Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/11/123

Bruxelles, le 2 février 2011

La Commission multiplie par quatre son aide à la population biélorusse

Dans un discours qu'il a prononcé aujourd'hui à la conférence internationale des donateurs pour la Biélorussie qui se tient à Varsovie, M. Štefan Füle, commissaire européen, a annoncé l'intention de la Commission européenne de multiplier par quatre les fonds et l'aide qu'elle apporte à la société civile, qui atteindront ainsi les 15,6 millions €.

M. Štefan Füle, commissaire chargé de l'élargissement et de la politique européenne de voisinage, s'est exprimé en ces termes: «Pour montrer clairement notre appui sans réserve à la société civile en ces temps difficiles, nous porterons notre contribution financière à 15,6 millions € au lieu des 4 actuellement disponibles. L'objectif de ces mesures est d'éviter l'isolement de la population biélorusse. Je pense que nous sommes investis d'une importante responsabilité à cet égard.»

Au lendemain des événements qui ont suivi les élections présidentielles du 19 décembre 2010 en Biélorussie, Mme Catherine Ashton, haute représentante et vice présidente, et M. Štefan Füle, commissaire à l'élargissement et à la politique de voisinage, ont clairement déploré la violence, réclamé la libération immédiate et sans condition de tous les détenus et demandé qu'il soit mis fin à la persécution de la société civile. Faute d'amélioration de la situation sur le terrain, l'Union européenne n'a eu d'autre choix que d'appliquer des sanctions.

Toutefois, la Commission européenne a également décidé de renforcer ses relations avec la population biélorusse et de l'aider davantage. Ainsi que M. Füle l'a annoncé lors d'un discours prononcé à la conférence internationale des donateurs pour la Biélorussie, qui s'est tenue aujourd'hui à Varsovie, elle va multiplier son aide au pays par quatre, la faisant passer de 4 à 15,6 millions €. Elle s'adressera principalement aux ONG, aux médias indépendants et aux étudiants qui sont victimes de la répression du régime et atteindra les populations touchées et la société civile dès la fin de février ou le début de mars.

La première étape consiste à concevoir des mesures destinées à fournir d'urgence une aide aux victimes de la répression et à renforcer l'appui à la société civile. Ce volet - financé au moyen de l'instrument de stabilité - est doté d'un budget indicatif de 1,7 million €. La Commission européenne apportera également un soutien financier aux ONG et aux médias indépendants du pays qui mènent des campagnes de sensibilisation et de promotion.

À moyen terme (sur la période 2011-2013) et au vu des événements récents, la Commission entend multiplier par quatre les fonds et l'aide qu'elle apporte à la société civile, qui atteindront ainsi les 15,6 millions €.

Contexte:

La Commission européenne prévoit de porter notre contribution financière à 15,6 millions € au lieu des 4 actuellement disponibles. L'aide que nous fournirons s'adressera principalement aux ONG, aux médias indépendants et aux étudiants qui sont victimes de la répression du régime et s'articulera autour de trois grands axes:

premièrement, la Commission européenne augmentera les fonds fournis dans le cadre de l'instrument pour la démocratie et les droits de l'homme et du programme en faveur des acteurs non étatiques;

deuxièmement, la Commission européenne continuera d'allouer chaque année une enveloppe de 1 million € à l'Université européenne des sciences humaines, en exil à Vilnius, afin de permettre à la jeune génération biélorusse de suivre un enseignement gratuit de haute qualité;

troisièmement, la Commission européenne accordera des bourses et encouragera la mobilité des étudiants et, plus généralement, les échanges entre les établissements d'enseignement de Biélorussie et de l'UE.

Pour en savoir plus:

- Discours prononcé par M. Füle à la conférence des donateurs:

SPEECH/11/63


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website