Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - communiqué de presse

Lutte contre le tabagisme: la Commission européenne lance une campagne paneuropéenne

Bruxelles, le 16 juin 2011 – «Les ex-fumeurs, rien ne les arrête», tel est le slogan de la campagne de dimension européenne lancée par le commissaire européen à la santé et à la politique des consommateurs, M. John Dalli. Le tabagisme est la première cause unique de maladie évitable dans l’Union européenne, où il provoquerait le décès de plus de 650 000 personnes chaque année. Une personne sur trois fume. La campagne triennale lancée aujourd’hui mettra l’accent sur les bienfaits de l’arrêt du tabagisme et fera appel à un ensemble coordonné de moyens (publicité, médias sociaux, événements et instruments pratiques) pour atteindre les fumeurs et les aider à arrêter de fumer.

«Les ex-fumeurs, rien ne les arrête»

La campagne s’adresse aux fumeurs âgés de 25 à 34 ans, qui représentent près de 28 millions de personnes dans l’Union européenne. Elle vantera les bienfaits de l’arrêt du tabagisme et utilisera l’expérience d’anciens fumeurs pour encourager ceux qui le souhaitent à se libérer du tabac. En outre, les fumeurs désireux d’arrêter de fumer pourront bénéficier d’une aide pratique grâce à l’initiative innovante de l’«iCoach».

La première année de la campagne sera consacrée à la mise au point et à l’adoption du concept. Au cours des années suivantes, la campagne mettra en évidence les bienfaits résultant de l’arrêt du tabagisme, à savoir les avantages physiques, personnels et financiers qui en découlent pour l’ex-fumeur. Certains groupes de la population, tels que les femmes et les catégories socioéconomiques les plus basses, bénéficieront d’une attention particulière. Cette stratégie permettra d’adapter le message de la campagne aux spécificités de chaque État membre et de chaque groupe démographique, ce qui le rendra percutant partout en Europe.

En lançant cette campagne, M. Dalli a déclaré: «Les jeunes commencent à fumer parce qu’on leur fait croire que c’est cool, ils continuent de fumer parce que le tabac crée une dépendance et plus de 650 000 personnes meurent chaque année dans l’Union européenne des effets hautement toxiques du tabac. Les pouvoirs publics doivent intervenir en aidant les citoyens à briser ce cycle de dépendance qui entraîne des maladies et des décès évitables. Voilà l’enjeu de cette campagne “Les ex-fumeurs, rien ne les arrête”. Je suis convaincu qu’elle aidera les fumeurs à se rendre compte de l’intérêt qu’ils ont à renoncer au tabac.»

Présentation du coach numérique (iCoach)

La nouvelle campagne antitabac s’appuie sur un outil destiné à aider concrètement les personnes à arrêter de fumer: l’iCoach est une plateforme numérique de prise en main de la santé à accès libre et disponible dans toutes les langues officielles de l’Union. Contrairement à d’autres outils numériques de prise en main de la santé, l’iCoach s’adresse aussi aux récalcitrants et aux personnes présentant un risque élevé de récidive.

Le combat opiniâtre de l’UE

La première législation de l’UE dans le domaine de la lutte contre le tabagisme remonte aux années 80. Depuis lors, l’Union a étoffé sa législation et son action dans les domaines de la réglementation des produits, de la publicité et de la protection des personnes contre le tabagisme passif, ainsi que dans les domaines de la prévention du tabagisme, de la sensibilisation et de l’aide aux fumeurs désireux d’arrêter.

C’est dans ce contexte que des campagnes de sensibilisation sont organisées dans toute l’Union depuis 2002.

La première campagne financée par la Commission («Osez dire non») s’est déroulée de 2002 à 2004.

La campagne «HELP», qui a eu lieu de 2005 à 2010, portait surtout sur la prévention, l’arrêt du tabagisme et le tabagisme passif, et elle s’adressait en particulier aux jeunes Européens âgés de 15 à 25 ans.

La nouvelle campagne «Les ex-fumeurs, rien ne les arrête» va logiquement un pas plus loin en mettant l’accent sur les bienfaits de l’arrêt du tabagisme plutôt que sur les dangers de ce dernier.

Un combat loin d’être terminé

En dépit des progrès réalisés, un tiers des Européens continue de fumer régulièrement et un grand nombre continue de mourir de maladies liées au tabac. Il s’agit non seulement d’une tragédie humaine, mais d’un grave problème sanitaire et socioéconomique qui alourdit la charge des systèmes de santé publique et prive l’Europe d’une partie de la main-d’œuvre nécessaire pour assurer sa compétitivité.

Complément d’informations

La lutte contre le tabac dans l’Union européenne:

MEMO/11/349

La campagne «Les ex-fumeurs, rien ne les arrête»:

www.exsmokers.eu

MEMO/11/405

Responsables :

Frédéric Vincent (+32 22987166)

Aikaterini Apostola (+32 22987624)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website