Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Commission européenne – Communiqué de presse

Galileo: l’Europe lance ses premiers satellites pour un système de navigation intelligent

Bruxelles, le 21 octobre 2011 – L’Europe ouvre aujourd’hui un chapitre important de son histoire: à 12h30 CET, à Kourou, en Guyane française, elle lancera les deux premiers satellites opérationnels Galileo avec un lanceur Soyouz pour atteindre leur orbite à 23 000 kilomètres d’altitude. L’Europe touche désormais à son but: avoir son propre système de navigation par satellites intelligent, qui apportera de nombreux avantages à nos économies et à notre vie quotidienne. L’industrie européenne est la mieux placée pour bénéficier du programme Galileo: les entreprises et les citoyens auront directement accès à un signal de navigation par satellite disponible en Europe.

À partir de 2014, la nouvelle constellation permettra de fournir des services de meilleure qualité - dispositifs de navigation embarqués plus précis, gestion du trafic routier plus efficace, services de recherche et de sauvetage, transactions bancaires plus sûres, approvisionnement en électricité plus fiable – dont le bon fonctionnement dépend fortement des technologies de navigation par satellites. L’impact économique global est estimé à environ 90 milliards d’euros sur les vingt prochaines années.

Antonio Tajani, vice-président de la Commission européenne et commissaire chargé de l’industrie et de l’entrepreneuriat, a déclaré: «L’heure est à la fierté pour tous les Européens; le lancement d’aujourd’hui témoigne de la maîtrise de l’Europe dans le domaine des activités spatiales. J’en appelle, à présent, à l’industrie européenne et aux PME pour qu’elles saisissent immédiatement les opportunités que leur offre ce système – innovez dès maintenant! Que les citoyens européens se tiennent prêts: Galileo est sur le point d’entrer dans notre quotidien».

Pour de plus amples informations:

http://ec.europa.eu/enterprise/policies/satnav/galileo/index_en.htm

Galileo: un système mondial de navigation par satellites avancé pour l’Europe

Galileo met en place un système mondial de navigation par satellites avancé, fournissant un service de positionnement mondial extrêmement fiable et précis. Il offrira trois services: le service ouvert (gratuit), le Service public réglementé (SPR ) et le service de recherche et de sauvetage, à compter de 2014. D’autres services seront mis en fonction par la suite, dont un service commercial et un service de sauvegarde de la vie, afin d’augmenter le débit de données et d’authentifier les données avec une plus grande précision.

Le lancement d’aujourd’hui pose les premiers jalons concrets de la constellation totale, ouvrant ainsi la voie à la fourniture de services essentiels d’ici à 2014. Les deux satellites sont équipés des horloges atomiques Maser les plus précises de tous les temps, d’une seconde sur trois millions d’années, ce qui signifie que la validation de la future constellation de 30 satellites peut dorénavant être accélérée.

Galileo est interopérable et compatible avec le GPS.

Galileo devrait rapporter à l’industrie 90 milliards d’euros de revenus supplémentaires

Indubitablement, le système européen de navigation par satellites est en voie de devenir opérationnel et il y a désormais lieu de concentrer les efforts sur la fourniture de services au profit des citoyens européens et de l’économie, conformément à la stratégie «Europe 2020» de la Commission. Grâce à ses services, le système favorisera l’essor de nombreux secteurs économiques européens: les réseaux électriques, les sociétés de gestion de flottes, les transactions financières, les transports maritimes, les opérations de sauvetage et les missions de maintien de la paix bénéficieront tous du service ouvert gratuit, du service public réglementé et du service de recherche et de sauvetage.

En outre, le programme Galileo consacre le savoir-faire européen dans une technologie de plus en plus vitale, y compris dans des domaines tels que la distribution d’électricité et les réseaux de télécommunications. En 20 ans, le système mis en place dans le cadre du programme Galileo devrait rapporter 90 milliards d’euros, sous forme de revenus supplémentaires pour l’industrie et de bénéfices publics et sociaux.

EGNOS (système européen de navigation par recouvrement géostationnaire) est le système régional européen d’amélioration des signaux GPS, précurseur de Galileo. Le service ouvert d’EGNOS est opérationnel depuis octobre 2009 et la Commission a récemment lancé le service EGNOS de «sauvegarde de la vie» destiné à l’aviation (IP/11/247).

MEMO/11/717

Contacts :

Carlo Corazza +32 2 295 17 52


Side Bar