Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne – Communiqué de presse

La Commission européenne accorde une nouvelle aide en faveur des victimes des inondations de mousson au Bangladesh

Bruxelles, le 19 septembre 2011 – La Commission européenne a débloqué 5 millions € pour répondre aux besoins humanitaires urgents du Bangladesh, récemment touché par de fortes pluies de mousson. Cette aide financière d'urgence permettra de fournir une assistance alimentaire et nutritionnelle, de l’eau potable, des abris, des installations sanitaires, ainsi qu'un accès aux soins de santé à ceux qui ont perdu leur logement et leurs moyens de subsistance.

Mme Kristalina Georgieva, membre de la Commission européenne responsable de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises, a déclaré à ce sujet: «La situation humanitaire est catastrophique au Bangladesh: des centaines de milliers de personnes ont été chassées de chez elles par les dernières pluies diluviennes et vivent maintenant dans des conditions déplorables dans des abris de fortune ou dehors. Un appel à la solidarité européenne a été lancé et la Commission va contribuer au financement des besoins immédiats des victimes les plus vulnérables de ces inondations. Comme toujours, nos interventions d’urgence comportent aussi des actions de réduction des risques de catastrophe - une priorité indispensable dans un pays aussi exposé.»

Une évaluation sur le terrain réalisée il y a peu par la Commission européenne a confirmé l'ampleur des destructions subies par les logements et les sources essentielles de subsistance. Des dommages considérables ont été infligés aux cultures, au bétail et aux viviers, dont des millions de personnes tirent leur subsistance et leurs revenus.

Selon les estimations officielles, les inondations ont jusqu’ici frappé un million de personnes environ. Plus de 200 000 d’entre elles ont fui leur foyer, contraintes de chercher refuge ailleurs. La plupart des zones inondées devraient rester sous eau pendant plusieurs mois, ce qui aura des effets importants et prolongés sur la population vivant à proximité des cours d’eau.

La Commission continuera à suivre l’évolution de la situation humanitaire par l’intermédiaire de son équipe présente sur le terrain et restera en contact étroit avec les organisations de secours partenaires chargées d’acheminer l’aide vers les bénéficiaires.

Contexte

Les relations entre l’UE et le Bangladesh remontent à 1973 et ont évolué au fil des années. Elles se caractérisent notamment par une coopération au développement s'inscrivant sur le moyen et le long terme, ainsi que par la mise en œuvre de programmes de préparation aux catastrophes et des interventions humanitaires. Depuis 2009, la Commission européenne a fourni au Bangladesh une aide humanitaire pour un montant total approchant les 54 millions €.

Conjuguées aux grandes marées, les fortes pluies de mousson qui se sont abattues sur le pays début août 2011 ont inondé plusieurs zones de faible altitude, notamment dans le sud-ouest du pays.

Situé au niveau de la mer, le Bangladesh est extrêmement vulnérable aux fortes inondations et à l'érosion durant la mousson. Le manque d’écoulement efficace de l'eau, la mauvaise planification de la construction et le manque d'entretien des digues contribuent à rehausser le lit des grands fleuves, ce qui accroît le risque d'inondations.

L’UE fournit actuellement une aide d’un montant de 8,5 millions € à la gestion des catastrophes et à l’atténuation des conséquences du changement climatique au Bangladesh par le truchement de l'Alliance mondiale contre le changement climatique et du Fonds pour la résilience du Bangladesh au changement climatique.

Ces fonds contribuent à améliorer la capacité du Bangladesh à faire face aux catastrophes en mettant en œuvre des réglementations et des politiques adaptées, en renforçant les capacités de réaction des populations face aux catastrophes et en améliorant les systèmes d’alerte rapide du pays en cas de cyclone, de tempête ou d’inondation.

Les fonds de la Commission européenne aident aussi la population du Bangladesh à adapter les constructions pour qu'elles soient à l'épreuve du changement climatique, à entretenir les digues côtières et fluviales et à construire de meilleurs systèmes urbains d’écoulement des eaux.

Pour de plus amples informations

Site internet de la commissaire Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_en.htm

Aide humanitaire de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Personnes à contacter:

David Sharrock (+32 22968909)

Irina Novakova (+32 22957517)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website