Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE BG

IP/11/569

Bruxelles, le 13 mai 2011

La Commissaire Kristalina Georgieva et la Secrétaire générale adjointe des Nations unies aux affaires humanitaires Valerie Amos évoqueront les problèmes humanitaires cruciaux en Cisjordanie et à Gaza.

Kristalina Georgieva, Commissaire européenne responsable de la Coopération internationale, de l'Aide humanitaire et de la Gestion des crises, et Valerie Amos, Secrétaire générale adjointe des Nations unies aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’urgence, se préparent pour une visite de quatre jours en territoires palestiniens occupés et en Israël. Elles se rendront du 14 au 17 mai en Cisjordanie, à Gaza, à Jérusalem et à Tel-Aviv. La Commissaire Georgieva et la Baronne Amos rassembleront des informations de première main sur les besoins humanitaires actuels et réaffirmeront l'engagement de l'Union européenne et du Bureau OCHA des Nations Unies à soutenir les Palestiniens les plus vulnérables dans leurs défis quotidiens. Elles insisteront aussi sur le besoin d'améliorer l'accès à l'aide humanitaire pour les populations dans le besoin dans la bande de Gaza et sur l'importance du respect des lois humanitaires internationales par les protagonistes du conflit.

Avant son départ, la Commissaire Georgieva a déclaré : « Au moment où tous les yeux sont tournés vers les énormes changements sur la scène politique du fait du printemps arabe et de la réconciliation inter-palestinienne, nous ne devons pas oublier la situation humanitaire dans les territoires palestiniens occupés. Une grande partie de la population palestinienne vit toujours dans des conditions déplorables et dépend de l'aide humanitaire extérieure. L'accès aux ressources de base et aux services est restreint pour de nombreux habitants de Cisjordanie et encore plus pour ceux qui vivent à Gaza. L'attention est souvent portée sur la dimension matérielle de la crise humanitaire mais moins sur son impact psychologique sur la population locale, en particulier sur les enfants. Pendant notre visite dans la région, Valerie Amos et moi-même nous engageront avec les parties concernées pour assurer non seulement la fourniture continue des secours mais aussi l'accès à l'aide humanitaire et la protection des civils, en conformité avec les principes humanitaires internationaux et la loi. »

Elle a ajouté : « Mon plus grand souhait est que l'aide humanitaire devienne rapidement superflue et que les prévisions de développement économique et de paix se transforment en réalité concrète. L'Union européenne, menée par la Haute représentante Catherine Ashton, travaille dur pour que cela se produise. Avant cela, il est de notre devoir de continuer à aider les populations dans le besoin et leur témoigner la solidarité européenne ».

Durant leur visite, la Commissaire et la Secrétaire générale adjointe rencontreront les représentants des populations les plus vulnérables au conflit, en particulier ceux qui vivent dans la zone C de la Cisjordanie, à Jérusalem-Est et à Gaza. Elles participeront également à des réunions avec le Président palestinien Abbas et avec le Premier ministre Fayyad ainsi qu'avec des officiels israéliens de haut niveau.

Sur le terrain, la Commissaire Georgieva et la Secrétaire générale adjointe iront à la rencontre familles palestiniennes déplacées dans Jérusalem-Est et se rendront auprès de projets humanitaires à Gaza. Elles rencontreront des partenaires humanitaires clés de la Commission européenne, tels que le Comité International de la Croix-Rouge, l'UNICEF et l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA). Ces derniers s'entretiendront avec leurs visiteurs sur les besoins des Palestiniens qui reçoivent une assistance humanitaire et sur les défis quotidiens de l'accès aux populations rencontrés par les organisations de secours.

Contexte

Entre l'année 2000 et le début de l'année 2011, la Commission européenne a fourni environ 600 millions d'euros d'aide humanitaire pour pallier aux besoins élémentaires des Palestiniens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza ainsi que pour les Palestiniens réfugiés en Jordanie, au Liban et en Syrie. En 2010, l'aide de la Commission a contribué à l'approvisionnement en nourriture de 700 000 personnes, aux soins médicaux de 355 000 Palestiniens vulnérables, à l'accès à l'eau potable pour 340 000 personnes à Gaza et en Cisjordanie. L'aide de la Commission a aussi permis de fournir un soutien aux réfugiés palestiniens, un abri, une protection et une aide psychologique aux enfants et aux adultes.

Pour plus d'informations :

Site de la Commissaire Kristalina Georgieva :

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_en.htm

L'aide humanitaire de la Commission européenne aux Palestiniens au Moyen-Orient:

http://ec.europa.eu/echo/aid/north_africa_mid_east/palestinian_en.htm


Side Bar