Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne – Communiqué de presse

L’UE approuve l’ouverture de négociations commerciales avec l’Égypte, la Jordanie, le Maroc et la Tunisie

Bruxelles, le 14 décembre 2011 ‑ La Commission européenne salue la décision prise aujourd’hui par le Conseil des affaires étrangères de l’Union européenne en vue d’autoriser l’ouverture de négociations commerciales avec l’Égypte, la Jordanie, le Maroc et la Tunisie, dès finalisation du processus préparatoire nécessaire. Cette décision mandate la Commission européenne pour engager des négociations visant à établir des zones de libre‑échange approfondies et complètes (DCFTA). À la différence des relations commerciales actuelles entre l’UE et ces pays, les DCFTA iront au‑delà de la simple suppression des droits de douane, l’objectif étant de prendre en compte toutes les questions réglementaires en rapport avec le commerce, telles que la protection des investissements et les marchés publics.

«Ce que nous offrons à l’Égypte, à la Jordanie, au Maroc et à la Tunisie, c’est l’intégration économique progressive dans le marché unique de l’Union européenne. Nous souhaitons ainsi en améliorer les conditions d’accès pour ces quatre membres de l’OMC, maintenant qu’ils s’engagent dans un processus de réforme démocratique et économique», a déclaré Karel De Gucht, commissaire européen chargé du commerce. «Notre porte est ouverte à d’autres partenaires du Sud de la Méditerranée, une fois les mêmes conditions remplies

Les futures zones de libre‑échange approfondies et complètes s’inscriront dans le cadre des accords euro‑méditerranéens d’association déjà existants, et couvriront tout un ensemble de domaines de réglementation d’intérêt commun, tels que la facilitation des échanges, les obstacles techniques au commerce, les mesures sanitaires et phytosanitaires, la protection des investissements, les marchés publics et la politique de concurrence. Les différentes priorités en matière de réglementation et de développement économique de nos partenaires du Sud de la Méditerranée seront prises en considération au cours des négociations.

L’ouverture de négociations commerciales vise à améliorer les possibilités d’accès aux marchés de l’Égypte, de la Jordanie, du Maroc et de la Tunisie et d’instaurer un climat propice à l’investissement dans ces pays. Les négociations visent en outre à favoriser le processus de réformes économiques entrepris dans ces pays.

Dans le contexte de ces négociations, l’UE accordera aussi une attention particulière aux mesures qui peuvent renforcer l’intégration économique régionale, notamment le processus lancé chez ces quatre partenaires du Sud de la Méditerranée dans le cadre de l’accord d’Agadir, un accord de libre‑échange entre l’Égypte, la Jordanie, le Maroc et la Tunisie.

Contexte

L’Égypte, la Jordanie, le Maroc et la Tunisie sont membres de l’OMC et sont déjà en train de mettre en place des zones de libre‑échange avec l’UE grâce aux accords d’association euro‑méditerranéens qui ont été passés ces dernières années. Ces accords, qui couvrent essentiellement les échanges de marchandises, sont ou ont été complétés d’un certain nombre de négociations supplémentaires portant sur la libéralisation de l’agriculture, la transformation des produits de l’agriculture et de la pêche et la libéralisation du commerce des services et du droit d’établissement, mettant ainsi en place des mécanismes de règlement bilatéral des litiges qui ont trait aux questions commerciales, à l’évaluation de la conformité et à l’acceptation des produits industriels.

L’objectif principal des futures négociations visant à établir des zones de libre‑échange approfondies et complètes consiste donc à intégrer progressivement les économies de ces partenaires dans le marché unique de l’UE.

L’UE favorisera également le renforcement des capacités liées à la négociation et à la mise en œuvre des futurs engagements de nos partenaires dans le cadre des zones de libre‑échange approfondies et complètes.

L’engagement de chacun de ces partenaires de procéder à la mise en œuvre d’un rapprochement important des réglementations, de même que leurs intérêts et leurs priorités dans les négociations à venir, seront évaluées au cas par cas, au cours d’un processus préparatoire approfondi qui sera lancé au début de l’année 2012.

Pour de plus amples informations:

sur les relations commerciales de l’UE avec les pays du Sud de la Méditerranée:

http://ec.europa.eu/trade/creating-opportunities/bilateral-relations/regions/euromed/

Échanges entre l’Union européenne et l’Égypte en faits et en chiffres

http://ec.europa.eu/trade/creating-opportunities/bilateral-relations/countries/egypt/

Échanges entre l’Union européenne et la Jordanie en faits et en chiffres

http://ec.europa.eu/trade/creating-opportunities/bilateral-relations/countries/jordan/

Échanges entre l’Union européenne et le Maroc en faits et en chiffres

http://ec.europa.eu/trade/creating-opportunities/bilateral-relations/countries/morocco/

Échanges entre l’Union européenne et la Tunisie en faits et en chiffres

http://ec.europa.eu/trade/creating-opportunities/bilateral-relations/countries/tunisia/

Personnes de contact:

John Clancy (+32 2 295 37 73)

Helene Banner (+32 2 295 24 07)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website