Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne – Communiqué de presse

Erasmus Mundus: soutien financier accru aux pays du Printemps arabe

16 décembre 2011 – La Commission européenne a plus que doublé le nombre de subventions réservées aux jeunes étudiants et au personnel universitaire originaires des pays d’Afrique du Nord et du Proche-Orient qui ont été le théâtre des soulèvements connus sous le nom de «Printemps arabe». Les pays du pourtour méditerranéen obtiennent ainsi 559 bourses qui viennent s’ajouter à celles – au nombre de 525 – qui leur avaient été réservées pour l’année 2011-2012 dans le contexte du programme Erasmus Mundus, version internationale d’Erasmus, un programme de la Commission européenne voué aux échanges d’étudiants et de personnel universitaires. Les boursiers pourront faire une partie de leurs études ou de leurs travaux de recherche, ou encore enseigner pendant un certain temps dans les États membres de l’Union européenne. Par un tel accroissement des moyens financiers consacrés à ces subventions, la Commission entend multiplier les possibilités d’étude et de formation au profit de personnes considérées comme essentielles au renforcement de la démocratie dans la région. Cette décision s’inscrit dans la stratégie élaborée par l’Union européenne en réponse au Printemps arabe (voir MEMO/11/918 - disponible à 15:00).

«Je suis très heureuse que la Commission renforce les moyens financiers destinés à des jeunes et à des enseignants qui se sont trouvés en première ligne du mouvement de démocratisation de la Méditerranée méridionale. De cette façon, elle manifeste clairement son attachement à leur cause», a déclaré la commissaire européenne à l’éducation, à la culture, au multilinguisme et à la jeunesse, Mme Androulla Vassiliou.

Erasmus Mundus est accessible à des demandeurs originaires du monde entier, Union européenne comprise. Depuis son lancement, en 2004, plus de douze mille étudiants, trois cents doctorants et deux mille professeurs ont bénéficié de bourses relatives à des cours de master ou programmes de doctorat communs.

Pour l’année universitaire 2011-2012, quelque six mille étudiants et chercheurs de cent cinquante pays ont déjà reçu des bourses d’un montant total de 210 millions d’euros. La Commission a ajouté dix millions pour les 559 bourses destinées aux pays de Méditerranée méridionale, lesquels devraient bénéficier d’une nouvelle augmentation des bourses et des subventions relevant d’Erasmus Mundus pour l’année 2012-2013.

Plus des trois quarts des subventions d’Erasmus Mundus versées depuis 2004 ont été octroyées à des citoyens de pays tiers, dont plus de trois mille ressortissants de pays d’Afrique du Nord et du Proche-Orient. Leur montant varie en fonction de la durée de la période d’étude ou de formation, du niveau d’études du demandeur et du pays d’origine. Les frais de subsistance des ressortissants de pays tiers qui poursuivent des études dans l’Union européenne sont pris en charge à concurrence d’au moins mille euros par mois ; quant aux étudiants européens qui étudient dans un pays tiers, ils reçoivent une subvention mensuelle d’un montant minimal de cinq cents euros.

Contexte

Les aides financières d’Erasmus Mundus sont destinées à trois grandes catégories : les étudiants qui entreprennent des cours de master ou des doctorats communs, les partenariats interuniversitaires et les projets visant à soutenir l’enseignement supérieur européen.

Les programmes de master et de doctorats communs

Un consortium d’au moins trois établissements d’enseignement supérieur de l’Union ou de pays tiers peut solliciter de l’Union les moyens d’offrir une bourse aux étudiants qui s’inscrivent à des cours de master ou de doctorats communs. Les programmes doivent se distinguer par leur qualité universitaire et prévoir nécessairement des périodes d’étude et de recherche dans deux universités au minimum. Les «diplômes communs» sont des diplômes uniques délivrés par au moins deux établissements d’enseignement supérieur et sanctionnant un programme d’études intégré. Les étudiants bénéficient de bourses octroyées en fonction de critères définis par les universités concernées.

Plus de cent soixante établissements d’enseignement supérieur, dont vingt-cinq de pays tiers, participent actuellement à des programmes communs. Pour l’année 2012-2013, il sera possible de demander une bourse pour cent trente et un cours de master communs et trente-quatre programmes de doctorat communs, et ce dans un large éventail de disciplines allant de l’informatique à la chimie et de la criminologie à la chorégraphie.

La liste exhaustive des masters et doctorats communs Erasmus Mundus pour l’année universitaire 2012-2013 peut être consultée à l’adresse suivante:

http://eacea.ec.europa.eu/erasmus_mundus/results_compendia/selected_projects_en.php

Les partenariats Erasmus Mundus

Des subventions sont également octroyées par l’intermédiaire de partenariats Erasmus Mundus, lesquels permettent à des étudiants, à des chercheurs et à des membres du personnel éducatif de se rendre dans les établissements partenaires à l’étranger pour y étudier ou y enseigner pendant une période de trois mois à trois ans. En juillet 2011, quarante-six nouveaux partenariats ont été admis à bénéficier d’un financement ; ils rassemblent 369 universités de l’Union et 450 universités de pays tiers. Les consortiums doivent comporter un minimum de cinq établissements d’enseignement supérieur d’au moins trois pays européens et des établissements d’enseignement supérieur de pays tiers. Une attention particulière est accordée aux groupes défavorisés et plus vulnérables.

Une liste de tous les partenariats Erasmus Mundus peut être consultée à l’adresse suivante:

http://eacea.ec.europa.eu/erasmus_mundus/results_compendia/selected_projects_action_2_en.php

Le soutien à l’enseignement supérieur européen

Un soutien est également apporté à des projets de coopération ou d’amélioration de l’attrait du secteur de l’enseignement supérieur européen. En 2011, sept projets de ce type ont été retenus, auxquels étaient associés plus de cent partenaires de pays tiers; les thèmes abordés vont du changement climatique à l’architecture, en passant par le tourisme culturel, et la dimension régionale est souvent un élément important. Une liste de ces projets peut être consultée à l’adresse suivante:

http://eacea.ec.europa.eu/erasmus_mundus/results_compendia/selected_projects_promote_ehe_en.php

Erasmus pour tous

Erasmus Mundus sera intégré dans Erasmus pour tous, nouveau programme proposé par la Commission dans le domaine de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport, qui devrait être lancé en 2014 (Voir IP/11/1398).

Contacts :

Dennis Abbott (+32 2 295 92 58)

Dina Avraam (+32 2 295 96 67)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website