Navigation path

Left navigation

Additional tools

Révision de la législation européenne en matière de protection civile: pour une gestion plus efficace des catastrophes

European Commission - IP/11/1564   20/12/2011

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

Commission européenne - Communiqué de presse

Révision de la législation européenne en matière de protection civile: pour une gestion plus efficace des catastrophes

Bruxelles, le 20 décembre 2011 – La Commission européenne a proposé aujourd’hui des mesures législatives visant à renforcer la coopération européenne en matière de protection civile en vue de réagir plus efficacement et plus rapidement aux catastrophes et d’améliorer les actions de prévention et de préparation. Ces propositions permettront à l’Europe d’aller au-delà du système actuel de coordination ponctuelle et de faire en sorte de planifier l’aide à l’avance et d’être en mesure d’intervenir en tout lieu sinistré.

«L’une des propositions les plus importantes porte sur la création, sur une base volontaire, d’une réserve d’équipes et d’équipements spécialisés des États membres qui pourront être déployés immédiatement dans le cadre d’une réaction européenne collective», a déclaré Mme Kristalina Georgieva, la commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l’aide humanitaire et de la réaction aux crises.

Et d’ajouter: «Élément tout aussi important, la politique de protection civile ne se limitera plus à la seule réaction aux catastrophes, les nouvelles mesures législatives mettant davantage l’accent sur leur prévention et sur la gestion des risques. Notre intention est que ces propositions jettent les bases d’une politique globale de gestion des catastrophes pour l’Union européenne.»

Pour gérer le nouveau système, un centre de réaction d’urgence sera créé. Fonctionnant 24 heures sur 24, ce centre assurera une coordination plus efficace à l’échelle de l’Union en cas de catastrophe et permettra aux États membres de disposer de toutes les informations nécessaires à tout moment afin d’améliorer la fourniture de l’aide.

La Commission européenne souhaite également encourager une plus grande coopération concernant la planification préalable des opérations européennes de réaction aux catastrophes, passant notamment par une cartographie des ressources des États membres, l’élaboration de plans d’urgence et l’amélioration de la planification de la gestion des risques. Elle envisagera d’apporter des fonds pour combler les éventuelles lacunes détectées et propose d’investir davantage dans les actions de formation communes et dans les exercices transnationaux. De plus, les modalités de transport seront rationalisées pour garantir le déploiement immédiat de l’aide de l’UE.

L’UE dispose de deux grands instruments de première intervention en cas de catastrophe: l’aide humanitaire et la protection civile. Le traité de Lisbonne prévoit que «l’Union encourage la coopération entre les États membres afin de renforcer l’efficacité des systèmes de prévention des catastrophes naturelles ou d’origine humaine et de protection contre celles-ci».

En octobre 2010, la Commission a présenté un plan intitulé «Vers une capacité de réaction renforcée de l’UE en cas de catastrophe: le rôle de la protection civile et de l’aide humanitaire», dans lequel elle exposait sa vision d’une réaction européenne plus rapide et plus efficace aux catastrophes. Ces idées ont reçu l’aval politique des États membres et du Parlement européen. Elles sont à la base de la proposition de révision de la législation de l’UE en matière de protection civile présentée ce jour.

Contexte

Le mécanisme européen de protection civile, auquel participent 31 États européens (UE-27 plus la Croatie, l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège), facilite la coopération en matière de réaction aux catastrophes. Les pays participants mettent en commun leurs ressources, qui peuvent être utilisées en faveur des pays sinistrés dans le monde entier. Une fois déclenché, le mécanisme coordonne les interventions d’aide, à l’intérieur et à l’extérieur de l’Union européenne. La Commission européenne assure sa gestion par l’intermédiaire du Centre de suivi et d’information (MIC).

Depuis sa création en 2001, le mécanisme a été activé pour des catastrophes survenues dans des États membres (comme les incendies de forêts au Portugal, les inondations dans les Balkans en 2010 et l’explosion d’une base navale à Chypre en 2011), mais aussi ailleurs dans le monde, comme ce fut le cas récemment lors des tremblements de terre en Haïti, au Chili et au Japon.

Pour de plus amples informations

MEMO/11/927Moving closer to more effective disaster management in Europe

Site web de la commissaire Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_en.htm

Service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Personnes à contacter:

David Sharrock (+32 22968909)

Irina Novakova (+32 22957517)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website