Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne – Communiqué de presse

Enquête Eurobaromètre standard de l'automne 2011: les citoyens voient l'Union européenne comme une partie de la solution à la crise

Bruxelles, le 22 décembre 2011 – Les Européens continuent à tenir l'Union pour l'acteur le plus efficace, devant les gouvernements nationaux, pour s'attaquer aux effets de la crise économique (voir annexe). L'Union conserve sa première place (23 %, +1) et est suivie par les gouvernements nationaux (20 %, pourcentage inchangé). Le G20 (16 %, +2) occupe le troisième rang, devant le Fonds monétaire international (14 %, -1).

Une nette majorité d'Européens (61 %, -4) estime que la situation financière actuelle de leur ménage est bonne. De grandes différences subsistent cependant entre les pays, puisque l'on passe de 24 % en Grèce et en Hongrie à 85 % aux Pays-Bas, 88 % en Finlande, 89 % au Danemark et 90 % en Suède.

Comme dans de précédents Eurobaromètres, les réponses relatives à la situation des économies nationales diffèrent largement selon les États membres. Si plus des trois quarts de la population en Suède, au Luxembourg et en Allemagne considèrent que la situation économique est bonne, moins de 5 % partagent ce point de vue en Grèce, en Irlande et en Espagne. D’une manière générale, au cours des six derniers mois, le nombre de personnes jugeant bonne la situation actuelle de l'économie nationale a légèrement baissé (28 %, -2), tandis que le nombre de celles qui pensent qu'elle est mauvaise a légèrement augmenté (71 %, +3).

Le grand public accepte de plus en plus largement l'idée que la résolution de la crise tiendra plus d'un marathon que d'un sprint. Seuls 23 % des Européens considèrent que l'impact de la crise sur l'emploi a atteint son maximum, tandis que 68 % pensent le contraire.

Globalement, les Européens continuent à faire davantage confiance à l'Union européenne (34 %) qu'à leurs gouvernements nationaux (24 %). Les deux résultats enregistrés à cet égard marquent toutefois une baisse sensible (-7 et -8 points de pourcentage, respectivement) par rapport à l'enquête du printemps 2011.

Contexte

L'enquête Eurobaromètre de l'automne 2011 se fonde sur des entretiens individuels menés entre les 5 et 20 novembre 2011. Au total, 31 659 personnes ont été interrogées dans les 27 États membres de l'Union et dans les pays candidats.

Pour en savoir plus

L'enquête Eurobaromètre de l'automne 2011 (premiers résultats) peut être consultée à l'adresse suivante:

http://ec.europa.eu/public_opinion/archives/eb/eb76/eb76_en.htm

ANNEXE

1. L'Union européenne est la mieux placée pour contrer efficacement les effets de la crise

2. Différences existant entre les États membres sur l'appréciation de l'état actuel de l'économie

3. Différences existant entre les États membres en ce qui concerne les répercussions de la crise sur l'emploi

Personnes à contacter:

Matthew Newman (+32 2 296 24 06)

Mina Andreeva (+32 2 299 13 82)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website