Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne – communiqué de presse

Concentrations: la Commission autorise l'acquisition de l'activité automobile du groupe Keiper Recaro par Johnson Controls

Bruxelles, le 17 juin 2011 – La Commission européenne a autorisé, en application du règlement de l'UE sur les concentrations, l'acquisition de l'activité automobile du groupe Keiper Recaro (Keiper), qui produit des structures métalliques et des mécanismes pour sièges automobiles, par le fournisseur de systèmes et composants automobiles Johnson Controls Inc. (JCI). Elle a conclu que les parties continueraient d'affronter la concurrence d'autres fournisseurs et que les constructeurs automobiles jouaient un rôle important dans la sélection des fournisseurs de structures et mécanismes destinés aux sièges de leurs modèles de voiture.

Les activités des entreprises se chevauchent sur les marchés en aval des structures pour sièges automobiles et sur les marchés en amont des mécanismes connexes tels que les dossiers inclinables et les dispositifs de réglage. En conséquence, la concentration engendre également des effets verticaux. La Commission a réalisé une vaste enquête sur le marché auprès des constructeurs automobiles, des clients intermédiaires ainsi que des concurrents effectifs et potentiels.

Tandis que les parties détiendraient des parts de marché cumulées élevées pour un certain nombre de mécanismes de sièges automobiles tels que les dossiers inclinables et les dispositifs de réglage de la hauteur et de l'inclinaison du siège, l'enquête de la Commission a montré en particulier qu'elles continueraient d'affronter la concurrence d'autres fournisseurs et que les constructeurs automobiles jouaient un rôle important dans la sélection des fournisseurs de structures et mécanismes pour sièges destinés à leurs modèles de voiture ou à leurs plateformes automobiles et exerçaient dès lors une contrainte. En outre, l'entrée potentielle de fournisseurs non européens sur le marché a été prise en compte dans certains domaines. La Commission est donc parvenue à la conclusion qu'à l'issue de la concentration, ces aspects limiteraient la capacité des parties à augmenter les prix ou à ne pas fournir d'équipements à des clients et que l'opération n'entraverait pas de manière significative l'exercice d'une concurrence effective dans l'Espace économique européen (EEE) ou une partie substantielle de celui-ci.

L'opération a été notifiée à la Commission le 6 mai 2011.

Les entreprises et les produits

Le groupe Keiper produit et fournit, en plus des sièges spéciaux qu'il vend sur le marché indépendant de l'après-vente, des structures pour sièges automobiles et des mécanismes connexes à des constructeurs automobiles et à des fournisseurs intermédiaires tels que JCI. L'entreprise américaine JCI vend des sièges automobiles, des structures et des mécanismes pour sièges exclusivement destinés aux constructeurs automobiles.

Avec l'opération envisagée, JCI acquerra l'un de ses concurrents sur le segment des structures et mécanismes pour sièges automobiles, mais aussi l'un de ses fournisseurs, notamment pour les mécanismes tels que les dossiers inclinables et les dispositifs de réglage de la profondeur d’assise, de la hauteur et de l’inclinaison du siège.

Règles et procédures relatives au contrôle des concentrations

En 1989, la Commission a été habilitée à apprécier les fusions et acquisitions entre entreprises dont le chiffre d'affaires dépasse certains seuils (voir l'article 1er du règlement sur les concentrations). Elle a pour tâche d'empêcher les concentrations qui entraveraient de manière significative une concurrence effective dans l'Espace économique européen (EEE) ou une partie substantielle de celui-ci.

La grande majorité des concentrations ne posent aucun problème de concurrence et sont autorisées après un examen de routine. À compter de la date de notification d'une opération, la Commission dispose en général d'un total de 25 jours ouvrables pour décider soit d'autoriser cette opération (phase I), soit d'ouvrir une enquête approfondie (phase II).

Une version non confidentielle de la décision de ce jour sera disponible à l'adresse suivante:

http://ec.europa.eu/competition/elojade/isef/case_details.cfm?proc_code=2_M_6136

Personnes à contacter:

Amelia Torres (+32 22954629)

Marisa Gonzalez Iglesias (+32 22951925)


Side Bar