Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE BG

Commission européenne – Communiqué de presse

L’expulsion des organismes d’aide est susceptible de provoquer un nouvel exode de réfugiés somaliens

Bruxelles, le 29 novembre 2011 - La Commission européenne condamne fermement l’annonce faite récemment par le groupe Al Shabaab d’expulser 16 organisations d’aide humanitaire travaillant en Somalie. Cette mesure va avoir un effet désastreux sur la capacité des agences humanitaires à faire face à la présente urgence, aggravée par la prolongation du conflit et la sécheresse.

« Faute d’avoir accès à l'aide humanitaire, des milliers de Somaliens vont sans aucun doute tenter de chercher de l’aide dans les pays voisins que sont l’Éthiopie et le Kenya», a déclaré Mme Kristalina Georgieva, membre de la Commission européenne chargée de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises.

« Dans ces deux pays, les camps de réfugiés ont du mal à faire face à l’afflux considérable de personnes intervenu au pire moment de la crise que connaît actuellement la Corne de l’Afrique. Une nouvelle arrivée massive de réfugiés pèsera davantage encore sur la capacité de réaction humanitaire dans ces camps», explique Mme Georgieva. «Ce voyage de la dernière chance est encore plus dangereux qu'il y a quelques mois en raison des actions militaires engagées dernièrement dans le centre et le sud du pays. »

Une grande partie des organisations visées sont des partenaires essentiels de la Commission européenne chargés de la mise en œuvre de son action humanitaire en Somalie. «L’expulsion de nos partenaires a des conséquences directes sur notre capacité à aider les franges les plus vulnérables de la population somalienne» a déclaré Mme Georgieva. Ces organismes procédaient à la mise en œuvre de mesures destinées à sauver des vies, notamment en garantissant l'accès aux services de santé de base et en fournissant des denrées alimentaires et de l’eau.

Cette dernière action intervient alors que certaines régions du sud et du centre de la Somalie se remettaient lentement de l’une des pires sécheresses survenues ces dernières décennies: trois des six régions concernées par la famine avaient récemment levé l’alerte. L’expulsion d’organismes aidant les populations les plus vulnérables à reconstruire leur vie va probablement réduire à néant les légères améliorations enregistrées jusqu'à présent.

«La vie de femmes et d’enfants somaliens, qui ont le plus souffert d’un conflit qui n’en finit plus et de la rudesse des conditions climatiques, est maintenant en jeu» a déclaré Mme Georgieva. «Une fois encore, ce sont les personnes les plus vulnérables qui vont être touchées. Nous exhortons Al-Shabaab à revenir immédiatement sur cette décision et à respecter le droit humanitaire international. Nous continuerons à nous efforcer d'aider les populations les plus vulnérables et essaierons de trouver d’autres moyens pour y parvenir.»

Contexte

La Commission européenne soutient des projets humanitaires en Somalie depuis le début de 1994 et continuera à le faire jusqu’à ce que la situation humanitaire s'améliore sensiblement. En 2010, elle a alloué une aide humanitaire de 35 millions d’euros à ce pays; jusqu'à présent, 77 millions d'euros ont été attribués pour 2011. Ces fonds visent à soutenir des interventions en matière de sécurité alimentaire, de santé, de nutrition, d'hébergement, d’épuration de l'eau, de promotion de l'hygiène, de soutien aux moyens de subsistance et de coordination de l'aide. L'aide est octroyée par l'intermédiaire de différents partenaires, dont le Comité international de la Croix Rouge, des agences des Nations unies et des organisations non gouvernementales internationales.

Jusqu’à l’annonce de cette dernière mesure, 18 agences d’aide avaient déjà été expulsées de Somalie. Le nombre limité des agences humanitaires internationales en mesure de travailler dans certaines régions du pays a rendu les opérations humanitaires encore plus difficiles et réduit l'accès aux personnes dans le besoin.

Personnes à contacter:

David Sharrock (+32 22968909)

Irina Novakova (+32 22957517)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website