Navigation path

Left navigation

Additional tools

Le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation débloque 9,6 millions d’euros pour aider 2 834 travailleurs licenciés par General Motors Belgium à retrouver un emploi

European Commission - IP/11/467   14/04/2011

Other available languages: EN DE NL

IP/11/467

Bruxelles, le 14 avril 2011

Le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation débloque 9,6 millions d’euros pour aider 2 834 travailleurs licenciés par General Motors Belgium à retrouver un emploi

La Commission européenne a approuvé une demande d’intervention du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation (FEM) introduite par la Belgique. Les autorités belges ont sollicité une aide de 9 593 931 euros pour faciliter le retour à l’emploi de 2 834 personnes licenciées par General Motors Belgium et quatre de ses fournisseurs et producteurs en aval. Cette demande va maintenant être transmise au Parlement européen et au Conseil (en tant qu’autorité budgétaire de l’Union européenne), qui doivent donner leur feu vert.

«La crise économique et financière a entraîné une réduction drastique de la production automobile en Europe, et la situation des travailleurs de ce secteur est toujours très difficile», a déclaré le commissaire européen à l’emploi, aux affaires sociales et à l’inclusion, M. László Andor, avant d’ajouter: «Je suis convaincu que la réinsertion professionnelle des travailleurs sera plus aisée et plus rapide grâce aux mesures prévues de formation et d’aide à la recherche d’emploi qui seront financées par le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation.»

La demande de la Belgique concerne 2 834 travailleurs licenciés par General Motors Belgium et quatre de ses fournisseurs et producteurs en aval. Conséquence de la chute de la demande de voitures provoquée par la crise économique, la direction de General Motors a pris la décision de fermer la principale chaîne de production de l’Opel Astra dans son usine d’Anvers.

Le district d’Anvers, où 75 % des licenciements ont été enregistrés et où résident près de 66 % des personnes licenciées, est la région administrative la plus touchée, suivie par les districts de Termonde et Saint-Nicolas. Les répercussions des licenciements sur ces trois districts, situés en Flandre, sont importantes. Entre octobre 2009 et octobre 2010, le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de respectivement 2,39 %, 2,71 % et 4,05 % à Anvers, Termonde et Saint-Nicolas, alors qu'il diminuait de 1,64 % dans l’ensemble de la Flandre.

Le soutien financier du FEM est prévu pour faciliter le retour à l’emploi de l’ensemble des 2 834 travailleurs licenciés, grâce à des mesures de formation, de reconversion et d’aide à la recherche d’emploi, au replacement externe et à la création d’entreprise. Le coût total du dispositif d’aide devrait atteindre 14,7 millions d’euros, que l’Union européenne est invitée à cofinancer à hauteur de 9,6 millions d’euros via le FEM.

Contexte

Depuis le début des activités du FEM en janvier 2007, 76 demandes d’intervention ont été introduites, pour un montant total de quelque 381,3 millions d’euros, qui ont profité à plus de 76 319 travailleurs. Les secteurs qui ont fait l’objet de demandes sont les suivants: l’automobile (France, Espagne, Portugal, Pologne, Autriche, Allemagne, Suède et Belgique), le textile (Italie, Malte, Lituanie, Portugal, Espagne et Belgique), la téléphonie mobile (Finlande et Allemagne), l’électroménager (Italie), l’informatique et les produits électroniques (Irlande, Portugal et Pays-Bas), les chantiers navals (Danemark), l’industrie mécanique et électronique (Danemark, Pologne et Allemagne), la réparation et l’entretien d’avions et d’engins spatiaux (Irlande), la cristallerie (Irlande), la céramique et les pierres naturelles (Espagne), les services financiers (Pays-Bas), la construction (Pays-Bas, Italie, Irlande et Lituanie), la charpenterie et la menuiserie (Espagne), les équipements électriques (Lituanie), l’édition et l’imprimerie (Pays-Bas), l’ameublement (Lituanie), la chaussure (Portugal), le commerce de détail (République tchèque et Espagne) et le commerce de gros (Pays-Bas). Les rapports finaux établis sur les précédentes interventions du FEM montrent qu’elles ont efficacement aidé les travailleurs à rester sur le marché de l’emploi et à retrouver un travail.

Le FEM, proposé au départ par M. Barroso pour aider les personnes ayant perdu leur emploi en raison des effets de la mondialisation, a été créé par le Parlement européen et le Conseil à la fin de l’année 2006. Ses règles ont été révisées en juin 2009, l’objectif étant de consolider son rôle d’instrument d’intervention rapide. Il fait partie de l’arsenal dont dispose l’Europe pour faire face à la crise économique et financière. La version révisée du règlement régissant le FEM, entrée en vigueur le 2 juillet 2009, s’applique à toutes les demandes reçues depuis le 1er mai 2009.

Pour de plus amples informations

Site web du FEM: http://ec.europa.eu/egf

Reportages vidéo (VNR):

L’Europe lutte contre la crise: le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation redynamisé

http://ec.europa.eu/avservices/video/video_prod_en.cfm?type=details&prodid=9847&src=1

Relever le défi de la mondialisation – Le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation

http://ec.europa.eu/avservices/video/video_prod_en.cfm?type=detail&prodid=4096&src=4

Pour recevoir gratuitement le bulletin d’information électronique de la Commission européenne sur l’emploi, les affaires sociales et l’égalité des chances, inscrivez-vous sur: http://ec.europa.eu/social/e-newsletter


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website