Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/11/270

Bruxelles, le 9 mars 2011

Karel De Gucht, commissaire européen au commerce, se rend en Malaisie, en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Papouasie – Nouvelle-Guinée pour discuter du programme commercial au niveau bilatéral et multilatéral.

Le commissaire européen chargé du commerce Karel De Gucht se rendra en Malaisie, en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Papouasie – Nouvelle-Guinée pour une visite de première importance du 13 au 21 mars 2011. Sa première étape à Kuala Lumpur sera l’occasion de souligner les progrès réalisés dans les négociations en cours sur un accord de libre-échange (ALE) avec la Malaisie. En Australie et en Nouvelle-Zélande, le commissaire abordera des questions d’intérêt commun, comme les règles commerciales applicables aux matières premières. En Nouvelle-Zélande, il représentera l'Union Européenne à la commémoration des victimes du récent séisme à Christchurch. Lors de sa dernière escale en Papouasie – Nouvelle-Guinée, Karel De Gucht se prononcera en faveur d’un nouvel accord de partenariat économique avec la région, prévoyant un accès aux marchés de l’UE sans quotas ni droits de douane pour les marchandises.

«La Malaisie est un important partenaire commercial de lUE, a déclaré le commissaire De Gucht, avant son départ pour Kuala Lumpur. Je suis heureux de constater les réels progrès accomplis dans les récents pourparlers bilatéraux sur l’ALE. Un accord global stimulera encore nos échanges commerciaux et facilitera les investissements étrangers en Malaisie. Il contribuera à faire venir des capitaux, du savoir-faire et des ressources humaines de l’étranger.

L’Australie et la Nouvelle-Zélande seront aux côtés de l’UE au cours des semaines et des mois à venir, lorsque nous entamerons de nouvelles discussions sur le programme de Doha pour le développement. Nous sommes tous fermement décidés à trouver un accord multilatéral en 2011. Permettez-moi également de présenter mes condoléances et d’exprimer ma compassion pour les pertes et les dommages provoqués par le séisme qui a récemment frappé Christchurch. L’Union européenne a déclenché son mécanisme de protection civile pour apporter une aide rapide et efficace là où les besoins sont les plus urgents.

L’accord de partenariat économique que nous avons conclu avec la Papouasie – Nouvelle-Guinée et les Fidji constitue un élément essentiel de notre partenariat avec la région du Pacifique. J’attends maintenant avec impatience les mesures concrètes qui permettront de traduire cet accord dans la réalité et d’apporter de réels bénéfices aux petites entreprises et aux zones rurales. Parallèlement, alors que nous négocions un accord global avec l’ensemble de la région, la porte est toujours ouverte à d’autres pays qui souhaiteraient se joindre à l’accord.»

À Kuala Lumpur, le commissaire rencontrera le Premier ministre, Najib Razak, et le ministre du commerce, Mustapa Mohamed, pour examiner les progrès réalisés sur l’accord de libre-échange global entre l’UE et la Malaisie depuis le début des négociations en octobre 2010. La Malaisie est le troisième pays de la région avec lequel l’UE entame des négociations en vue d’un ALE. En effet, un tel accord est déjà en place avec la Corée et les pourparlers avec Singapour sont en bonne voie.

L’UE est l’un des principaux investisseurs en Malaisie. S’ajoutant au plan de réforme économique de ce pays, l’accord de libre-échange garantira un cadre économique stable et une progression régulière vers plus d’ouverture, de transparence et de libéralisation.

En Australie et en Nouvelle-Zélande, le commissaire devrait examiner les relations commerciales bilatérales et la manière de renforcer les liens entre les entreprises. Aux côtés de l’UE, ces deux pays sont déterminés à conclure le programme de Doha pour le développement en 2011. Au cours des discussions bilatérales avec le ministre australien du commerce, Craig Emerson, et son homologue néo-zélandais, Tim Groser, Karel De Gucht devrait soulever la question de l’approvisionnement en matières premières, qui suscite aujourd’hui des préoccupations communes dans l’environnement commercial international.

Hormis celui conclu avec les Caraïbes, l’accord de partenariat économique (APE) avec la région du Pacifique, qui couvre également la Papouasie – Nouvelle-Guinée, est le seul dont le processus d’adoption soit terminé et dont la mise en œuvre puisse désormais débuter. La Papouasie – Nouvelle-Guinée doit maintenant prendre les mesures techniques nécessaires, comme le démantèlement tarifaire progressif et la mise en place de systèmes de contrôle sur les subventions à l’exportation de marchandises. Afin qu’il soit profitable aux zones rurales et aux petites entreprises, l’APE sera étroitement lié à l’aide au développement prévue pour les activités économiques dans les régions rurales.

Pour de plus amples informations:

Voir le MEMO/11/151: relations commerciales de l’UE avec la Malaisie, l’ANASE, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et la région du Pacifique.

Malaisie

http://ec.europa.eu/trade/creating-opportunities/bilateral-relations/countries/malaysia/

ANASE

http://ec.europa.eu/trade/creating-opportunities/bilateral-relations/regions/asean/

Australie

http://ec.europa.eu/trade/creating-opportunities/bilateral-relations/countries/australia/

Nouvelle-Zélande

http://ec.europa.eu/trade/creating-opportunities/bilateral-relations/countries/new-zealand/

Région du Pacifique, dont la Papouasie – Nouvelle-Guinée

http://ec.europa.eu/trade/wider-agenda/development/economic-partnerships/negotiations-and-agreements/#pacific

Partenariats économiques avec les pays en développement

http://ec.europa.eu/trade/wider-agenda/development/economic-partnerships/


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website