Navigation path

Left navigation

Additional tools

Trois mois de famine: la Commission européenne intensifie son aide à la Corne de l’Afrique

European Commission - IP/11/1222   20/10/2011

Other available languages: EN DE BG

Commission européenne – Communiqué de presse

Trois mois de famine: la Commission européenne intensifie son aide à la Corne de l’Afrique

Bruxelles, le 20 octobre 2011 – La Commission européenne dégage 24 millions € supplémentaires pour venir en aide aux populations vulnérables menacées par la famine et les effets de la sécheresse dans la Corne de l'Afrique.

L’annonce de cette nouvelle contribution, qui vient s’ajouter aux 160 millions € déjà débloqués par la Commission, intervient trois mois après que les Nations unies ont déclaré l’état de famine dans certaines régions de Somalie. Les fonds ainsi mobilisés permettront, d'une part, de fournir de la nourriture, de l’eau et des traitements aux enfants sous-alimentés et, d’autre part, d'améliorer la protection et la sécurité des réfugiés et des travailleurs humanitaires du camp de Dadaab dans le nord-est du Kenya.

Dadaab, situé non loin de la frontière somalienne, est le plus grand camp de réfugiés du monde. Sa population devrait atteindre le demi-million de personnes dans les prochains mois.

Plus de 13 millions de personnes sont actuellement menacées par les effets de la sécheresse dans la Corne de l’Afrique et Mme Kristalina Georgieva, commissaire chargée de l’aide humanitaire, lance aujourd’hui un nouvel appel à la communauté internationale pour continuer à faire preuve de solidarité et de générosité à l'égard de ces populations vulnérables.

«Dans la Corne de l'Afrique, des millions de personnes ont besoin de notre aide quotidienne pour rester en vie», a déclaré Mme Georgieva. «Les enfants sont les plus menacés et les plus exposés aux conséquences terribles des pluies tant attendues – la propagation de maladies, telles que la diarrhée, le choléra et le paludisme. C’est en Somalie que les besoins restent les plus criants. Nous y apportons une aide vitale à plus de 1,7 million de personnes, souvent dans des conditions extrêmement difficiles.»

Et d’ajouter: «Nous sommes tous très préoccupés par la forte insécurité caractérisant les conditions d’intervention des travailleurs humanitaires qui font de leur mieux pour sauver et protéger des vies. C’est pourquoi je continuerai à plaider en faveur d’une plus grande sécurité pour le personnel humanitaire et débloquerai des fonds supplémentaires pour protéger non seulement les victimes de la famine, mais aussi ceux qui s’efforcent de leur sauver la vie.»

Contexte

L’Union européenne est le premier bailleur de fonds d’aide humanitaire en faveur de la Corne de l'Afrique. Depuis le début de l'année, elle a accordé à la région une aide de plus de 700 millions €, dont 184 millions € proviennent de la Commission européenne.

En Somalie, la Commission européenne a alloué 62 millions € au soutien d’opérations de secours vitales mettant l'accent sur l'aide alimentaire et l'aide médicale d'urgence. L'aide humanitaire fournie par la Commission européenne au Kenya (43,8 millions €), en Éthiopie (46 millions €) et à Djibouti (2,6 millions €) s'adresse aux réfugiés somaliens, ainsi qu’aux populations locales les plus vulnérables des régions touchées par la sécheresse.

En Éthiopie, cinq camps de réfugiés abritent 130 000 Somaliens. À Djibouti, les réfugiés ne cessent d’affluer.

À Dadaab, la Commission européenne finance déjà des mesures de sécurité et de protection pour un montant de 2,6 millions € prélevé sur le budget de l'aide humanitaire et compte doubler cette somme. Les fonds alloués sont notamment utilisés pour abriter les nouveaux arrivants, transporter en sécurité les réfugiés somaliens de la frontière aux camps et les recenser à leur arrivée. La Commission a également versé une contribution de 4 millions € au Haut‑Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) afin de financer des actions de protection à Dadaab dans le cadre de sa politique de développement et d’un programme spécial de protection régionale.

Le service d'aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne (ECHO) est présent sur le terrain grâce à son bureau d’appui régional au Kenya. Il possède également une antenne en Éthiopie. Ses experts assurent la liaison avec les organisations humanitaires et le suivi des projets d'aide.

Depuis 2006, la Commission a consacré 70 millions € à des programmes de réduction des risques de catastrophe dans la Corne de l'Afrique. Ces programmes visent à développer la capacité de résistance des populations locales en les aidant à se préparer aux conséquences d’une sécheresse récurrente et à minimiser les pertes. À Moyale, dans le nord du Kenya, où la Commission et ses partenaires ont organisé des services mobiles sur le terrain suffisamment tôt pour pouvoir dépister et soigner les enfants présentant des signes de malnutrition modérée, les taux de malnutrition sont faibles par rapport aux districts voisins.

Pour de plus amples informations

Site web de Mme Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_en.htm

Aide humanitaire de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Personnes à contacter:

David Sharrock (+32 22968909)

Irina Novakova (+32 22957517)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website