Navigation path

Left navigation

Additional tools

Réduction des émissions de gaz à effet de serre des navires: le temps presse

European Commission - IP/11/797   28/06/2011

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

Réduction des émissions de gaz à effet de serre des navires: le temps presse

Bruxelles, le 28 juin 2011 – M. Siim Kallas, vice-président de la Commission européenne, et Mme Connie Hedegaard, commissaire chargée de l’action en faveur du climat, participent aujourd’hui à une réunion avec des représentants du secteur des transports maritimes, les États membres et le Parlement européen pour discuter de la manière dont les émissions de gaz à effet de serre des navires peuvent être réduites à court, moyen et long terme. Ils essaieront notamment de trouver des moyens de faire progresser les négociations internationales.

On s’attend à ce que les participants, lors de la réunion du Comité de protection du milieu marin de l’Organisation maritime internationale en juillet prochain, appellent à adopter l’indice nominal de rendement énergétique (EEDI) élaboré par cette organisation. Cet indice fixe des exigences techniques visant à améliorer la conception des nouveaux navires afin de réduire à la fois leur consommation de carburant et leurs émissions. Son adoption serait un signal positif montrant que les négociations internationales dans le cadre de l’OMI peuvent apporter des contributions concrètes à la lutte contre le changement climatique.

Certains pays ont, pour l’heure, refusé d’engager un débat constructif au sein de l’OMI. Au cours de la réunion d’aujourd’hui sera discutée la manière dont ces négociations internationales pourront déboucher sur des mesures concrètes. Plus précisément, les participants tenteront de tirer des enseignements des autres initiatives de coopération multirégionale sur les transports et l’environnement, et de déterminer comment les mettre en œuvre afin de réduire les émissions des navires.

L’UE s’est engagée à réduire ses émissions totales de gaz à effet de serre d’au moins 20 % d’ici à 2020, tous secteurs confondus. Les dispositions législatives de 2008 prévoient que si aucun accord international sur les émissions maritimes internationales n’est conclu d’ici fin 2011, la Commission soumettra une proposition incluant ce secteur dans l’effort européen de réduction des émissions. Par conséquent, si aucun accord satisfaisant n’est conclu dans le cadre de l’OMI ou de la CCNUCC, la Commission élaborera elle-même une proposition en ce sens.

M. le vice-président Siim Kallas a déclaré: «Dans notre livre blanc sur les transports, nous avons établi que les transports maritimes devaient contribuer à l’effort de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Dans un secteur aussi international que celui-ci, l’OMI est l’organisation la plus apte à mettre en œuvre les mesures les plus écologiques et rationnelles sur le plan économique. L’UE poursuivra ses efforts pour parvenir à une solution internationale. Nous sommes impatients de collaborer avec d’autres pays, régions et organisations afin d’apporter rapidement des réponses à ces problèmes.»

Mme Hedegaard a déclaré à ce sujet: «Il est grand temps qu’un accord soit conclu dans le cadre de l’Organisation maritime internationale. Une solution mondiale nous semble largement préférable, mais les États membres et le Parlement européen ont néanmoins demandé à la Commission, si aucune solution n’était trouvée au sein de l’OMI, de présenter en 2012 une proposition pour la réduction des émissions du transport maritime. La réunion d’aujourd’hui s’inscrit dans le cadre de notre engagement à aller de l’avant.»

Contacts :

Helen Kearns (+32 2 298 76 38)

Dale Kidd (+32 2 295 74 61)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website