Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Commission européenne – Communiqué de presse

La Commission lance un nouveau plan d’action pour les transports dans le cadre de la politique européenne de voisinage

Bruxelles, le 7 juillet 2011 – La Commission européenne a publié aujourd’hui, dans le cadre de la politique européenne de voisinage, un nouveau plan d’action pour les transports destiné à renforcer les liaisons de transport avec les voisins orientaux et méridionaux de l’Union. Ce plan propose plus d’une vingtaine d’actions concrètes, à court et à plus long terme, pour assurer des connexions plus fluides, plus sûres et plus fiables dans le domaine des transports. Il renforcera parallèlement l’intégration des marchés, au bénéfice tant de l’Union que des régions voisines. Le plan d’action a été présenté le 7 juillet 2011 par Siim Kallas, vice-président de la Commission responsable des transports, et par Štefan Füle, membre de la Commission chargé de l’élargissement et de la politique européenne de voisinage.

M. Kallas a déclaré: «La libre circulation est une chose que nous tenons généralement pour acquise en Europe. Elle ne doit cependant pas s’arrêter à nos frontières. Aujourd’hui, si nous souhaitons réellement nouer de solides relations avec nos voisins, nous devons mettre en place l’infrastructure indispensable à la circulation transfrontalière des biens et des personnes et réduire la bureaucratie et les goulets d'étranglement».

M. Füle a quant à lui affirmé: «Notre nouvelle et ambitieuse politique européenne de voisinage, inaugurée le 25 mai, offre à nos voisins de l’est et du sud une intégration économique plus poussée. Ce plan présente les actions concrètes que nous souhaitons entreprendre dans le domaine des transports, au bénéfice de la population et des entreprises tant des pays voisins que de l’Europe».

La coopération en matière de transport avec les régions voisines de l’UE1 a jusqu’ici été menée dans le cadre d’une série d’initiatives bilatérales et régionales. Ainsi, une initiative régionale en matière de transport est déjà consacrée aux voisins du sud. Le nouveau plan d’action2 se base sur les résultats obtenus jusqu’ici. Il renforce notamment les liaisons avec les voisins orientaux et instaure une politique unique pour la coopération régionale dans le domaine des transports.

Parmi les principales mesures devant assurer la connexion entre les systèmes de transport de l’UE et ceux de ses voisins, citons:

  • l’extension du marché intérieur du transport aérien et du ciel unique européen aux régions voisines;

  • la connexion entre le réseau transeuropéen de transport (RTE-T) et les infrastructures des voisins de l’UE au moyen de projets prioritaires dans le domaine des transports;

  • une meilleure exploitation du potentiel qu’offre le transport du fret par rail grâce à l’ouverture des marchés et à la réduction des obstacles techniques tels que les différences de gabarit des rails;

  • une rationalisation de la mise en œuvre de la coopération régionale en matière de transport grâce à l’instauration d’un comité des transports du partenariat oriental, chargé de superviser la coopération avec les voisins orientaux de l’Union;

  • un renforcement de l’efficacité des liaisons maritimes avec les pays voisins, y compris à plus long terme, en intégrant ces derniers à la «Blue Belt», une zone ceinturée de libre circulation maritime couvrant l’Europe et les régions avoisinantes;

  • une aide aux pays voisins aux fins du renforcement de la sécurité routière.

Pour des informations complètes sur la vingtaine de mesures proposées dans le plan d’action, consulter le MEMO/11/488.

Les actions proposées jusqu’en 2013 seront financées au moyen des ressources existantes grâce à une hiérarchisation plus pertinente des projets et des actions. Dans sa récente communication intitulée «Un budget pour la stratégie Europe 2020», la Commission a proposé de renforcer la flexibilité dans le cadre du financement éventuel de projets d'infrastructure stratégiques établissant des liaisons entre l’UE et ses voisins. Il en sera tenu compte lors des négociations relatives au futur cadre financier.

Quelles sont les prochaines étapes?

Le plan de la Commission sera présenté par la suite au Conseil et au Parlement européen. En octobre 2011, le nouveau comité des transports du partenariat oriental, chargé de superviser la mise en œuvre des mesures à l’est de l’Europe, sera mis sur pied lors d’une conférence ministérielle organisée sous la présidence polonaise de l’Union (les 24 et 25 octobre, à Cracovie).

Pour de plus amples informations sur la coopération avec les pays voisins dans le domaine des transports, consulter:

http://ec.europa.eu/transport/international/regional_cooperation/european-neighbourhood_en.htm

Contacts:

Anca Paduraru (+32 2 296 64 30)

Helen Kearns (+32 2 298 76 38)

Dale Kidd (+32 2 295 74 61)

1 :

Les régions voisines se composent des pays couverts par la politique européenne de voisinage et la politique d'élargissement qui n’entretiennent pas encore de relations particulières avec l’Union. Il s’agit des pays suivants: à l’est: Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Moldavie et Ukraine; au sud: Algérie, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, territoire palestinien occupé, Syrie et Tunisie; pays candidats: Croatie, ancienne République yougoslave de Macédoine, Monténégro, Turquie et Islande; pays candidats potentiels: Albanie, Bosnie-Herzégovine, Serbie et Kosovo (tel que défini par la résolution 1244/99 du Conseil de sécurité des Nations unies). L’Islande n’est pas couverte par la communication en raison de l’accent mis sur les connexions en matière de transport et sur l’intégration des marchés.

2 :

Communication de la Commission intitulée «L’UE et ses régions voisines: une approche renouvelée en matière de coopération dans le domaine des transports», COM(2011) 415.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site