Navigation path

Left navigation

Additional tools

IP/11/488

Bruxelles, le 19 avril 2011

Rapport sur l’éducation dans l’UE: des progrès, mais des efforts restent nécessaires pour atteindre les objectifs

Bruxelles, le 19 avril – Le nouveau rapport d’avancement sur l’éducation et la formation, publié aujourd’hui par la Commission européenne, révèle que les pays de l’UE ont amélioré leurs systèmes d’éducation dans des domaines essentiels au cours des dix dernières années, mais qu’ils n’ont satisfait qu’à un seul des cinq critères de référence définis pour 2010. Depuis 2000, l’Union est parvenue à relever de 37 % le nombre des diplômés en mathématiques, sciences et technologie, ce qui est largement supérieur à l'objectif de 15 % qu’elle s’était fixé. Des progrès importants, mais encore insuffisants, ont été réalisés en ce qui concerne la réduction du décrochage scolaire, l'augmentation du nombre d'élèves parvenant à la fin du second cycle de l’enseignement secondaire, l’amélioration des compétences en lecture et l’augmentation de la proportion d’adultes suivant un enseignement ou une formation. L’annexe ci-après fournit une ventilation détaillée des chiffres par pays. La stratégie «Europe 2020» pour l'emploi et la croissance prévoit à son tour de réduire le taux de décrochage scolaire à moins de 10 % et de faire passer le taux des diplômés de l’enseignement supérieur à 40 % au moins.

Mme Androulla Vassiliou, commissaire européenne à l’éducation, à la culture, au multilinguisme et à la jeunesse, a déclaré à ce propos: «La bonne nouvelle, c’est que les niveaux d'éducation européens se sont considérablement améliorés. Le nombre de jeunes qui achèvent le second cycle de l’enseignement secondaire ou obtiennent un diplôme de l’enseignement supérieur est plus élevé qu’il y a dix ans. Toutefois, le décrochage scolaire demeure un problème qui touche un jeune sur sept dans l’Union européenne, et un élève sur cinq arrive à l’âge de quinze ans avec des compétences insuffisantes en lecture. C’est pourquoi l’éducation et la formation figurent parmi les objectifs centraux d’Europe 2020. Les États membres doivent poursuivre leurs efforts si nous voulons atteindre nos objectifs européens».

La commissaire invite instamment les États membres à ne pas opérer de coupes dans leurs budgets d’éducation, malgré les contraintes auxquelles ils font face en raison de la crise économique. «Les dépenses consacrées à l’éducation sont un bon investissement pour la croissance économique et l'emploi, et sont payantes à long terme. Mais en période de restrictions budgétaires, nous devons également veiller à ce que les ressources soient employées de manière aussi efficace que possible», a-t-elle ajouté.

Cinq critères de référence pour 2020

En 2009, les ministres de l’éducation de l’UE se sont entendus sur cinq critères de référence à réaliser à l’horizon 2020 en matière d'éducation et de formation:

  • la proportion des jeunes en situation de décrochage vis-à-vis du système d’éducation ou de formation devrait être inférieure à 10 % (ce qui signifierait, en se basant sur le taux actuel de 14,4 %, au minimum 1,7 million d’abandons scolaires en moins);

  • la proportion des personnes âgées de 30 à 34 ans diplômées de l'enseignement supérieur devrait s’élever à au moins 40 % (soit 2,6 millions de diplômés supplémentaires par rapport au taux actuel de 32,3 %);

  • au moins 95 % des enfants ayant entre quatre ans et l'âge de la scolarité obligatoire devraient fréquenter l'enseignement préscolaire (le taux actuel étant de 92,3 %, cela signifierait l’intégration de plus de 250 000 jeunes enfants supplémentaires dans le système éducatif);

  • la proportion des jeunes de 15 ans ayant une maîtrise insuffisante de la lecture, des mathématiques et des sciences devrait descendre sous le niveau des 15 % (ce taux est actuellement de 20 % dans chacun des trois domaines; la réalisation de cet objectif signifierait que le nombre des jeunes ayant un niveau insuffisant baisserait de 250 000);

  • une moyenne d’au moins 15 % des adultes (de 25 à 64 ans) devrait participer à des activités d'éducation et de formation tout au long de la vie (la proportion actuelle étant de 9,3 %, la réalisation de cet objectif correspondrait à 15 millions d'adultes supplémentaires dans l'éducation et la formation).

Rapport annuel sur les progrès accomplis dans la réalisation des critères de référence

Dans son rapport annuel sur les indicateurs et critères de référence, la Commission examine les réalisations des États membres à la lumière de ces objectifs et d’un ensemble de critères de référence plus anciens, définis pour 2010.

Principaux résultats

  • Critères de référence 2020: bien qu’il soit encore trop tôt pour des prévisions précises, l’évolution passée autorise à penser que la plupart des critères de référence pour 2020 sont réalisables si les États membres continuent à leur accorder une priorité élevée et investissent efficacement dans l’éducation et la formation. C’est particulièrement vrai pour les deux grands objectifs concernant l’abandon scolaire précoce et le nombre de diplômés.

  • Critères de référence 2010: les pays de l’UE ont accompli des progrès mais n’ont atteint que l'objectif du nombre de diplômés en mathématiques, sciences et technologie (les données complètes pour 2010 seront disponibles au début de l'année prochaine).

  • Participation et niveau atteint: depuis 2000, la participation globale au système d’éducation et de formation et le niveau de qualification des adultes ont progressé. La proportion d’enfants fréquentant des établissements préscolaires a également augmenté.

  • Les disparités entre les sexes demeurent importantes, tant en ce qui concerne les performances que dans le choix des matières. Les filles obtiennent ainsi de meilleurs résultats en lecture et les garçons constituent la majorité des jeunes en situation de décrochage scolaire. Les diplômés en mathématiques, sciences et technologie sont plus souvent des hommes que des femmes.

Le rapport, qui couvre l’ensemble des États membres de l’UE ainsi que la Croatie, l’ancienne République yougoslave de Macédoine, l’Islande, la Turquie, la Norvège et le Liechtenstein, contient des synopsis et des statistiques détaillées permettant de voir quels sont les pays dont les résultats sont inférieurs ou supérieurs à la moyenne de l'UE, et quels sont ceux qui rattrapent leur retard ou marquent le pas sur les autres.

Étapes suivantes

Dans les prochaines semaines, les États membres soumettront à la Commission leurs programmes de réforme nationaux, dans le cadre desquels ils définiront des objectifs en matière de lutte contre le décrochage scolaire et de nombre de diplômés de l'enseignement supérieur, en décrivant la manière dont ils comptent atteindre ces objectifs. Quant à la Commission, elle présentera bientôt de nouvelles propositions de critères de référence concernant l’employabilité et la mobilité des apprenants.

Pour en savoir plus:

Lien avec MEMO/11/253

Rapport complet de la Commission: Progrès sur la voie des objectifs de Lisbonne dans le domaine de l'éducation et de la formation – Indicateurs et points de référence 2010/11

Dépliant: Critères de référence européens en matière d'éducation [avec des données par pays]

Commission européenne: Stratégie et coopération européennes en matière d'éducation et de formation:

ANNEXE

Progression vers les critères de référence 2010 en matière d’éducation, évolution 2000-2009

Progression vers les critères de référence 2020 en matière d’éducation, évolution 2000-2009

1. Participation préscolaire

Critère de référence 2020: d'ici 2020, au moins 95% des enfants ayant entre quatre ans et l'âge de la scolarité obligatoire devraient fréquenter l'enseignement préscolaire.

Tendances: la participation préscolaire a augmenté de plus de 6 points de pourcentage depuis 2000. La France, la Belgique, les Pays-Bas, l’Italie et l’Espagne enregistrent les taux de participation les plus élevés.

Meilleures performances dans l'UE: Belgique, France, Pays-Bas

2000

2007

2008

27 7.

85.6

90.7

92.3

Belgium

99.1

99.7

99.5

Bulgaria

73.4

79.8

78.4

Czech Rep.

90.0

92.6

90.9

Denmark

95.7

92.7

91.8

Germany

82.6

94.5

95.6

Estonia

87.0

93.6

95.1

Ireland

74.6

71.7

72.0

Greece

69.3

68.2

:

Spain

100

98.1

99.0

France

100

100

100

Italy

100

99.3

98.8

Cyprus

64.7

84.7

88.5

Latvia

65.4

88.2

88.9

Lithuania

60.6

76.6

77.8

Luxembourg

94.7

93.9

94.3

Hungary

93.9

95.1

94.6

Malta

100

98.8

97.8

Netherlands

99.5

98.9

99.5

Austria

84.6

88.8

90.3

Poland

58.3

66.8

67.5

Portugal

78.9

86.7

87.0

Romania

67.6

81.8

82.8

Slovenia

85.2

89.2

90.4

Slovakia

76.1

79.4

79.1

Finland

55.2

69.8

70.9

Sweden

83.6

94.0

94.6

UK

100

90.7

97.3

Croatia

:

65.2

68.0

Iceland

91.8

95.4

96.2

MK*

17.4

26.1

28.5

Turkey

11.6

26.7

34.4

Liechtenstein

69.3

84.5

83.2

Norway

79.7

94.3

95.6

Source: Eurostat (Enquête sur les forces de travail) Meilleures performances Faibles performances b = rupture dans la série. p = provisoire. (01) = 2001. (02) = 2002.

*MK = ancienne République yougoslave de Macédoine.

2. Compétences insuffisantes

Critère de référence 2010/2020: d'ici 2010, la proportion de personnes ayant une maîtrise insuffisante de la lecture devrait diminuer de 20 % (pour passer à 17 %). D’ici 2020, la proportion de personnes ayant une maîtrise insuffisante de la lecture, des mathématiques et des sciences devrait descendre sous le niveau des 15 %.

Tendances: dans l’UE (données comparables disponibles pour 18 pays), le nombre des personnes ayant des compétences insuffisantes en lecture a connu une amélioration, passant de 21,3 % en 2000 à 20 % (filles: 13,3 %, garçons: 26,6 %) en 2009.

Meilleures performances dans l'UE: Finlande, Pays-Bas, Estonie

2000

2006

2009

18 7.

21.3

24.1

20.0

Belgium

19.0

19.4

17.7

Bulgaria

40.3

51.1

41.0

Czech Rep.

17.5

24.8

23.1

Denmark

17.9

16.0

15.2

Germany

22.6

20.0

18.5

Estonia

:

13.6

13.3

Ireland

11.0

12.1

17.2

Greece

24.4

27.7

21.3

Spain

16.3

25.7

19.6

France

15.2

21.7

19.8

Italy

18.9

26.4

21.0

Cyprus

:

:

:

Latvia

30.1

21.2

17.6

Lithuania

:

25.7

24.3

Luxembourg

(35.1)

22.9

26.0

Hungary

22.7

20.6

17.6

Malta

:

:

:

Netherlands

(9.5)

15.1

14.3

Austria

19.3

21.5

27.5

Poland

23.2

16.2

15.0

Portugal

26.3

24.9

17.6

Romania

41.3

53.5

40.4

Slovenia

:

16.5

21.2

Slovakia

:

27.8

22.3

Finland

7.0

4.8

8.1

Sweden

12.6

15.3

17.4

UK

(12.8)

19.0

18.4

Croatia

:

21.5

22.5

Iceland

14.5

20.5

16.8

Turkey

:

32.2

24.5

Liechtenstein

22.1

14.3

15.6

Norway

17.5

22.4

14.9

Source: OCDE (PISA) Meilleures performances Faibles performances ( ) = non comparable.

Chypre et Malte n’ont pas encore pris part à l’enquête. Résultats dans l’UE: pour 18 pays aux données comparables.

*MK = ancienne République yougoslave de Macédoine

3. Jeunes ayant quitté prématurément l’école

Critère de référence 2010/2020 (qui constitue également un grand objectif de la stratégie Europe 2020): d’ici 2010/2020, le taux d’abandon scolaire précoce ne devrait pas dépasser 10 %.

Tendances: dans l’UE 27, le taux d’abandon scolaire précoce (groupe d’âge 18-24 ans) est passé de 17,6 % en 2000 à 14,4 % en 2009 (12,5 % pour les filles et 16,3 % pour les garçons).

Meilleures performances dans l'UE: Pologne, République tchèque, Slovaquie

2000

2008

2009

27 7.

17.6

14.9

14.4

Belgium

13.8

12.0

11.1

Bulgaria

20.5 (01)

14.8

14.7

Czech Rep.

5.7 (02)

5.6

5.4

Denmark

11.7

11.5

10.6

Germany

14.6

11.8

11.1

Estonia

15.1

14.0

13.9

Ireland

14.6 (02)

11.3

11.3

Greece

18.2

14.8

14.5

Spain

29.1

31.9

31.2

France

13.3

11.9

12.3

Italy

25.1

19.7

19.2

Cyprus

18.5

13.7

11.7

Latvia

16.9(02)

15.5

13.9

Lithuania

16.5

7.4

8.7

Luxembourg

16.8

13.4

7.7

Hungary

13.9

11.7

11.2

Malta

54.2

39

36.8

Netherlands

15.4

11.4

10.9

Austria

10.2

10.1

8.7

Poland

7.4 (01)

5.0

5.3

Portugal

43.6

35.4

31.2

Romania

22.9

15.9

16.6

Slovenia

6.4 (01)

5.1u

5.3u

Slovakia

6.7 (02)

6.0

4.9

Finland

9.0

9.8

9.9

Sweden

7.3

12.2

10.7

UK

18.2

17.0

15.7

Croatia

8.0 (02)

3.7 u

3.9 u

Iceland

29.8

24.4

21.4

MK*

n/a

19.6

16.2

Turkey

59.3

45.5

44.3

Norway

12.9

17.0

17.6

Source: Eurostat (Enquête sur les forces de travail) Meilleures performances Faibles performances. b = rupture dans les séries. p = provisoire. u = non fiable, (01) = 2001. (02)= 2002.

*MK = ancienne République yougoslave de Macédoine

4. Niveau d’éducation des jeunes

Critère de référence 2010: d’ici 2010, au moins 85 % des jeunes de 22 ans dans l’UE devraient avoir achevé le second cycle de l’enseignement secondaire.

Tendances: depuis 2000, le taux d’achèvement du second cycle de l’enseignement secondaire dans l’UE a progressé, passant de 76,6 % du groupe d’âge 20-24 ans à 78,6 % en 2009 (femmes: 81,4 %, hommes: 75,9 %).

Meilleures performances dans l'UE: Slovaquie, République tchèque, Pologne

2000

2008

2009

EU 27

76.6

78.4

78.6

Belgium

81.7

82.2

83.3

Bulgaria

75.2

83.7

83.7

Czech Rep.

91.2

91.6

91.9

Denmark

72.0

71.0

70.1

Germany

74.7

74.1

73.7

Estonia

79.0

82.2

82.3

Ireland

82.6

87.7

87.0

Greece

79.2

82.1

82.2

Spain

66.0

60.0

59.9

France

81.6

83.4

83.6

Italy

69.4

76.5

76.3

Cyprus

79.0

85.1

87.4

Latvia

76.5

80.0

80.5

Lithuania

78.9

89.1

86.9

Luxembourg

77.5

72.8

76.8

Hungary

83.5

83.6

84.0

Malta

40.9

53.0

52.1

Netherlands

71.9

76.2

76.6

Austria

85.1

84.5

86.0

Poland

88.8

91.3

91.3

Portugal

43.2

54.3

55.5

Romania

76.1

78.3

78.3

Slovenia

88.0

90.2

89.4

Slovakia

94.8

92.3

93.3

Finland

87.7

86.2

85.1

Sweden

85.2

85.6

86.4

UK

76.7

78.2

79.3

Croatia

90.6 (02)

95.4

95.1

Iceland

46.1

53.6

53.6

MK*

n/a

79.7

81.9

Turkey

n/a

48.9

50.0

Norway

95.0

70.1b

69.7

Source: Eurostat (Enquête sur les forces de travail) Meilleures performances Faibles performances. b = rupture dans les séries. p = provisoire. (01) = 2001. (02)= 2002

*MK = ancienne République yougoslave de Macédoine

5. Diplômés en mathématiques, sciences et technologies

Critère de référence 2010: d’ici 2010, le nombre total des diplômés en mathématiques, sciences et technologies dans l’UE devrait augmenter d’au moins 15 % et le déséquilibre hommes/femmes se réduire.

Tendances: le nombre de diplômés en mathématiques, sciences et technologies a augmenté de 37,2 % depuis 2000, et la part des femmes est passée de 30,7 % à 32,6 % en 2008.

Meilleures performances dans l'UE: croissance depuis 2000: Portugal, Slovaquie, République tchèque

Croissance
2000-2008

Part des femmes

2000

2008

EU 27

37.2

30.7

32.6

Belgium

20.9

25.0

25.9

Bulgaria

21.8

45.6

37.0

Czech Rep.

141.3

27.0

30.1

Denmark

14.3

28.5

36.4

Germany

53.5

21.6

31.1

Estonia

57.1

35.7

42.1

Ireland

1.0

37.9

30.4

Greece

26.5*

:

41.9

Spain

14.8

31.5

30.2

France

5.4

30.8

28.2

Italy

62.9

36.6

38.4

Cyprus

58.3

31.0

37.4

Latvia

11.5*

31.4

32.2

Lithuania

36.4

35.9

33.5

Luxembourg

:

:

48.2

Hungary

18.9

22.6

25.7

Malta

33.9*

26.3

28.4

Netherlands

39.3

17.6

18.9

Austria

66.4

19.9

24.2

Poland

100.0

35.9

40.3

Portugal

193.2

41.9

34.1

Romania

89.1*

35.1

43.1

Slovenia

16.0

22.8

26.5

Slovakia

185.8

30.1

36.8

Finland

59.5

27.3

33.1

Sweden

13.3

32.1

33.4

UK

17.8

32.1

31.2

Croatia

81.7*

:

33.2

Iceland

39.9

37.9

n/a

MK*

68.0

41.6

42.8

Turkey

70.8

31.1

30.6

Liechtenstein

41.1*

:

25.8

Norway

11.0

26.8

29.6

Source: Eurostat (UOE). *= La croissance cumulée a été calculée à partir des données disponibles.

*MK = ancienne République yougoslave de Macédoine

6. Niveau d'instruction supérieur

Critère de référence 2020 (qui constitue également un grand objectif de la stratégie Europe 2020): d’ici 2020, au moins 40 % des personnes âgées de 30 à 34 ans devraient posséder un diplôme de l’enseignement supérieur.

Tendances: le taux des diplômés de l’enseignement supérieur chez les 30-34 ans est passé de 22,4 % en 2000 à 32,3 % (femmes: 35,7 %, hommes: 28,9 %) en 2009, ce qui représente une augmentation de quasi 10 points de pourcentage.

Meilleures performances dans l'UE: Irlande, Danemark, Luxembourg

2000

2008

2009

EU 27

22.4

31.1

32.3

Belgium

35.2

42.9

42.0

Bulgaria

19.5

27.1

27.9

Czech Rep.

13.7

15.4

17.5

Denmark

32.1

46.3

48.1

Germany

25.7

27.7

29.4

Estonia

30.8

34.1

35.9

Ireland

27.5

46.1

49.0

Greece

25.4

25.6

26.5

Spain

29.2

39.8

39.4

France

27.4

41.3

43.3

Italy

11.6

19.2

19.0

Cyprus

31.1

47.1

44.7

Latvia

18.6

27.0

30.1

Lithuania

42.6

39.9

40.6

Luxembourg

21.2

39.8

46.6p p p

Hungary

14.8

22.4

23.9

Malta

7.4

21.0p

21.1p

Netherlands

26.5

40.2

40.5

Austria

:

22.2

23.5

Poland

12.5

29.7

32.8

Portugal

11.3

21.6

21.1

Romania

8.9

16.0

16.8

Slovenia

18.5

30.9

31.6

Slovakia

10.6

15.8

17.6

Finland

40.3

45.7

45.9

Sweden

31.8

42.0p

43.9p

UK

29.0

39.7

41.5

Croatia

16.2(02)

18.5u

20.5u

Iceland

32.6

38.3

41.8

MK*

:

12.4

14.3

Turkey

:

13.0

14.7

Norway

37.3

46.2

47.0

Source: Eurostat (UOE), (02) = 2002.

*MK = ancienne République yougoslave de Macédoine, u = données non fiables

7. Participation des adultes à l’apprentissage tout au long de la vie

Critère de référence 2010/2020: dans l’UE, le taux moyen de participation à l’apprentissage tout au long de la vie devrait atteindre au moins 12,5 % de la population en âge de travailler en 2010 et 15 % en 2020.

Tendances: au niveau de l’UE, la participation est passée de 7,1 % en 2000 à 9,3 % en 2009 (population de 25 à 64 ans; hommes: 8,5 %, femmes: 10,2 %). Cet augmentation est toutefois largement imputable à des ruptures dans les séries chronologiques, autour de 2003. La participation a légèrement diminué depuis 2005.

Meilleures performances dans l'UE: Danemark, Suède, Finlande

2005

2008

2009

EU 25

9.8

9.5

9.3

Belgium

8.3

6.8

6.8

Bulgaria

1.3

1.4

1.4

Czech Rep.

5.6

7.8 p

6.8

Denmark

27.4

30.2

31.6

Germany

7.7

7.9

7.8

Estonia

5.9

9.8 p

10.5

Ireland

7.4

7.1

6.3

Greece

1.9

2.9

3.3

Spain

10.5

10.4

10.4

France

7.1

7.3

6.0

Italy

5.8

6.3

6.0

Cyprus

5.9

8.5

7.8

Latvia

7.9

6.8

5.3

Lithuania

6.0

4.9

4.5

Luxembourg

8.5

8.5

13.4 p

Hungary

3.9

3.1

2.7

Malta

5.3

6.2

5.8 p

Netherlands

15.9

17.0

17.0

Austria

12.9

13.2

13.8

Poland

4.9

4.7

4.7

Portugal

4.1

5.3 p

6.5

Romania

1.6

1.5

1.5

Slovenia

15.3

13.9

14.6

Slovakia

4.6

3.3

2.8

Finland

22.5

23.1

22.1

Sweden

17.4 p

22.2 b

22.2 p

UK

27.6

19.9 b

20.1

Croatia

2.1

2.2

2.3

Iceland

25.7

25.1

25.1

MK*

:

2.5

3.3

Turkey

1.9

1.8

2.3

Norway

17.8

19.3

18.1

Source: Eurostat (Enquête sur les forces de travail) Meilleures performances Faibles perforamnces. b = rupture dans les séries chronologiques. p = provisoire.
*MK = ancienne République yougoslave de Macédoine.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website