Navigation path

Left navigation

Additional tools

La Commission préconise un accès universel à l’éducation préscolaire

European Commission - IP/11/185   17/02/2011

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

IP/11/185

Bruxelles, le 17 février 2011

La Commission préconise un accès universel à l’éducation préscolaire

Près d’un ménage européen sur huit comprend un enfant de moins de six ans. Dix-neuf millions d’entre eux – soit un sur cinq – sont menacés de pauvreté. Aujourd’hui, pour la première fois, la Commission lance un plan d’action visant à donner à chaque enfant un meilleur départ dans la vie et à construire le socle de sa réussite en termes d’éducation et de formation tout au long de la vie, d’intégration sociale, de développement personnel et, par la suite, d’aptitude à l’emploi. Les propositions de la Commission, qui plaident en faveur de l’accès universel à une éducation préscolaire de qualité, contribueront également à deux grands objectifs de la stratégie de la Commission «Europe 2020»: ramener le taux d’abandon scolaire à moins de 10 % et prémunir au moins 20 millions de personnes du risque de pauvreté et d’exclusion sociale.

Mme Androulla Vassiliou, commissaire chargée de l’éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse, a déclaré: «L’investissement dans l’éducation et l’accueil de la petite enfance est l’un des meilleurs que nous puissions faire pour nos enfants et pour l’avenir de l’Europe. L’investissement dans l’éducation préscolaire de qualité est bien plus efficace qu’une intervention plus tardive. Cela donne à nos jeunes de meilleures chances dans la vie et permet en réalité de faire des économies sur le long terme. Briser le cycle de la pauvreté et de l’inégalité, c’est également réduire, pour le contribuable, les coûts des soins de santé et des services hospitaliers, des dispositifs de remédiation, de la protection sociale et du maintien de l’ordre».

L’enseignement obligatoire commence à l’âge de 5 ou 6 ans dans la plupart des États membres, voire plus tôt à Chypre, au Luxembourg et en Irlande du Nord (Royaume-Uni). Le niveau des services fournis pour les jeunes enfants jusqu’au début de leur scolarité obligatoire varie considérablement à travers l’Europe sur le plan du financement, de la gouvernance et du recrutement de personnel.

En 2009, les ministres de l’Éducation ont fixé comme objectif que 95 % des enfants puissent, dès l’âge de 4 ans, avoir une place dans les structures d’éducation et d’accueil. La moyenne actuelle de l’UE s’établit à 92,3 %, mais, ici aussi, les chiffres varient considérablement et ne reflètent pas nécessairement la qualité des services fournis.

Les propositions de la Commission européenne répondent au souhait exprimé en mai 2009 par plusieurs États membres, suite à leur adoption du cadre stratégique pour la coopération européenne dans le domaine de l'éducation et de la formation, d’évaluer et d’analyser les avancées de l’UE dans l’amélioration de l’accès à l’éducation et à l’accueil des jeunes enfants et de recenser les meilleures pratiques.

Propositions de la Commission

Les propositions de la Commission préconisent:

  • L’accès universel à l’éducation préscolaire de qualité, sur la base d’un financement stable et d’une bonne gouvernance

  • Une approche intégrée de l’éducation et de l’accueil, qui tient compte des besoins des enfants de manière globale

  • Des programmes adaptés à l’âge avec le bon équilibre entre compétences techniques et compétences sociales

  • Valorisation de la professionnalisation du personnel par l'acquisition de qualifications appropriées et l'établissement de conditions de rémunération et de travail convenables.

  • Des systèmes et des normes de garantie de la qualité pour le suivi des progrès accomplis.

Les plans de la Commission contribueront aux objectifs de trois initiatives phares de la stratégie Europe 2020 «Jeunesse en mouvement», «Une stratégie pour des compétences nouvelles et des emplois» et la «Plateforme contre la pauvreté et l'exclusion sociale».

Prochaines étapes

Les propositions de la Commission feront l’objet de discussions entre les ministres de l’éducation de l’UE en mai. Ils devront recenser les priorités tandis que la Commission encouragera l’échange d’idées et l’apprentissage à partir des politiques les plus efficaces. Elle donnera également la priorité aux investissements dans le domaine de l’éducation et de l’accueil des jeunes enfants via le Fonds social européen et le Fonds européen de développement régional, ainsi que grâce au soutien du programme d’éducation et de formation tout au long de la vie et du 7e programme-cadre de recherche et développement.

Pour en savoir plus:

Commission européenne: Communication [COM(2011)66] «Éducation et accueil de la petite enfance: permettre aux enfants de se préparer au mieux au monde de demain».

Commission européenne: Éducation et accueil de la petite enfance


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website