Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne – Communiqué de presse

Pêche: de nouveaux rapports confirment la nécessité d’une réforme de la politique de pêche de l’UE

Bruxelles, le 23 juin 2011 – Deux rapports récents de la Commission européenne viennent conforter les appels à une réorganisation structurelle importante du secteur de pêche dans l’UE et à une réforme en profondeur de la politique commune de la pêche (PCP). Le rapport économique annuel 2010 sur la flotte de pêche de l'UE met en lumière une baisse de la performance économique du secteur de la pêche de l'UE ces dernières années. Le rapport présente les tendances économiques dans le secteur durant la période 2002-2008 au niveau de l'UE. Il en ressort notamment que, pour la deuxième année consécutive, la rentabilité de la flotte de l'UE a diminué en 2008. Un deuxième rapport1 sur la capacité de pêche des États membres fait apparaître que la taille de flotte de pêche de l’UE continue à diminuer très lentement, ce qui maintient une situation de surcapacité dans la majeure partie de la flotte. Afin de remédier à ces problèmes, la Commission met actuellement la dernière main à des propositions de réforme de grande ampleur de la PCP, qui soumettront des solutions durables visant à redresser la situation et à assurer un avenir économique viable au secteur de la pêche de l'UE.

Le rapport économique annuel 2010

Ce rapport donne à penser que la baisse des revenus et la hausse des prix du carburant survenues en 2008 ont eu une incidence majeure sur la rentabilité du secteur de pêche. La valeur ajoutée2 générée par ce dernier s'élevait à 2,1 milliards d'euros en 2008, soit environ 23 % de moins qu'en 2007. D'une manière générale, les bénéfices de la flotte ont reculé chaque année entre 2006 et 2008. Bien que la flotte de l'UE ait réalisé en 2008 un bénéfice global de 250 millions d'euros (environ 6 % du total des revenus), l'analyse par segment3 révèle qu'entre 2002 et 2008, 30 à 40 % des segments évalués ont enregistré en moyenne des pertes, ce qui signifie que la rentabilité du capital investi était insuffisante dans ces segments. Les données montrent que les navires utilisant des engins passifs (tels que les palangriers, les senneurs à senne coulissante, les fileyeurs et les navires posant des pièges et des casiers) ont en général enregistré de meilleurs résultats que ceux utilisant des engins actifs (tels que les chalutiers démersaux4, les chalutiers à perche et les navires équipés d'engins actifs polyvalents), certains types de navires, notamment les deux types de chalutiers précités, devant déployer des efforts considérables pour assurer leur rentabilité. Cette faible performance économique tient notamment à l'évolution médiocre des stocks halieutiques, à l'impact des prix du carburant et des poissons et à la surcapacité observée dans une partie de la flotte de l'UE.

Rapport relatif aux efforts consentis par les États membres en 2009 pour instaurer un équilibre durable entre la capacité de pêche et les possibilités de pêche

Ce rapport confirme l'existence d'une surcapacité. En 2009, la réduction globale de la capacité de la flotte s'est s’est maintenue au même niveau que les années précédentes, à savoir entre 2 et 3 % en moyenne. Cependant, compte tenu du taux des réductions de capacité et sachant que ces réductions sont compensées partiellement par le progrès technologique, il sera difficile de remédier à court terme à la surcapacité sans modifier la politique actuelle.

Appel à une meilleure communication des données

Un certain nombre de données manquent dans les deux rapports du fait d'une transmission incomplète par les États membres. La Commission appelle donc les États membres à renforcer la coopération en présentant, dans les délais impartis, des données économiques exhaustives et de grande qualité sur leurs flottes de pêche.

Contexte

Le rapport économique annuel 2010, qui se fonde sur des données fournies par les autorités des États membres, est le fruit des efforts conjoints d'experts économiques du comité scientifique, technique et économique de la pêche (CSTEP), du Centre commun de recherche (CCR) de la Commission et de la direction générale des affaires maritimes et de la pêche (DG MARE).

Il peut être consulté sur le site: http://stecf.jrc.ec.europa.eu/news

Le rapport relatif aux efforts consentis par les États membres en 2009 pour instaurer un équilibre durable entre la capacité de pêche et les possibilités de pêche présente une synthèse des rapports des États membres sur leurs flottes. Il s’agit d’un rapport factuel élaboré chaque année par la Commission. Il contient des données sur la taille et l’évolution des flottes des États membres et donne une vue d'ensemble du respect des limitations des capacités de pêche par les États membres.

Il peut être consulté sur le site:

http://ec.europa.eu/dgs/maritimeaffairs_fisheries/index_fr.htm

Contacts :

Oliver Drewes (+32 2 299 24 21)

Lone Mikkelsen (+32 2 296 05 67)

1 :

Rapport relatif aux efforts consentis par les États membres en 2009 pour instaurer un équilibre durable entre la capacité de pêche et les possibilités de pêche

2 :

Valeur ajoutée brute (VAB): Contribution au produit national brut (PNB), somme de la rémunération de la main‑d’œuvre (équipage) et du capital (propriétaire).

3 :

Un segment de la flotte est la combinaison d’une technique de pêche particulière et d’une certaine longueur de navire.

4 :

Démersal = près du fond de la mer


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website