Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE

IP/11/20

Bruxelles, le 11 janvier 2011

L’UE et la Serbie signent un accord bilatéral d’adhésion de la Serbie à l’OMC

L’UE et la Serbie ont signé aujourd’hui un accord bilatéral relatif à l’adhésion de la Serbie à l’OMC. Cet accord a été signé par M. Mladjan Dinkic, vice-premier ministre et ministre de l’économie et du développement régional de la Serbie, et M. Karel De Gucht, commissaire européen chargé du commerce. Il prévoit des dispositions sur les droits de douane applicables aux échanges de biens et l’ouverture réciproque des marchés de services entre les deux partenaires. Ces engagements figureront dans le futur protocole d’adhésion de la République de Serbie à l’OMC.

«La signature d’aujourd’hui constitue une étape fondamentale dans le processus d’adhésion de la Serbie à l’OMC et un pas important qui favorisera nos relations économiques» a affirmé le commissaire européen chargé du commerce, M. Karel de Gucht. «La Serbie a accompli des progrès remarquables dans la préparation de son entrée à l’OMC, et l’UE demeure un fervent partisan de son adhésion rapide à l’OMC.»

Le vice-premier ministre Mladjan Dinkic a déclaré: «Reconnaissant l’importance du cadre commercial multilatéral incarné par l’OMC, la Serbie a déployé des efforts considérables pour devenir membre de cette importante famille. Sur cette voie, la Serbie n’était pas seule, puisque l’UE soutenait et continue de soutenir cet objectif. Nous pouvons affirmer qu’à ce stade, nous constatons des résultats positifs et arrivons au bout du chemin. L’événement d’aujourd’hui nous rapproche un peu plus de notre objectif final et nous sommes convaincus qu’il nous aidera à achever les négociations bilatérales avec d’autres membres de l’OMC dans les mois à venir. Si nous trouvons le même esprit constructif chez les autres partenaires, nous pourrons achever les négociations d’adhésion d’ici à la fin de cette année.»

Pour adhérer à l’OMC, la Serbie doit encore mener à bien des négociations bilatérales avec d’autres membres de l’OMC et son adhésion doit être approuvée par un groupe de travail multilatéral à l’OMC à Genève.

Contexte

La Serbie a introduit sa demande d’adhésion à l’OMC en décembre 2004. En février 2005, le Conseil général de l’OMC a accepté sa demande et un groupe de travail a été créé pour entamer les négociations. Des négociations parallèles sont menées au niveau du groupe de travail et au niveau bilatéral avec plusieurs membres de l’OMC.

L’adhésion à l’OMC devrait contribuer durablement au processus de réforme économique et de développement durable engagé par la République de Serbie. Des accords commerciaux bilatéraux entre l’UE et la Serbie sont déjà inscrits dans l’accord de stabilisation et d’association (ASA) qui a été signé le 29 avril 2008 entre l’Union européenne, ses États membres et la Serbie. En attendant l’achèvement du processus de ratification de l’ASA par les États membres, un accord intérimaire sur le commerce, permettant la mise en œuvre anticipée de dispositions commerciales prévues par l’ASA, est applicable depuis le 1er février 2010.

L’UE est le principal partenaire commercial de la Serbie. En 2009, la valeur totale des marchandises exportées vers la Serbie était de 3,4 milliards d’euros, tandis que les importations en provenance de ce pays totalisaient 3,2 milliards d’euros. L’UE exporte principalement des machines, du matériel de transport et des produits manufacturés. La Serbie approvisionne le marché de l’UE en produits sidérurgiques, pneumatiques, machines électriques, maïs et framboises.

Pour de plus amples informations

Relations commerciales entre l’UE et les Balkans occidentaux:

http://ec.europa.eu/trade/creating-opportunities/bilateral-relations/regions/balkans/


Side Bar