Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE IT PL

Commission européenne - Communiqué de presse

Industrie européenne: la reprise économique se poursuit à un rythme plus lent

Bruxelles, le 19 septembre 2011 – Au deuxième trimestre 2011, la production manufacturière se situait à 4,5 % au-dessus du niveau qu’elle avait atteint à la même période l’année dernière, mais elle n’avait quasiment pas progressé par rapport au premier trimestre. Ces derniers mois, elle a pâti des ruptures d’approvisionnement intervenues à la suite du tsunami au Japon. Elle s’établit actuellement à 14 % environ au-dessus de son niveau le plus bas, enregistré début 2009, mais encore à 8 % au-dessous du sommet atteint début 2008.

Des baisses récentes de la confiance des entreprises laissent entrevoir un ralentissement du taux de croissance au second semestre, mais la confiance de l’industrie se situe toujours au-dessus de son niveau moyen à long terme. Les prix élevés de l’énergie et d’autres intrants, les ruptures dans l’approvisionnement après le séisme au Japon, l’austérité budgétaire dans certains pays ainsi que des restrictions persistantes dans l’accès aux financements nuisent à la dynamique de la reprise. L’activité dans le secteur de la construction s’est stabilisée à un niveau relativement bas, avec une reprise dans le génie civil.

Antonio Tajani, vice-président de la Commission européenne et responsable de l’industrie et de l’entrepreneuriat, a affirmé: «L’état de notre industrie est meilleur qu’avant la crise, ce qu’attestent les bonnes performances de l’industrie allemande et française en juillet. Le ralentissement de la reprise doit cependant nous inciter à continuer de favoriser la croissance et la compétitivité, y compris grâce à des réformes structurelles destinées à libérer le potentiel de l’industrie et des PME.»

Voir le texte complet de la note mensuelle de septembre sur la reprise économique dans l’industrie

Contexte

La reprise de la production manufacturière a ralenti au deuxième trimestre 2011.

  • Les plus fortes hausses de la production ont été enregistrées dans l’informatique et l’électronique ainsi que dans les secteurs de l’ingénierie et de la mécanique.

  • Une contraction a été constatée principalement dans les biens intermédiaires, dans les secteurs du tabac, du textile et de l’habillement ainsi que dans la fabrication d’autres produits minéraux non métalliques.

  • La situation sur le marché du travail est restée relativement stable. Pour le secteur des services, dont le tourisme, les données récentes et les prévisions restent positives, mais l’évolution dépendra de la situation économique générale.

  • Les exportations hors de l’UE ont retrouvé leur ancien record. La croissance du commerce à l’intérieur de l’UE, de la demande intérieure et de la consommation privée reste faible, à la traîne par rapport à la croissance observée dans les pays émergents.

Les chiffres du premier trimestre 2011 confirment que l’emploi s’est stabilisé dans l’industrie manufacturière. Néanmoins, depuis le pic conjoncturel de 2008, les emplois dans ce secteur ont diminué de 11 % environ. Le taux de chômage est stable depuis trois mois et la situation s’améliore quelque peu dans certains pays.

Comparaison entre les États membres

En examinant la situation dans les États membres, on constate d’importantes différences:

  • la reprise est désormais perceptible dans tous les pays, sauf à Chypre et en Grèce;

  • même si la production manufacturière de l’UE reste inférieure à son niveau d’avant la crise, celle de certains pays, comme la Pologne, la Slovaquie, la Belgique, l’Irlande et l’Estonie, est désormais nettement au-dessus de ce niveau .

Indices de production dans l’UE27, 1993-2011 (corrigés de la tendance)

Source: Eurostat

Contacts:

Carlo Corazza (+32 2 295 17 52)

Andrea Maresi (+32 2 299 04 03)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website