Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE

IP/11/312

Bruxelles, le 11 mars 2011

Séisme/tsunami au Japon: la Commission déclenche le mécanisme européen de protection civile

À la demande du Japon, la Commission européenne a déclenché le mécanisme européen de protection civile pour prêter main-forte au pays au lendemain du séisme et du tsunami dévastateurs qui l'ont frappé le 11 mars. Le Japon a sollicité l'aide d'équipes de recherche et de sauvetage et de chiens pisteurs pour les opérations en cours.

«Le Japon est l'un des pays les mieux préparés au monde à faire face aux catastrophes, mais la magnitude du séisme et l'ampleur du tsunami rendent l'aide internationale nécessaire. Nous répondons aussi vite que possible à cet appel», a déclaré Mme Kristalina Georgieva, commissaire chargée de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises. Et d'ajouter: «Le mécanisme européen de protection civile a été pleinement mobilisé pour aider le Japon à surmonter cette immense tragédie.»

La direction générale de l'aide humanitaire et de la protection civile (ECHO) de la Commission européenne continue à surveiller la situation au Japon et dans les autres pays susceptibles d'être touchés par des tsunamis.

Contexte

Le mécanisme européen de protection civile facilite la coopération en matière de réaction aux catastrophes. Trente et un pays y participent (UE-27, Croatie, Islande, Liechtenstein et Norvège). Ils mettent en commun les ressources qui, par l'intermédiaire du mécanisme, peuvent être mises à la disposition de pays frappés par des catastrophes partout dans le monde.

Selon les besoins, les pays participants peuvent mobiliser diverses formes d'aide relevant de la protection civile (équipes de recherche et de sauvetage, postes médicaux avancés, hôpitaux de campagne et équipes médicales, ingénieurs et équipes d'assistance technique, etc.). Deux équipes d'experts européens de la protection civile, qui se trouvent actuellement en Indonésie, sont prêtes à se rendre dans la zone sinistrée, si cela s'avère nécessaire.

Lorsque le mécanisme est déclenché, la Commission européenne assure la coordination des interventions d’aide, à l’intérieur et à l’extérieur de l’Union européenne. Depuis sa création en 2001, le mécanisme a été activé pour plus d'une centaine de catastrophes dans les États membres (parmi lesquelles, en 2010, les inondations en Europe centrale, le déversement de boues industrielles en Hongrie et les incendies de forêt au Portugal) et dans le reste du monde (notamment, l'an dernier, les tremblements de terre en Haïti et au Chili, les inondations au Pakistan et les incendies de forêt en Russie et en Israël). Plus récemment, il a été mobilisé pour aider à l'évacuation des citoyens européens de Libye.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site