Navigation path

Left navigation

Additional tools

Suites du séisme en Nouvelle-Zélande: la Commission européenne déclenche le mécanisme de protection civile de l'UE

European Commission - IP/11/232   25/02/2011

Other available languages: EN DE

IP/11/232

Bruxelles, le 25 février 2011

Suites du séisme en Nouvelle-Zélande: la Commission européenne déclenche le mécanisme de protection civile de l'UE

À la demande de la Nouvelle-Zélande, le mécanisme de protection civile de l'Union européenne a été déclenché ce jour. Il coordonnera l'aide accordée par l'UE à la suite du tremblement de terre dévastateur qui a frappé le pays le 22 février dernier. Les 31 États qui participent à ce mécanisme ont été informés des besoins sur le terrain et le Centre de suivi et d'information de la Commission européenne se tient prêt à rationaliser leurs offres d'assistance.

Mme Kristalina Georgieva, membre de la Commission chargée de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises, a déclaré à ce propos: «L'Union européenne est disposée à aider la Nouvelle-Zélande à faire face aux conséquences de cette catastrophe majeure. Mes services œuvreront de concert avec les États membres pour fournir l'assistance nécessaire le plus rapidement et le plus efficacement possible».

Les autorités néo-zélandaises ont demandé de l'aide dans trois domaines: installations sanitaires temporaires (toilettes de camp, systèmes de pompage, tuyaux), fourniture de logements temporaires et services de démolition.

Contexte:

Le 22 février 2011, un tremblement de terre d'une magnitude de 6,3 sur l'échelle de Richter s'est produit à dix kilomètres au sud-est de Christchurch, en Nouvelle‑Zélande. Il a été suivi de plusieurs répliques. Plus de 110 personnes ont perdu la vie dans cette catastrophe, qui a également provoqué d'importants dégâts matériels. Il s'agit du tremblement de terre le plus meurtrier de l'histoire de la Nouvelle-Zélande depuis 1931.

Le mécanisme de protection civile de l'UE facilite la coopération en matière de réaction aux catastrophes. Les 31 pays qui y participent (UE-27 plus la Croatie, l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège) mettent en commun les ressources qui pourront être utilisées en faveur des pays sinistrés dans le monde entier. Une fois déclenché, il assure la coordination des interventions d’aide à l’intérieur et à l’extérieur de l’Union européenne. La Commission européenne coordonne ces opérations par l’intermédiaire du Centre de suivi et d'information (MIC). Depuis sa création, en 2001, le mécanisme a été activé pour des catastrophes survenues dans des États membres (comme les incendies de forêts dans le sud de l’Europe, en 2009), mais aussi ailleurs dans le monde, comme ce fut le cas récemment lors des tremblements de terre en Haïti et au Chili.

Pour de plus amples informations:

http://ec.europa.eu/echo/civil_protection/civil/index.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website