Navigation path

Left navigation

Additional tools

Les Commissaires européens Füle et De Gucht se rendent à Istanbul pour renforcer le nouveau programme de l'UE à l'égard de la Turquie

European Commission - IP/11/1351   16/11/2011

Other available languages: EN DE

Commission européenne – Communiqué de presse

Les Commissaires européens Füle et De Gucht se rendent à Istanbul pour renforcer le nouveau programme de l'UE à l'égard de la Turquie

Bruxelles, le 16 novembre 2011 – Le nouveau programme pour le développement de relations constructives entre l'Union européenne et la Turquie sera au cœur de la visite conjointe, à Istanbul, les jeudi 17 et vendredi 18 novembre, des commissaires européens Štefan Füle et Karel De Gucht, respectivement responsables de l'élargissement et de la politique européenne de voisinage, d'une part, et du commerce, d'autre part.

Les deux commissaires rencontreront des représentants du gouvernement, du milieu des affaires et de la société civile turcs.

« Nos discussions porteront essentiellement sur la multitude de choses que l'UE et la Turquie ont en commun », a déclaré M. Füle avant son départ. « Nous coopérons dans tant de domaines et sommes étroitement liés de tant de manières que les relations entre l'UE et la Turquie sont nécessairement solides . Nous avons, en revanche, besoin d'un nouveau programme mettant l'accent sur les moyens de revivifier nos rapports en général, et le processus d'adhésion en particulier », a-t-il ajouté.

M. De Gucht a, quant à lui, déclaré: « Nous assistons à une augmentation constante des flux d'échanges entre l'UE et la Turquie, indéniablement favorisés par l'union douanière UE-Turquie. La Turquie est désormais le 7 e  partenaire commercial de l'UE et j'incline à penser que d'immenses possibilités sont encore inexploitées. Je suis donc impatient d'examiner avec mes partenaires turcs les moyens d'améliorer ces relations commerciales d'une extrême importance en les rendant plus efficaces.»

La Turquie a entamé des négociations d'adhésion avec l'UE en 2005, mais seuls quelques chapitres ont été ouverts depuis lors. M. Füle abordera plus en détail le nouveau programme pour le développement de relations constructives lors de ses entretiens avec le vice-Premier ministre M. Ali Babacan, le ministre des affaires étrangères M. Egemen Bagis et le ministre de l'économie M. Zafer Caglayan, de concert avec M. De Gucht, qui insistera, de son côté, sur les efforts devant être mutuellement déployés pour dynamiser les relations commerciales entre l'UE et la Turquie.

Depuis que ce nouveau programme constructif a été mentionné pour la première fois, dans le rapport de suivi 2011, M. Füle a souligné à plusieurs reprises qu'il n'avait pas vocation à remplacer, mais bien à compléter le processus d'adhésion.

Les deux commissaires participeront à la conférence intitulée «Turquie-UE: un regard neuf sur nos intérêts communs», organisée par la Confédération turque des hommes d'affaires et des industriels (TUSKON) et le Centre de politique européenne (European Policy Centre, EPC), et y prononceront des discours de politique générale. L'objectif de cette conférence est de débattre des intérêts communs de la Turquie et de l'UE dans un certain nombre de domaines, allant de l'économie à la politique étrangère en passant par la démocratie, et de présenter des formules permettant de renforcer les relations dans ces domaines.

Contexte

Relations UE – Turquie: dates clés

Septembre 1959 - La Turquie demande à devenir membre associé de la Communauté économique européenne (CEE).

Septembre 1963 - Signature de l'accord d'association («accord d'Ankara») prévoyant la mise en place progressive d'une union douanière entre la CEE et la Turquie, en vue d'une adhésion éventuelle de ce pays.

Avril 1987 - La Turquie demande à devenir membre à part entière de la CEE.

1995 - Le Conseil d'association UE-Turquie conclut l'accord créant une union douanière entre la Turquie et l'UE.

Décembre 1999 - La Turquie obtient le statut de pays candidat à l'UE.

Décembre 2004 - Le Conseil européen définit les conditions pour l'ouverture de négociations d'adhésion avec la Turquie.

Octobre 2005 - Ouverture des négociations d'adhésion avec la Turquie.

Décembre 2006 – Le Conseil décide que huit chapitres de négociation ne pourront être ouverts et qu'aucun chapitre ne pourra être clôturé tant que la Turquie ne se sera pas conformée à son obligation de mise en œuvre intégrale et non discriminatoire du protocole additionnel à l'accord d'association.

Échanges UE – Turquie: faits et chiffres

L'UE est le principal partenaire commercial de la Turquie, tant à l'importation qu'à l'exportation. La Turquie, quant à elle, occupe respectivement la 7 e et la 5 e places pour les importations dans l'UE et pour les exportations en provenance de l'UE. En 2010, les biens et services originaires de Turquie importés dans l'UE représentaient 42 milliards d'euros et se composaient pour l'essentiel de machines et d'équipements de transport, mais aussi de produits manufacturés, textiles notamment. Les exportations de biens et services de l'UE vers la Turquie s'élevaient à 61 milliards d'euros et concernaient principalement des machines et des équipements de transport, des produits chimiques et des produits manufacturés. Entre 2008 et 2010, les investissements directs étrangers (IDE) dans l'UE en provenance de Turquie représentaient au total 2,1 milliards d'euros, tandis que les flux d'IDE en Turquie en provenance de l'UE se montaient à 14,7 milliards d'euros sur la même période.

Pour de plus amples renseignements:

Relations UE-Turquie

http://ec.europa.eu/enlargement/candidate-countries/turkey/index_fr.htm

Relations commerciales UE-Turquie:

http://ec.europa.eu/trade/creating-opportunities/bilateral-relations/countries/turkey/

Personnes à contacter:

Peter Stano (+32 22957484)

John Clancy (+32 22953773)

Anca Paduraru (+32 22966430)

Helene Banner (+32 22952407)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website