Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Sécurité alimentaire: une initiative pour la formation fête ses cinq ans de contribution à une alimentation plus sûre dans le monde

Commission Européenne - IP/11/1366   18/11/2011

Autres langues disponibles: EN DE MT

Commission européenne – Communiqué de presse

Sécurité alimentaire: une initiative pour la formation fête ses cinq ans de contribution à une alimentation plus sûre dans le monde

Bruxelles, le 18 novembre 2011 – Depuis sa création il y a cinq ans, l’initiative «Une meilleure formation pour des denrées alimentaires plus sûres» (BTSF) a permis de former près de 30 000 professionnels à travers le monde, contribuant ainsi de manière significative à rendre les denrées alimentaires plus sûres que jamais dans l’UE. Des contrôles officiels efficaces en matière de sécurité alimentaire et de questions vétérinaires sont essentiels pour la protection de la santé publique, animale et végétale. Une harmonisation dans ce domaine permet aux entreprises de toute l’UE et au-delà de se faire concurrence selon les mêmes règles et de récolter les bénéfices d’une intensification des échanges de denrées alimentaires sûres.

«Cette initiative rencontre un véritable succès depuis son lancement il y a cinq ans et un travail important a déjà été accompli pour préparer l’avenir» , a déclaré John Dalli, commissaire chargé de la santé et de la politique des consommateurs. «C’est avec beaucoup de satisfaction que nous pouvons regarder le chemin parcouru, mais nous ne devons pas nous reposer sur nos lauriers. Les avantages des formations proposées dans l’initiative BTSF sont évidents et nous devons poursuivre notre travail pour garantir que celle-ci sera capable de répondre aux défis des années à venir» , a-t-il ajouté.

Atelier à Malte

Pour marquer les cinq ans de l’initiative BTSF, la Commission européenne a organisé du 16 au 18 novembre à Malte, à l’intention des pays méditerranéens, un atelier de formation portant sur les normes européennes de contrôle phytosanitaire. M. Dalli était présent et s’est exprimé à cette occasion.

Les participants ont visité une palmeraie afin d'observer la manière dont sont effectués les contrôles sanitaires, en particulier ceux qui concernent le charançon rouge des palmiers, insecte nuisible s’attaquant à un grand nombre d’arbres de cette famille tels que les dattiers, les cocotiers et les aréquiers. Cet insecte n’est pas originaire de l'Union européenne; il a pénétré sur son territoire à l’occasion de l'importation de palmiers. Désormais présent dans tous les États membres méditerranéens, il représente une menace pour l’avenir de ces arbres.

Contexte

Historique et effets positifs

Les formations relevant de l’initiative BTSF ont concrètement commencé en 2006; au cours de cette première année, sept programmes ont été organisés sur différents sujets liés aux thèmes généraux de l'initiative. Depuis, cette dernière s’est considérablement élargie et 25 programmes ont maintenant lieu chaque année. Entre 2006 et 2011, quelque 29 000 personnes issues de 180 pays du monde entier ont directement participé aux formations, pour un budget total de 68 millions d'euros.

Cette initiative présentait à l'origine un caractère ad hoc mais, afin de répondre au développement rapide de ses activités, la Commission a estimé qu’il était nécessaire d’en modifier la structure. Un élément important dans ce processus a été l’externalisation, en 2009 et 2010, de certaines tâches financières et administratives liées à la formation, qui ont été confiées à l'Agence exécutive pour la santé et les consommateurs.

L’initiative BTSF forme le personnel des autorités de contrôle des États membres de l’UE et de pays tiers dans les domaines de la législation relative à l’alimentation humaine et animale, de la réglementation sur la santé et le bien-être des animaux et des règles phytosanitaires. Elle a pour objectif de sensibiliser les agents à la législation européenne qui les concerne, afin de leur permettre de mieux comprendre les contrôles qu'ils doivent effectuer.

Défis et mesures

Une évaluation intermédiaire des deux premières années de l’initiative BTSF a été effectuée en 2008. Elle a permis de recenser un certain nombre de défis, que toute stratégie de formation à long terme doit relever. Parmi ceux-ci, on compte avant tout la nécessité d’assurer un niveau de formation capable de répondre à une demande importante et en augmentation, de définir plus clairement les priorités de formation et les publics cibles, d’améliorer la qualité de la formation et d’accroître la diffusion de cette formation.

La Commission a donné suite à ces constatations en adoptant, en novembre 2010, un document de travail de ses services proposant des mesures pour permettre à l’initiative BTFS de relever ces défis avec succès, notamment en développant un outil d’apprentissage en ligne pour la formation de base, en réalisant des études permettant d’estimer précisément les besoins en formation BTSF et, à plus long terme, en créant des cours d'été pour les tuteurs et en mettant en place un centre de formation postuniversitaire pour les anciens participants.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter:

http://ec.europa.eu/food/training_strategy/index_en.htm

http://ec.europa.eu/eahc/food/index.html

MEMO/11/798

Contacts :

Frédéric Vincent (+32 2 298 71 66)

Aikaterini Apostola (+32 2 298 76 24)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site