Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Infection bactérienne par E. Coli en Allemagne

Commission Européenne - IP/11/653   27/05/2011

Autres langues disponibles: EN DE

IP/11/653

Bruxelles, le 27 mai 2011

Infection bactérienne par E. Coli en Allemagne

La Commission informe les États membres sur l'une des sources de contamination.

La Commission européenne a déclenché son Système d'alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux (RASFF) pour confirmer aux 27 États membres l'identification d'une bactérie du type STEC (shiga toxin-producing E.coli) comme l'une des sources du foyer d'infection qui a été signalé essentiellement en Allemagne et, dans une moindre mesure, dans quatre autres États membres.

Les autorités allemandes ont informé la Commission, en début de soirée, qu'elles avaient identifié l'un des vecteurs de transmission de la bactérie, des concombres bio importés de deux provinces d'Espagne, Almeria et Malaga. Un autre lot de concombres provenant des Pays-Bas et commercialisé en Allemagne est suspecté et soumis à examen. Des recherches sont aussi en cours en Allemagne pour recenser éventuellement d'autres sources de contamination.

Les autorités espagnoles concentrent leurs efforts sur la localisation exacte du site de production des concombres bio en question.

La bactérie E. Coli a provoqué deux décès en Allemagne. Au total, 214 cas ont été recensés, dont près de 7 sur 10 (68%) concernent des femmes. Dix cas ont été enregistrés en Suède, quatre au Danemark, trois au Royaume-Uni et un aux Pays-Bas. L'infection touche principalement la région de Hambourg et la plupart des cas signalés en dehors de l'Allemagne concernent soit des citoyens allemands en voyage dans les autres États membres touchés, soit des personnes ayant séjourné en Allemagne.

La Commission enjoint les citoyens de l'Union qui se sont rendus récemment en Allemagne à être particulièrement attentifs aux symptômes de l'affection, comme des diarrhées hémorragiques, et à consulter leur médecin en conséquence.

Dès que le foyer d'infection a été confirmé en début de semaine, la Commission a mobilisé tous les réseaux créés pour gérer ce genre d'incidents.

Il s'agit notamment du RASFF et du système d'alerte précoce et de réaction (EWRS) qui assure la transmission rapide d'informations dans toute l'UE concernant l'identification et la propagation de sources alimentaires potentielles, et des cas de contamination humaine.

Ces réseaux se réunissant quotidiennement, toute nouvelle information peut être rapidement transmise entre les États membres et différentes agences, permettant ainsi la mise en place d'une action immédiate fondée sur des données récentes.

Pour de plus amples informations sur le RASFF:

http://ec.europa.eu/food/food/rapidalert/index_en.htm


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site