Navigation path

Left navigation

Additional tools

Stratégie numérique: la Commission va intensifier ses efforts en faveur de la protection des enfants en ligne

European Commission - IP/11/135   08/02/2011

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

IP/11/135

Bruxelles, le 8 février 2011

Stratégie numérique: la Commission va intensifier ses efforts en faveur de la protection des enfants en ligne

À l'occasion de la Journée 2011 pour un internet plus sûr, la Commission européenne a annoncé aujourd'hui qu'elle va approfondir les discussions avec le secteur des TIC et les organismes chargés de l'enfance pour promouvoir la conception de produits plus sûrs permettant de protéger les enfants en ligne. En outre, la Commission va bientôt procéder à un examen de la recommandation de 2006 sur la protection des mineurs dans les médias audiovisuels et sur internet, et de la communication de 2008 sur la protection des jeunes contre le contenu préjudiciable dans les jeux vidéo. En effet, les enfants utilisent internet à un plus jeune âge et pas seulement à l'aide d'un ordinateur mais aussi de consoles de jeux et de téléphones portables. Par exemple, plus de 82 % des 15-16 ans et 26 % des 9-10 ans en Europe ont un profil de réseau social. La Journée pour un internet plus sûr est célébrée aujourd'hui dans plus de 65 pays à travers le monde avec pour slogan «Internet c'est plus qu'un jeu, c'est ta vie!». Elle s'inscrit dans le cadre du programme de l'UE pour un internet plus sûr qui vise à aider les parents et leurs enfants à se protéger en ligne. Par ailleurs, la sécurité des enfants en ligne constitue un volet important de la stratégie numérique pour l'Europe (voir IP/10/581, MEMO/10/199 et MEMO/10/200).

Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne chargée de la stratégie numérique, a déclaré: «Il est difficile pour les parents de toujours veiller à la sécurité de leurs enfants en ligne, d'autant que, désormais, les jeunes utilisent internet non seulement à partir de leur ordinateur personnel mais aussi à l'aide de téléphones intelligents et de consoles de jeux. Cela confère une plus lourde responsabilité au secteur des TIC pour ce qui est de fournir des produits et services qui protègent et responsabilisent les enfants en ligne. Nous avons travaillé avec profit avec les réseaux sociaux et les opérateurs de téléphonie mobile et nous invitons maintenant tous les intervenants du secteur des TIC à collaborer en faveur d'une plus grande protection des enfants en ligne.»

Face à l'évolution des modes d'utilisation des technologies par les jeunes, la Commission va travailler avec de nouveaux groupes et secteurs d'activité pour mieux protéger les enfants en ligne. Ainsi des fabricants d'appareils portables et de consoles de jeux, fournisseurs de services internet, sites de réseaux sociaux, fournisseurs d'applications et de contenu pour réseau mobile, associations de consommateurs, chercheurs et organismes chargés de l'enfance seront invités à rejoindre la plateforme de collaboration. Ce dialogue reposera sur les réalisations découlant des Principes de l'UE pour des réseaux sociaux plus sûrs (voir annexe et IP/09/232, IP/10/144) et du Cadre européen pour une utilisation plus sûre des téléphones mobiles par les adolescents et les enfants (voir IP/07/139, IP/09/596, IP/10/704).

Une récente enquête paneuropéenne montre que les enfants utilisent de plus en plus internet et de façon plus personnalisée: un sur trois s'y connecte à l'aide de son téléphone portable et un sur quatre à l'aide d'une console de jeux, et plus de la moitié des 13-16 ans le font depuis leur chambre.

Dans le même temps, 59 % des 9-16 ans ont un profil de réseau social, la proportion variant de 80 % aux Pays-Bas à 46 % en Roumanie. Dans 26 % des cas, leur profil est entièrement «public», la proportion variant de 11 % au Royaume-Uni à tout de même 54 % en Hongrie. Et 14 % des enfants publient leur adresse et leur numéro de téléphone sur leur profil.

La Journée 2011 pour un internet plus sûr vise à rappeler aux jeunes que ce qu'ils font ou disent en ligne pourrait ressurgir dans leur vie «réelle» même s'ils utilisent un avatar ou un pseudonyme. Elle a été organisée par INSAFE, réseau de centres de sensibilisation, et bénéficie d'une aide de 55 millions EUR de l'UE au titre du programme pour un internet plus sûr. Il s'agit d'un événement qui se tient chaque année depuis 2004 et regroupe des manifestations dans plus de 65 pays en Europe et dans le monde.

Cette année, par exemple, l'Irlande va lancer un projet de recherche sur l'utilisation d'internet par les enfants et la Bulgarie va mettre en place une ligne d'assistance téléphonique permettant aux jeunes, parents et enseignants d'avoir des conseils personnalisés sur des questions de sécurité en ligne. En France, des ateliers spécialisés seront organisés dans les écoles durant tout le mois de février. En Espagne, un accord relatif à des sessions de formation conjointe, à l'intention des mineurs à risque et de leurs parents, sera signé par la police, la municipalité de Madrid et plusieurs entreprises. La Hongrie, la Lettonie, la Grèce et les Pays-Bas récompenseront les gagnants de leur concours national du meilleur contenu en ligne pour enfants.

Pour plus d'informations (en anglais):

Journée pour un internet plus sûr:

http://www.saferinternet.org/web/guest/safer-internet-day

Programme pour un internet plus sûr:

http://ec.europa.eu/information_society/activities/sip/index_en.htm

Petits trucs (en anglais) à l'intention des parents sur les moyens de protéger son enfant en ligne :

http://ec.europa.eu/information_society/activities/sip/projects/centres/practices/index_en.htm

Annexe

Liste des signataires des Principes de l'UE pour des réseaux sociaux plus sûrs:

Arto, Bebo, Dailymotion, Facebook, Giovani.it, Google, Hyves, Microsoft Europe, Myspace, Nasza-klaza.pl, Netlog, One.lt, Skyrock, VZnet Netzwerk Ltd., Sulake, Yahoo! Europe, et Zap.lu. Deux nouveaux signataires les ont rejoints en juin 2009, Ratee et Tuenti, ainsi que deux autres en juin 2010, Stardoll et wer-kenn-wen.

Liste des signataires du Cadre européen pour une utilisation plus sûre des téléphones mobiles par les adolescents et les enfants:

cet accord a d'abord été signé par Bouygues Telecom, Cosmote, debitel AG, Deutsche Telekom Group, Go Mobile, Hutchison 3G Europe, Jamba! GmbH, Mobile Entertainment Forum, Orange Group, Royal KPN N.V., SFR, Telecom Italia S.p.A, Telefónica Móviles, S.A., Telenor, TeliaSonera et Vodafone Limited. À ce jour, 83 opérateurs de téléphonie mobile l'ont signé en Europe tandis que 10 autres ont signé un accord national. Le Cadre européen couvre donc 96 % des abonnés européens à la téléphonie mobile. Pour la liste complète des signataires, consultez:

http://www.gsmeurope.org/documents/List_of_signatories_Dec_09.pdf

Figure 23: enfants ayant un profil sur un réseau social, par pays

Figures and graphics available in PDF and WORD PROCESSED

QC313: avez-vous votre PROPRE profil sur un site de réseau social et l'utilisez-vous actuellement ?

Base: tous les enfants utilisant internet.

Tableau 6: informations que les enfants communiquent sur leur profil de réseau social, par pays

Figures and graphics available in PDF and WORD PROCESSED

QC317: votre profil est-il paramétré comme …? Public, privé ou partiellement privé. QC318a-f: parmi les informations personnelles de cette liste, lesquelles figurent sur votre profil? (Réponses multiples possibles) éléments d'identification proposés, qui sont regroupés dans la dernière colonne: photo faisant clairement apparaître votre visage, votre nom de famille, votre adresse, votre numéro de téléphone, votre établissement scolaire, votre âge réel.

Base: tous les enfants ayant un profil sur un site de réseau social.

Figure 8: enfants accédant à internet à l'aide d'un téléphone ou d'un appareil portable, par pays

Figures and graphics available in PDF and WORD PROCESSED

QC300h, e: lequel de ces appareils utilisez-vous pour accéder à internet en ce moment ?

Base: tous les enfants utilisant internet.

Source: enquête EU Kids Online.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website