT depuis la Tunisie: BE, BG, DE, EL, ES, FR, HU, IT, MT, SE, et UK. Une aide en nature a été offerte par neuf pays participants (AT, DE, ES, FI, FR, IT, NO, SE, IE).

Le montant du cofinancement sollicité par les États participants pour les opérations de transport s'est élevé à 10 574 084 euros.

Pour de plus amples informations:

Le site internet de la commissaire Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/hot_topics/libyan_crisis_en.htm

L’aide humanitaire de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Contacts:

David Sharrock (+32 22968909)

Irina Novakova (+32 22957517)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website