Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne – Communiqué de presse

D’anciens sites industriels convertis en de hauts lieux du tourisme durable

Bruxelles, le 27 septembre 2011: Ce soir, vingt-et-une destinations dans toute l’Europe ont reçu le prix EDEN 2011 qui récompense les pratiques exemplaires en matière de régénération et de promotion de sites physiques en déclin. Parmi les évènements prévus en marge de la cérémonie de gala de remise des prix figuraient aussi une exposition sur les destinations primées et une réunion du réseau EDEN. Mines délaissées, usines désaffectées, chemins de fer à l’abandon, fermes envahies par la végétation, ces sites aujourd’hui négligés ont joué par le passé un rôle clé dans l’histoire européenne. Grâce à des projets de régénération durable bien mûris, les citoyens pourront redécouvrir le passé et s’informer sur les modes de vie traditionnels.

Toutes les destinations ont joué un rôle central dans la revitalisation de la région, apportant un nouveau souffle à des sites naturels, historiques et culturels délabrés, et servant de catalyseur pour une régénération plus large de la région. La cinquième célébration annuelle de l’initiative EDEN (destinations européennes d’excellence), qui a pour thème: «Tourisme et régénération des sites physiques» se déroule en ce moment même, ces 27 et 28 septembre, à Bruxelles. Ces événements sont étroitement liés à la Journée européenne du tourisme, qui s’est tenue le 27 septembre à Bruxelles et a porté essentiellement sur le patrimoine industriel européen.

Antonio Tajani, vice-président de la Commission européenne et commissaire à l’industrie et à l’entrepreneuriat, a déclaré: «Pour le thème de cette année, nous avons vu des exemples exceptionnels de concepts touristiques aussi imaginatifs qu’inhabituels. Dans notre économie mondiale en rapide évolution, EDEN continue à mettre en avant ce que l’Europe fait de mieux en matière d’ingéniosité et de créativité dans le domaine du tourisme. Je salue les excellentes performances de l’industrie du tourisme en 2010 et 2011. Pour poursuivre sur cette voie, nous devons continuer à promouvoir l’innovation et la qualité. EDEN est un exemple de réussite.»

Pour de plus amples informations sur l’initiative EDEN et les lauréats des années précédentes, voir l’adresse suivante: http://ec.europa.eu/eden

Les vingt-et-un lauréats de 2011 sont

Ville de Gmund/Carinthie (Autriche), Marche-en-Famenne (Belgique), Kalopanayiotis (Chypre), Pustara Višnjica (Croatie), écoparc de Trasmiera (Espagne), parc national des manoirs de Lahemaa (Estonie), Roubaix (France), municipalité de Delphes (Grèce), Mecsek (Hongrie), Great Western Greenway, comté de Mayo (Irlande), municipalité de Stykkisholmur (Islande), Montevecchio, municipalité of Guspini (Italie), village de Ligatne (Lettonie), manoir de Rokiškis (Lituanie), Għarb (Malte), Veenhuizen (Pays-Bas), Żyrardow (Pologne), parc naturel de Faial (Portugal), Idrija (Slovénie), Slovacko (République tchèque), Hamamonu-Altındağ, Ankara (Turquie).

Les vingt-six pays participants à ce jour sont: l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, Chypre, la Croatie, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Islande, l’Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, la Slovénie, la République tchèque, et la Turquie.

Contexte

Depuis le lancement de l’initiative EDEN en 2007, les 98 destinations primées dans 26 pays participants ont pu renforcer leur présence dans le secteur hautement concurrentiel du tourisme européen. EDEN vise à promouvoir des modèles de développement touristique durables, en donnant de la visibilité à des destinations émergentes qui s’engagent dans la protection de l’environnement, le soutien des communautés locales, ainsi que la préservation et la promotion de leur patrimoine culturel et historique. Grâce au réseau mis en place, EDEN constitue également une plate-forme d’échange des meilleures pratiques dans le domaine du tourisme.

Le réseau vise à servir d’interface entre les destinations EDEN et les autorités publiques ainsi que les agences nationales (comme les organisations nationales de tourisme), les universités et d’autres réseaux internationaux similaires afin de promouvoir et de partager les meilleures pratiques en matière de tourisme durable. Le réseau EDEN entend devenir, en 2011, une association internationale à but non lucratif, dotée d’une structure de gestion à trois niveaux: assemblée générale, comité directeur et groupes de travail.

MEMO/11/639

Contacts :

Carlo Corazza +32 2 295 17 52

Andrea Maresi +32 2 299 04 03


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website