Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - communiqué de presse

Vers une économie verte et une meilleure gouvernance à l'échelle mondiale – la Commission présente ses orientations stratégiques pour la conférence Rio+20

Bruxelles, 20 juin 2011 – La Commission européenne a adopté aujourd'hui une communication devant servir de fondement à la position que l'Union européenne (UE) défendra lors de la Conférence des Nations unies sur le développement durable, également appelée «Rio+20», qui se tiendra à Rio de Janeiro en juin 2012.

La communication définit des objectifs et dresse le contour d'actions spécifiques en ce qui concerne les deux thèmes, liés entre eux, de la conférence, à savoir la transition vers une économie verte dans le cadre du développement durable et de l'élimination de la pauvreté et l’amélioration de la gouvernance en matière de développement durable.

Les commissaires Potočnik et Piebalgs, chargés respectivement de l'environnement et du développement, ont présenté ensemble la communication, preuve du lien important qui unit ces deux domaines.

«La gestion durable des ressources et du capital naturel est essentielle pour tous les pays, quel que soit leur stade de développement», a déclaré M. Janez Potočnik. «Elle peut constituer une chance, en particulier pour les pays en développement, étant donné que les ressources et le capital naturel sont intrinsèquement liés aux efforts visant à éradiquer la pauvreté. Pour y arriver au niveau mondial, nous devons commencer à mettre en place, à l'échelle de la planète, les conditions de marché et l'environnement réglementaire adéquats. La conférence Rio+20 peut marquer le début d'une transition mondiale vers une économie verte.»

Et M. Piebalgs d’ajouter: «Les pays en développement sont les premiers touchés par le changement climatique et la dégradation de l’environnement. Les inondations, la sécheresse et la hausse du niveau des océans en sont les effets les plus visibles. Elles mettent en péril le développement économique et social que nous nous efforçons de stimuler par notre assistance. La conférence Rio+20 est l’occasion de consolider l’engagement politique en faveur du bien-être de millions de personnes. Nous devons passer à une économie verte qui nous permettra de mettre en place une croissance durable, au bénéfice de l’ensemble des citoyens.»

La communication expose le «qui», le «quoi» et le «comment» de la transition vers une économie verte et propose des mesures spécifiques qui pourraient être mises en œuvre aux niveaux international, national et régional. Les thèmes essentiels sont les suivants:

1. Investir dans les principales ressources et le capital naturel («quoi»): sont visés ici l’eau, les énergies renouvelables, les ressources marines, la biodiversité et les services écosystémiques, l'agriculture durable, les forêts, les déchets et le recyclage. Ces domaines font vivre des millions de personnes et peuvent contribuer à la réduction de la pauvreté. Ils pourraient devenir les moteurs de la croissance économique et des marchés mondiaux.

2. Combiner instruments de marché et instruments réglementaires («comment»): il s'agit d'introduire des écotaxes, de supprimer les subventions contreproductives du point de vue de l'environnement, de mobiliser les financements publics et privés ainsi que d’investir dans les compétences et les emplois verts. Il est nécessaire de définir des indicateurs qui permettent de mesurer le progrès au sens large (environnemental et social), parallèlement au PIB.

3. Renforcer la gouvernance et encourager la participation du secteur privé («qui»): il s’agit de renforcer et rationaliser les structures actuelles de gouvernance internationale [par exemple en donnant davantage de poids au Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE)]. Il est également essentiel d’accroître considérablement la participation et l’engagement des entreprises et de la société civile.

La communication adoptée aujourd’hui jette les bases du dialogue futur entre la Commission, le Conseil et le Parlement, la société civile, les entreprises et les États, dans la perspective de la conférence Rio+20. La position consolidée de l’Union doit être transmise à l’ONU pour le 1er novembre 2011.

Prochaines étapes

Sur la base de la communication, la Commission définira, en collaboration avec le Conseil et le Parlement, une position cohérente de l’Union européenne par laquelle celle dernière entend faire de Rio+20 une entreprise ambitieuse, débouchant sur des politiques et actions concrètes pour rendre l’économie plus verte.

Contexte

Vingt ans après le premier «Sommet de la Terre», qui s’est tenu en 1992, et malgré les bons résultats enregistrés en matière de lutte contre la pauvreté et la dégradation de l’environnement, il subsiste des problèmes environnementaux considérables à l’échelle de la planète. Plusieurs des objectifs du millénaire pour le développement (OMD) sont encore très loin d’être atteints. Environ 1,4 milliard de personnes vivent toujours dans des conditions de pauvreté extrême et un sixième de la population mondiale souffre de malnutrition. Les ressources naturelles s’épuisent, tandis que les émissions de gaz à effet de serre continuent d’augmenter. Dans ce contexte, les dirigeants du monde se réuniront à Rio de Janeiro en juin 2012 pour un Sommet de la Terre, le quatrième du nom, qui marquera le vingtième anniversaire de la Conférence des Nations unies sur l'environnement et le développement, qui s’est tenu à Rio en 1992, et le dixième anniversaire du Sommet mondial sur le développement durable, organisé à Johannesburg en 2002. La conférence Rio+20 portera essentiellement sur deux thèmes liés entre eux: l’économie verte dans l’optique du développement durable et de l'élimination de la pauvreté et le cadre institutionnel du développement durable.

Pour découvrir le contenu intégral de la communication, voir:

http://ec.europa.eu/environment/international_issues/rio20_en.htm

Pour plus d’informations sur la Conférence des Nations unies sur le développement durable, voir: http://www.uncsd2012.org/rio20/

Contact:

Joe Hennon (+32 2 295 35 93)

Monica Westeren (+32 2 295 06 68)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site