Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ET

IP/11/1

Bruxelles, le 3 janvier 2011

Bon départ pour l'euro en Estonie

L'Estonie a adopté l'euro le 1er janvier, et la transition s'effectue sans heurts et comme prévu. L'ancienne monnaie nationale, la couronne, sera progressivement retirée durant une période de double circulation transitoire de deux semaines au cours de laquelle les deux monnaies auront cours légal en Estonie. Le dimanche 2 janvier en fin de journée, quelque 26 % des paiements effectués dans les magasins étaient libellés en euros et plus de 90 % des clients recevaient la monnaie en euros. Les banques et les détaillants n'ont constaté aucun problème majeur.

Le 1er janvier, l'Estonie est devenue le 17ème État membre à adopter l'euro. Selon un sondage récent de la Commission1, un grande partie des Estoniens disposaient déjà de liquidités en euros deux jours avant le basculement: 50 % d'entre eux possédaient des billets en euros, et plus de 60 % des pièces de monnaie, généralement après des voyages à l'étranger, mais également parce qu'ils s'en étaient procurés auprès de banques ou de bureaux de poste en Estonie. Le fait que le public dispose déjà d'espèces en euros avant le jour du basculement facilite la transition.

Les distributeurs automatiques de billets (DAB) ont été adaptés sans problème et la quasi-totalité d'entre eux distribuaient des billets en euros dès le 1er janvier à la première heure. Par ailleurs, la plupart des agences bancaires étaient ouvertes le samedi 1er janvier et le dimanche 2 janvier pour les opérations en espèces. De la même manière, les terminaux en points de vente permettant les paiements par carte dans les magasins ont été convertis à l'euro en temps utile pour l'ouverture des magasins le 1er janvier.

En raison des congés de fin d'année, l'activité commerciale était plus faible que d'habitude durant les deux premiers jours de la transition. Selon un sondage de la Commission2, 36 % des personnes interrogées ont effectué un achat le samedi 1er janvier et 54 % le dimanche, alors que le pourcentage est de 60-70 % un jour ouvrable normal. La plupart des consommateurs qui ont effectué un achat en espèces durant le weekend ont utilisé des couronnes estoniennes afin de les utiliser dans des magasins plutôt que de devoir les échanger dans une agence bancaire. Toutefois, à la fin de la deuxième journée de transition, 26 % des personnes interrogées avaient déjà effectué des paiements exclusivement en euros, un pourcentage très élevé par rapport aux basculements précédents.

Les banques commerciales avaient été préalimentées en billets et pièces en euros par la Banque centrale d'Estonie, et avaient à leur tour approvisionné les magasins et autres entreprises en euros au titre d'un contrat spécifique, afin de leur permettre de traiter les paiements et de rendre la monnaie en euros dès le premier jour de la transition. Cette préalimentation en liquidités a permis à un très grand nombre de détaillants de ne rendre la monnaie qu'en euros. À la fin de la deuxième journée de transition, la monnaie était déjà rendue en euros pour 92 %, ce qui est essentiel pour retirer les anciennes couronnes estoniennes de la circulation le plus rapidement possible.

Deux jours après l'adoption de l'euro, 28 % des citoyens interrogés affirmaient détenir exclusivement ou principalement des billets en euros.

La bonne préparation du passage à l'euro a donc facilité la première phase de la transition. Jusqu'ici, aucun problème majeur n'a été constaté, et d'une manière générale, les banques et les commerces de détail ont bien géré les premières journées de la transition.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter la page suivante:

http://ec.europa.eu/economy_finance/focuson/estonia_euro_en.htm

Site web national de l'Estonie sur le passage à l'euro:

http://euro.eesti.ee/EU/Prod/Euroveeb/Main_Page/index.jsp

Pour de plus amples informations sur l'euro, voir:

http://ec.europa.eu/economy_finance/euro/index_en.htm

1 :

Flash Eurobaromètre 308. Questions posées le 30 décembre 2010.

2 :

Flash Eurobaromètre 308. Questions posées les 1er et 2 janvier 2011.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website