Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

La modernisation et l’aptitude à l’emploi au cœur de la nouvelle stratégie de réforme de l’enseignement supérieur

Commission Européenne - IP/11/1043   20/09/2011

Autres langues disponibles: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

Commission européenne – Communiqué de presse

La modernisation et l’aptitude à l’emploi au cœur de la nouvelle stratégie de réforme de l’enseignement supérieur

Bruxelles, le 20 septembre 2011 - Dans le cadre de la stratégie européenne pour l’emploi et la croissance, la Commission européenne a présenté aujourd’hui une stratégie de réforme visant à accroître le nombre de diplômés, à améliorer la qualité de l’enseignement et à optimiser la contribution de l’enseignement supérieur à l’économie européenne, afin qu’elle sorte renforcée de la crise. La stratégie recense les domaines prioritaires dans lesquels les pays de l’UE doivent accentuer leurs efforts pour atteindre les objectifs communs en matière d’éducation et définit la façon dont l’Union européenne peut soutenir leurs politiques de modernisation. Parmi les initiatives à l’échelle de l’UE figurent un classement pluridimensionnel des universités, qui aidera les étudiants à mieux choisir des études adaptées, ainsi qu’un dispositif de caution de prêts étudiants, dans le cadre d’Erasmus for Masters, destiné à ceux qui préparent un cycle d’études complet à l’étranger.

L’Union européenne compte près de 4 000 universités et autres établissements d’enseignement supérieur et plus de 19 millions d’étudiants. Au cours des dernières années, le nombre et la diversité des établissements d’enseignement supérieur, ainsi que les effectifs étudiants, ont considérablement augmenté. Il reste que, souvent, le financement, les structures de gestion et les programmes d’études n’ont pas emboîté le pas à ces évolutions. Les résultats de l’enseignement supérieur n’ont pas suffi à doter l’Europe des effectifs suffisants, possédant les compétences adéquates, pour créer des emplois et de la croissance. Et, à l’échelle mondiale, les concurrents de l’Europe, notamment les économies émergentes, augmentent rapidement leurs investissements dans l’enseignement supérieur.

S’exprimant à l’occasion du lancement de la stratégie, la commissaire européenne à l’éducation, à la culture, au multilinguisme et à la jeunesse, Mme Androulla Vassiliou, a déclaré: L’enseignement supérieur est un puissant moteur de croissance économique et il permet aux individus d’accéder à de meilleures conditions de vie et à de nouvelles possibilités. Il est aussi la meilleure des assurances contre le chômage. Pourtant, un trop grand nombre de diplômés peine à trouver un emploi ou un travail de qualité. Nous devons réformer l’enseignement supérieur – et la formation professionnelle – afin de doter nos jeunes des compétences dont ils ont besoin pour réaliser leur potentiel en matière de développement et d’aptitude à l’emploi.

Contexte

Les domaines prioritaires dans lesquels des réformes doivent être mises en chantier comprennent:

  • augmenter le nombre de diplômés, attirer un plus large échantillon de la société vers l’enseignement supérieur, et réduire le nombre de décrochages en cours d’études;

  • améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement supérieur, afin que les programmes d’études répondent aux besoins des individus, du marché du travail et des carrières de l’avenir, et stimuler et valoriser l’excellence dans l’enseignement et la recherche;

  • offrir aux étudiants de nouvelles possibilités d’acquérir des compétences supplémentaires grâce aux études ou à la formation à l’étranger, et encourager la coopération transnationale en vue d’améliorer les performances de l’enseignement supérieur;

  • former un plus grand nombre de chercheurs, en vue de préparer le terrain pour les industries de demain;

  • renforcer les liens entre l’éducation, la recherche et les entreprises pour favoriser l’excellence et l’innovation;

  • veiller à l’efficacité du financement – en conférant plus d’autonomie à la gestion de l’enseignement supérieur et en investissant dans une éducation de qualité pour répondre aux besoins du marché du travail.

De nombreux pays de l’UE donnent la priorité à la modernisation de leurs systèmes d’enseignement supérieur; mais la capacité des établissements d’enseignement supérieur européens à contribuer à la prospérité de l’Europe et à remplir un plus grand rôle dans la société demeure sous-exploitée. C’est pour cette raison que l’éducation est au cœur de la stratégie «Europe 2020», qui se donne pour objectif de compter 40 % au moins de jeunes européens titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur d’ici la fin de la décennie (contre 33,6 % en 2010).

En juillet, la Commission a formulé pour le prochain budget pluriannuel de l’UE (2014-2020) des propositions qui prévoient des hausses substantielles en faveur de l’éducation, de la formation et de la jeunesse (+73 %) et également de la recherche (+46 %), reconnaissant ainsi leur rôle essentiel dans le soutien à la croissance. Le projet de réforme pour la modernisation de l’enseignement supérieur orientera les dépenses prioritaires des programmes de l’UE vers le soutien aux réformes.

La stratégie de réforme de la Commission a été façonnée par des analyses, des études et des consultations auprès d’établissements d’enseignement supérieur, d’enseignants, de chercheurs, d’étudiants, d’entreprises, de syndicats, de gouvernements et d’organismes internationaux. Elle s’accompagne d’un document de travail des services de la Commission, qui examine les dernières évolutions des systèmes européens d’enseignement supérieur, et de l’étude Modernisation of higher education in Europe: funding and the social dimension [Modernisation de l’enseignement supérieur en Europe: financement et dimension sociale], qui analyse les tendances en matière de financement de l’enseignement supérieur et les politiques d’ouverture de l’accès à l’enseignement supérieur IP/11/1037.

Pour de plus amples informations:

MEMO/11/613 – Modernisation de l’enseignement supérieur – faits et chiffres.

MEMO/11/615 – Une stratégie de l’UE pour moderniser l’enseignement supérieur – questions et réponses.

Communication: EU strategy for modernising higher education [Stratégie de l’UE pour moderniser l’enseignement supérieur]:

http://ec.europa.eu/education/higher-education/doc/com0911_en.pdf

Statistics Commission Staff Working Paper on recent developments in European higher education systems [Statistiques – document de travail des services de la Commission sur les évolutions récentes des systèmes européens d’enseignement supérieur]:

http://ec.europa.eu/education/higher-education/doc/wp0911_en.pdf

Étude Eurydice: Modernisation of Higher Education in Europe Funding and the Social Dimension [Modernisation de l’enseignement supérieur en Europe: financement et dimension sociale]:

http://eacea.ec.europa.eu/education/eurydice/thematic_studies_fr.php

Commission européenne: Enseignement supérieur:

http://ec.europa.eu/education/lifelong-learning-policy/doc62_fr.htm

Propositions de la Commission en faveur de l‘éducation, de la formation et de la jeunesse dans le prochain budget de l’UE: IP/11/857

RESPONSABLES:

Dennis Abbott (+32 2 295 92 58)

Dina Avraam (+32 2 295 96 67)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site