Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/11/70

Bruxelles, le 26 janvier 2011

Concentrations: la Commission autorise, sous réserve de conditions, le projet d’acquisition de McAfee par Intel

La Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement de l’UE sur les concentrations, le projet de rachat de l’entreprise McAfee, vendeur de produits de sécurisation des technologies de l’information, par l’entreprise Intel, toutes deux établies aux États-Unis. L’autorisation est accordée sous réserve d’un ensemble d’engagements garantissant une concurrence équitable entre les parties et leurs concurrents dans le domaine de la sécurité informatique, un secteur qui suscite de plus en plus d'inquiétudes en raison de la hausse exponentielle du nombre de logiciels malveillants tels que les virus. La Commission craignait que les produits de sécurisation informatique concurrents ne soient exclus du marché en raison de la forte présence d’Intel sur les marchés mondiaux des puces et jeux de puces pour ordinateurs. Elle s’inquiétait notamment de la probabilité élevée de voir l’entité issue de la concentration intégrer ses propres systèmes de sécurité dans ses puces et ses jeux de puces. Pour dissiper ces craintes, Intel s’est engagée à garantir l’interopérabilité des produits de l’entité issue de la concentration avec ceux de ses concurrents. Malgré la technicité élevée de l’affaire, la bonne coopération d’Intel a permis d’aboutir à une décision d’autorisation conditionnelle au terme de la première phase de l’enquête préliminaire.

«Les engagements présentés par Intel garantissent un juste équilibre, car ils préservent à la fois la concurrence et les effets positifs de la concentration. Grâce à ces changements, une concurrence dynamique sera maintenue et les consommateurs bénéficieront des meilleurs résultats en matière de prix, de choix et de qualité des produits de sécurisation informatique», a déclaré le vice-président de la Commission chargé de la concurrence, Joaquín Almunia.

Intel est le premier fabricant d’unités centrales de traitement (UC), la puce centrale d’un ordinateur, et de jeux de puces. Ces pièces sont utilisées dans des secteurs tels que l’informatique et les communications et figurent parmi les principales composantes des ordinateurs. Intel développe aussi des plateformes de technologies informatiques numériques qui associent différents types de matériels et de logiciels.

McAfee est présente dans le secteur des technologies de sécurisation et s'occupe de la conception et du développement de produits et de services de sécurisation axés sur la protection des appareils connectés à l’internet face aux contenus malveillants.

Intel et McAfee occupent des marchés de produits voisins et relativement complémentaires. En conséquence, les effets de la concentration ne devraient pas se traduire par des chevauchements de produits et de services mais plutôt par des effets de conglomérat. En outre, les vendeurs de technologies de sécurisation doivent notamment accéder à des informations spécifiques relatives aux UC afin de pouvoir développer de nouvelles solutions.

L’enquête de la Commission a mis en évidence de graves problèmes de concurrence posés par la vente groupée éventuelle d’UC et de jeux de puces, d’une part, et des solutions de sécurisation de McAfee, d’autre part.

La Commission craignait notamment qu’au terme de l’opération envisagée et telle que notifiée au départ, les systèmes de sécurisation des autres entreprises souffrent d’un manque d’interopérabilité avec les UC et jeux de puces d’Intel ou d’une subordination technique entre ces derniers et les systèmes de sécurisation de McAfee. La Commission s’inquiétait également des conséquences éventuelles sur les concurrents d’Intel d’une perte de compatibilité entre les solutions de McAfee et les UC et jeux de puces des sociétés autres qu’Intel.

Pour dissiper ces craintes, Intel s’est notamment engagée à ce que les vendeurs de solutions de sécurisation concurrentes puissent avoir le même accès que McAfee à l'ensemble des informations nécessaires à l’utilisation des fonctionnalités des UC et des jeux de puces d'Intel. Intel s’est aussi engagée à ne pas empêcher activement l’exécution des systèmes de sécurisation de ses concurrents sur ses UC et jeux de puces. Enfin, Intel s’abstiendra d’entraver le fonctionnement des systèmes de sécurisation de McAfee lorsque ceux-ci seront exécutés sur des ordinateurs personnels contenant des UC et des jeux de puces vendus par les concurrents d’Intel.

La Commission a conclu que les engagements étaient de nature à dissiper les problèmes de concurrence constatés tout en préservant les avantages de la concentration. En effet, ces engagements visent à maintenir l’interopérabilité entre les produits de l’entité issue de la concentration et ceux des concurrents, garantissant ainsi une concurrence équitable entre les parties et leurs concurrents. Un mandataire sera chargé de contrôler la mise en œuvre des mesures correctives.

Dans le cadre de l’examen de la concentration Intel/McAfee, la Commission a collaboré avec la Federal Trade Commission des États-Unis. Cet examen s’est caractérisé par une coopération étroite et fructueuse avec cette autorité chargée de la concurrence.

L'opération a été notifiée à la Commission le 29 novembre 2010. De plus amples informations sur cette affaire sont disponibles à l’adresse suivante:

http://ec.europa.eu/competition/elojade/isef/case_details.cfm?proc_code=2_M_5984


Side Bar