Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE BG

Commission européenne – Communiqué de presse

La Commission européenne se félicite de la résolution des Nations unies sur la sécurité des travailleurs humanitaires

Bruxelles, le 15 décembre 2011- La Commission européenne salue et soutient sans réserve la résolution annuelle des Nations unies intitulée «Sûreté et sécurité du personnel humanitaire et protection du personnel des Nations unies», adoptée ce jour par consensus lors de l'Assemblée générale des Nations unies, dans le cadre de la «Semaine de l'humanitaire». L'Union européenne, qui a activement contribué au texte de la résolution, considère que la sécurité des travailleurs humanitaires est un des principaux défis qu'il convient de relever pour garantir une fourniture effective de l'aide humanitaire.

Mme Kristalina Georgieva, commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l’aide humanitaire et de la réaction aux crises, a déclaré à ce sujet: «La résolution sur la sûreté et la sécurité des travailleurs humanitaires que les Nations unies ont adoptée cette année nous rappelle à quel point l'action humanitaire est malheureusement devenue un des métiers les plus dangereux dans le monde actuel.

Le personnel humanitaire court de plus en plus de risques en tentant de maintenir une assistance humanitaire vitale pour les victimes de conflits et de catastrophes dans le monde. Nous ne pouvons accepter que ces travailleurs, qui sont au service de l'humanité, soient persécutés, enlevés, voire tout bonnement assassinés.

Nous appelons toutes les parties à faire en sorte que les travailleurs humanitaires soient acceptés et respectés et qu'ils se sentent suffisamment en sécurité pour pouvoir s'acquitter de leur mission, dont tant de vies dépendent.»

La résolution de cette année demande à toutes les parties à un conflit armé de s'abstenir d'enlever, de prendre en otage et de kidnapper du personnel humanitaire et maintient toutes les références au droit humanitaire international. L'augmentation du nombre d'enlèvements dont sont victimes les travailleurs humanitaires a inévitablement des conséquences négatives sur le volume d'aide que les organisations humanitaires sont en mesure de fournir à ceux qui en ont besoin. La libération de travailleurs humanitaires retenus en otages est toujours une bonne chose et il est à espérer que la résolution adoptée ce jour contribuera à améliorer la situation.

Selon les Nations unies, 24 travailleurs humanitaires onusiens ont perdu la vie dans l'exercice de leur mission en 2010, contre 45 l'année précédente. Le nombre de travailleurs onusiens blessés dans des incidents dangereux est passé de 190 en 2009 à 232 l'an dernier. Environ un pour cent (1 438 personnes) du personnel des Nations unies a été touché par l'insécurité en 2010. Au premier semestre de cette année, neuf travailleurs humanitaires onusiens ont été tués et 46 autres blessés. Les Nations unies sont confrontées à d'importants problèmes de sécurité, notamment en Afghanistan, dans la région soudanaise du Darfour et en Somalie1.

Contexte

La Commission européenne, qui est l'un des principaux fournisseurs d'aide humanitaire dans le monde, est déterminée à faire en sorte que son personnel et ses partenaires puissent remplir leur mission dans des conditions optimales de sécurité. Elle s'emploie sans relâche à plaider en faveur de la sécurité des travailleurs humanitaires et à promouvoir le respect du droit humanitaire et de ses principes. Le consensus européen sur l'aide humanitaire témoigne de l'intérêt particulier dont font l'objet la sûreté et la sécurité du personnel humanitaire. La campagne intitulée «Ne tirez pas! Je suis un travailleur humanitaire», lancée par la Commission européenne l'an dernier, a sensibilisé l'opinion publique aux dangers et aux difficultés auxquels sont confrontés les travailleurs humanitaires.

Pour de plus amples informations:

Le site web de Mme Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_en.htm

Le service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Personnes à contacter:

David Sharrock (+32 22968909)

Irina Novakova (+32 22957517)

1 :

Rapport des Nations unies du 7 septembre 2011 intitulé «Sûreté et sécurité du personnel des Nations unies et du personnel associé».


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website