Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

La Commission européenne augmente de façon significative l'aide humanitaire pour les victimes de la crise en Côte d'Ivoire

Commission Européenne - IP/11/322   17/03/2011

Autres langues disponibles: EN DE

IP/11/322

Bruxelles, le 17 mars

La Commission européenne augmente de façon significative l'aide humanitaire pour les victimes de la crise en Côte d'Ivoire

En raison de l'aggravation de la crise en Côte d'Ivoire, la Commission européenne a quintuplé son aide humanitaire pour les victimes des violences. En vue de renforcer l'aide d'urgence déjà allouée en décembre dernier (voir IP/10/1775), la Commission alloue 25 millions € supplémentaires, portant le soutien européen à 30 millions €. Le financement servira à venir en aide aux personnes nécessitant une aide humanitaire, ainsi qu'aux réfugiés ayant fui vers les pays voisins - en particulier au Libéria, qui accueille le plus grand nombre de réfugiés.

La Commissaire Kristalina Georgieva en charge de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réponse aux crises a déclaré: "La situation se détériore rapidement sur le terrain, appelant une réponse humanitaire urgente et forte." Elle a ajouté: " En seulement quelques semaines, le nombre de réfugiés a doublé et le nombre de personnes déplacées a quintuplé. Actuellement, il y a environ 380.000 personnes déplacées ou réfugiées. L'augmentation de l'aide annoncée aujourd'hui va nous permettre de fournir immédiatement un secours à ces personnes, dont bon nombre ont fui une violence indicible. "

L'UE est le plus grand donateur d'aide humanitaire aux victimes de la crise ivoirienne. Ce nouveau financement va permettre d'améliorer les conditions d'accueil en fournissant une aide alimentaire, des soins de santé, de l'eau et des services d'assainissement ainsi des activités de protection, tant aux victimes à l'intérieur du pays qu'aux réfugiés à l'extérieur des frontières ivoiriennes.

Selon les estimations internationales, depuis la mi-décembre, plus de 380 000 Ivoiriens ont été chassés de leurs foyers, dont environ 80.000 ont fui vers les pays voisins. Actuellement, la violence complique l'évaluation complète des besoins humanitaires. Néanmoins, malgré l'insécurité qui entrave l'accès des travailleurs humanitaires aux populations affectées par la crise, le Service d'aide humanitaire et de la protection civile de la Commission européenne (ECHO) œuvre, avec ses organisations partenaires, à identifier les besoins les plus urgents pour leur apporter une réponse concrète.

La situation socio-économique du pays se détériore rapidement: la pénurie de carburant, de gaz domestique et d'eau potable ainsi que les coupures d'électricité constituent une préoccupation croissante. De nombreuses violations des droits de l'homme - exécutions extrajudiciaires, enlèvements, disparitions forcées, usage excessif de la force, destruction de biens par les forces armées, incitation à la violence par la télévision d'Etat - ont été signalés par le Haut Commissaire aux droits de l'homme dans son rapport du 15 Février sur la situation des droits humains en Côte-d'Ivoire.

Pour plus d'informations:

Site web de ECHO

http://ec.europa.eu/echo/index_en.htm


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site