Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Stratégie numérique: la Commission présélectionne six projets de technologies futures et émergentes (FET) en vue du financement d'activités de recherche

Commission Européenne - IP/11/530   04/05/2011

Autres langues disponibles: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

IP/11/530

Bruxelles, le 4 mai 2011

Stratégie numérique: la Commission présélectionne six projets de technologies futures et émergentes (FET) en vue du financement d'activités de recherche

La Commission européenne a annoncé aujourd'hui, à la conférence-exposition FET11 de Budapest, que six projets ont été retenus pour se disputer deux places de choix dans le domaine de la recherche en matière de technologies futures et émergentes (FET). Chacun des six concurrents recevra environ 1,5 million EUR pour affiner sa proposition pendant un an, après quoi seulement deux projets seront sélectionnés. Ces initiatives phares auront pour but la réalisation de grands progrès dans les technologies de l'information et des communications (TIC), permettant d'apporter des solutions à certains problèmes majeurs de la société. Les deux initiatives choisies pour bénéficier d'un financement à long terme auront une durée de 10 ans et chacune sera dotée d'un budget maximum de 100 millions EUR par an.

Mme Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission responsable de la stratégie numérique, a déclaré à ce sujet: «Les finalistes annoncés aujourd'hui vont faire éclore l'innovation de demain. Dans le domaine fascinant et extrêmement motivant des technologies futures et émergentes, certains des plus grands chercheurs au monde sont en Europe. Associés aux efforts déployés face aux grands défis, les financements aux niveaux européen, national et régional peuvent conduire à des innovations pour s'attaquer à des problèmes tels que les maladies neurodégénératives ou le changement climatique.»

Les finalistes sont:

  • Accélérateur de connaissances et système de gestion des crises FuturICT: les TIC permettent d'analyser de gros volumes de données et des situations complexes afin de mieux prévoir les catastrophes naturelles ou de gérer les catastrophes causées par l'homme, dépassant les frontières nationales ou continentales.

  • Science et technologies du graphène pour les TIC et au-delà: le graphène est un nouveau matériau mis au point par manipulation à l'échelle atomique et moléculaire, qui pourrait remplacer le silicium comme matériau miracle du 21e siècle.

  • Anges gardiens pour une planète plus intelligente: il s'agit de dispositifs minuscules, sans pile, qui fonctionnent comme des assistants personnels autonomes et peuvent capter, calculer et communiquer, même à l'intérieur de notre système sanguin.

  • Le projet «Cerveau humain»: en comprenant le fonctionnement du cerveau humain, on pourrait appliquer des concepts qui en découlent ou s'en inspirent aux architectures informatiques, aux neurosciences et à la médecine.

  • Avenir informatique de la médecine: grâce aux technologies numériques, il est possible de dispenser des soins médicaux personnalisés en fonction de données moléculaires, physiologiques et anatomiques recueillies individuellement auprès des patients et traitées à l'aide de connaissances médicales intégrées au niveau mondial.

  • Robots de compagnie: il s'agit de robots intelligents, agréables au toucher, qui ont des capacités perceptives, cognitives et émotionnelles très développées et peuvent aider les gens en changeant radicalement la façon dont l'homme interagit avec les machines.

Pour ouvrir de nouvelles pistes, les concurrents devront dépasser les limites habituelles de la recherche en matière de TIC et nouer des relations avec des spécialistes d'autres domaines comme la santé, les matériaux, les neurosciences et la neuro-robotique.

Il ne sera possible de relever de tels défis scientifiques qu'en conjuguant les efforts déployés par des chercheurs de haut niveau à travers toute l'Europe. La plupart des propositions annoncées aujourd'hui sont soutenues par nombre d'entreprises et d'organismes de financement de la recherche et par des centaines de scientifiques.

Elles exigeront aussi de combiner les ressources fournies par le programme-cadre de recherche de l'UE, les programmes de recherche nationaux et régionaux et les entreprises. À titre de comparaison, le projet de séquençage complet du génome humain a monopolisé des centaines de scientifiques dans le monde pendant 13 ans et a coûté environ 2,1 milliards EUR. Les projets d'initiatives phares FET constituent des tâches de la même ampleur, dont les résultats escomptés sont tout aussi considérables.

Contexte

Concours d'initiatives phares: en 2010, la Commission a invité des scientifiques européens à recenser les défis à relever et à proposer des projets. Un panel d'experts a sélectionné, parmi les 21 propositions reçues, les six initiatives ayant le plus fort potentiel en termes de progrès scientifique, et le plus fort impact relativement aux problèmes sociaux et industriels de l'Europe.

Technologies futures et émergentes (FET): le programme FET est un vivier d'idées et de thèmes nouveaux pour la recherche à long terme en matière de TIC. Il est géré par la direction générale Société de l'information et Médias de la Commission avec, pour mission, de dépasser les frontières habituelles des TIC et d'aborder des domaines inexplorés, par une collaboration accrue avec différentes disciplines scientifiques (biologie, chimie, nanosciences, neurosciences et sciences cognitives, ethnologie, sciences sociales, économie, etc.) ainsi qu'avec les arts et lettres.

Lancé en 1989, le programme FET permet de financer des projets de recherche auxquels ont participé, par exemple, Theodor Hänsch, Albert Fert et Peter Grünberg, lauréats récents du prix Nobel.

Le programme FET est financé au titre du septième programme-cadre de l'UE (7e PC). La part du budget du 7e PC consacrée à la recherche FET, que la Commission européenne augmente de 20 % par an, atteint aujourd'hui 100 millions EUR et les États membres sont invités à apporter une contribution équivalente par des augmentations budgétaires du même ordre. Au total, la Commission finance la recherche FET à hauteur de 500 millions EUR pour 2010-2013.

Les technologies futures et émergentes sont actuellement en vedette à la FET11 de Budapest (www.fet11.eu). Cette conférence-exposition sur la recherche visionnaire, à haut risque et à long terme en matière de sciences et technologies de l'information permettra de faire circuler entre les disciplines des idées nouvelles qui redessineront l'avenir.

Pour plus d'informations:

MEMO/11/270

MEMO/11/271

http://www.fet11.eu/about/fet-flagships (en anglais)

Site web de la stratégie numérique (en anglais):

http://ec.europa.eu/information_society/digital-agenda/index_en.htm

Site web de Mme Neelie Kroes (en anglais et néerlandais):

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/kroes/

Pour suivre Mme Kroes sur Twitter (en anglais):

http://twitter.com/neeliekroeseu


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site