Navigation path

Left navigation

Additional tools

IP/11/627

Bruxelles, le 23 Mai 2011

Galileo: lancement des satellites européens en Octobre

Aujourd’hui la Commission européenne a annoncé que le lancement des deux premiers satellites opérationnels du système global de navigation par satellite de l’Union Européenne aura lieu le 20 Octobre. Ce n'est que le premier d'une série de lancements qui s’effectueront depuis le port spatial européen de Kourou, en Guyane française. La mise on orbite des satellites Galileo à une altitude de 23.600 km permettra de fournir des services initiaux en 2014. Des lancement à intervalles réguliers complèteront la constellation pour 2019.

Antonio Tajani, Vice-président de la Commission européenne responsable pour l'Industrie et de l'entrepreneuriat, a déclaré: "Ce lancement est d'une importance historique. L'Europe démontre qu'elle a la capacité d'être à la pointe de l'innovation technologique. Des milliers de PME européennes pourront exploiter de nouveaux débouchés commerciaux et créer et développer leurs produits en se basant sur la future infrastructure de Galileo. Les citoyens auront aussi d'importants bénéfices. L'argent pour Galileo est bien dépensé et je compte sur la coopération des États membres pour trouver une solution au financement de la finalisation de Galileo. "

Le programme Galileo est une initiative européenne destinée à mettre en place un système globale de navigation par satellites de haute technologie, fournissant un service de positionnement a nivaux mondial extrêmement fiable et précis et sous contrôle civil. La décision de fixer la date du premier lancement fait suite à une évaluation détaillée du programme présidé par l'Agence Spatiale Européenne (ESA). Elle a conclu que les composantes du segment spatial et terrestre, ainsi que la préparation opérationnelle, progressent conformément au calendrier prévu.

Les services offerts par Galileo seront bénéfiques à de nombreux secteurs de l'économie européenne: les réseaux d'électricité, les sociétés de gestion de flotte, les transactions financières, l'industrie maritime, les opérations de sauvetage, les missions de maintien de la paix, tous fortement tributaires de la technologie de navigation par satellite

En outre, Galileo garantit l’indépendance de l’Europe dans une technologie qui devient de plus en plus cruciale, y compris dans des domaines stratégiques tels que la distribution d'électricité et les réseaux de télécommunication. On estime que Galileo portera une valeur ajouté à l'économie européennes de l'ordre de € 60 milliards sur une période de 20 ans sous forme de revenus supplémentaires pour l’industrie et d’avantages publics, sans compter les gains inestimable en terme d’indépendance.

Contexte

Galileo assurera trois services initiaux en 2014/2015 basés sur une constellation initiale de 18 satellites : le service ouvert, le service public réglementé (IP/10/1301) et le service de recherche et de sauvetage.

La phase de pleine capacité opérationnelle du programme Galileo est gérée et financée intégralement par L’Union européenne. La Commission et l'ESA ont signé un accord de délégation par lequel l’Agence agit comme maître d'œuvre et pouvoir adjudicataire pour le compte de l'Union européenne.

EGNOS (European Geostationary Navigation Overlay Service) est le «système européen de navigation par recouvrement géostationnaire» qui améliore la précision des signaux GPS. C’est le précurseur de Galileo. Le “service ouvert” d’EGNOS est opérationnel depuis le Octobre 2009, et la Commission a récemment lancé le “service de sauvegarde de la vie “d’EGNOS destiné à l’aviation (IP/11/247).

Pour plus d’information sur Galileo, consultez les liens suivants:

MEMO/11/326

http://ec.europa.eu/enterprise/policies/satnav/index_fr.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website