Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Les travaux de la task force de la Commission chargée de l'assistance technique à la Grèce progressent rapidement

Commission Européenne - IP/11/1183   13/10/2011

Autres langues disponibles: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

Commission européenne - Communiqué de presse

Les travaux de la task force de la Commission chargée de l'assistance technique à la Grèce progressent rapidement

Bruxelles, le 13 octobre 2011 – La task force pour la Grèce a organisé mercredi 12 octobre sa première réunion de coordination de haut niveau avec les autorités grecques, les États membres et les organisations internationales participant aux mesures d’assistance technique à la Grèce. Partant des questions définies dans le protocole d’accord conclu entre les autorités grecques et la Troïka, ainsi que d’une première liste de requêtes de l’administration grecque qui leur est parvenue le 4 octobre, les participants ont débattu de la meilleure manière d’organiser cette assistance technique. Celle-ci se concentrera sur trois grands domaines:

  • des mesures stimulant la croissance et l'emploi pour accélérer et cibler l’utilisation des fonds européens et améliorer l'environnement des entreprises, ainsi que des mesures sectorielles dans les domaines de l’énergie, du tourisme, de l’industrie agroalimentaire et de la gestion des déchets;

  • les impôts, le contrôle des dépenses et les privatisations;

  • des réformes structurelles horizontales du marché de l’emploi et des domaines de la santé publique, de la justice, de l’administration publique et de la gestion des déchets.

M. Rehn, membre de la Commission, a déclaré lors de cet événement: «Je ne saurais trop souligner l’importance de cette réunion. À mon sens, elle constitue véritablement le coup d’envoi d’une action concertée au niveau européen pour aider la Grèce à mettre en œuvre les réformes structurelles indispensables à son redressement».

La task force va renforcer, accélérer et étendre les mesures de soutien à l’administration grecque qui sont déjà en cours. Afin de dresser un inventaire complet des besoins et de l’offre en matière d’assistance technique, la task force avait invité des hauts représentants des États membres, de Norvège ainsi que des organisations européennes et internationales (dont la BEI, le FEI, le FMI et l’OCDE). La délégation grecque était conduite par M. Pantelis Tzortzakis, vice-ministre de l’administration publique et de l'e-gouvernement.

La réunion, qui a duré une journée, a permis de mettre en évidence la solidarité avec la Grèce témoignée par les États membres et les organisations internationales pendant le processus de réforme en cours. Les débats ont donné lieu à des avancées concrètes pour faire face aux besoins les plus pressants en matière d’assistance technique dans certains domaines prioritaires:

  • le lancement de cent projets hautement prioritaires relevant des Fonds structurels pour permettre l'utilisation optimale du solde des quinze milliards d’EUR octroyés à la Grèce au titre des Fonds structurels et du Fonds de cohésion pour la période 2007-2013; l’aide à l’accès au crédit pour les PME et les partenariats public-privé les plus importants;

  • un plan d’action majeur incluant la participation de plusieurs États membres et du FMI, dans les domaines fondamentaux que sont les impôts, le budget et les dépenses publiques;

  • l'élaboration de réformes administratives concrètes pour la Grèce, fondées sur l'analyse de l’OCDE, avec le soutien éventuel d’un certain nombre d’États membres.

Les participants ont souligné la nécessité que l’administration grecque adhère pleinement à ces mesures et qu'elle utilise au mieux l’assistance technique qui lui est offerte, et se sont mis d'accord pour tenir d'autres réunions de coordination de haut niveau régulièrement.

Contexte

À la demande du premier ministre grec, M. Papandreou, et après avoir obtenu l’appui du Conseil européen au mois de juin, le président de la Commission, M. Barroso, a constitué une task force chargée de coordonner l’assistance technique dont la Grèce a besoin pour réaliser le programme d’ajustement UE/FMI, et de recommander des mesures législatives, réglementaires, administratives et, si nécessaire, des mesures de (re)programmation visant à accélérer l’absorption des fonds de l'Union européenne, en se concentrant sur la compétitivité, la croissance, l’emploi et la formation.

La task force pour la Grèce rend compte tous les trois mois à la Commission et au gouvernement grec des progrès accomplis.

Elle renforcera l’efficacité de l’assistance technique fournie à la Grèce, étant donné

  • qu’elle constitue un interlocuteur unique/principal pour les autorités grecques en ce qui concerne l’assistance technique,

  • qu’elle assure une coordination efficace de la mobilisation des ressources des États membres et autres organes,

  • et qu’elle alloue ces ressources aux domaines les plus à même d’améliorer les services publics de base et de renforcer la croissance et l’emploi.

Les activités de la task force ont démarré le 1er septembre 2011. Elle travaille depuis lors en étroite collaboration avec les autorités grecques pour définir les besoins du pays, ainsi qu’avec les États membres et les organisations internationales qui fournissent l’assistance technique.

Des efforts sont actuellement consentis pour rationaliser le programme d’intervention des fonds structurels et privilégier un certain nombre de projets essentiels, de façon à améliorer l’absorption des fonds structurels disponibles.

Un programme d’assistance technique visant à répondre aux besoins prioritaires des autorités grecques est actuellement en cours d’élaboration, en étroite collaboration avec ces dernières. Les contacts se sont multipliés avec les ministères grecs les plus concernés, de façon à déterminer les domaines prioritaires.

Le premier rapport trimestriel est attendu pour le début du mois de novembre; il consolidera les résultats et les méthodes de travail qui se seront dégagés de la conférence du 12 octobre 2011. Le rapport sera transmis aux États membres et aux organisations participant au programme d’assistance technique.

Contacts :

Olivier Bailly (+32 22968717)

Pia Seppälä (+32 22992488)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site